Accéder au contenu principal

Chronique Charley Davidson tome 9 Neuf tombes et des poussières de Darynda Jones

Milady
475 pages
8€20

Résumé:
Mon nom? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m'en souviens pas... Oh, et je peux voir les morts.
Plus bizarre encore, tous ceux qui m'entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses, surtout ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer et qui ment comme il respire. Mais je suis décidée à découvrir la vérité, quitte à devoir lui passer sur le corps...

Mon avis:
(Attention! Il s'agit du neuvième tome de la série. Les risques que cette chronique contienne des spoilers sont donc considérables. Je vous invite donc à lire mes avis sur les tomes précédents: tome 6tome 7 et tome 8.)

18/20

     Charley est dans une situation plus que précaire depuis la toute fin du huitième tome. Mais heureusement, elle peut compter sur ses fidèles alliés et amis: Cookie, Garrett, Osh, et j'en passe, ainsi que sur le magnifique et ténébreux Reyes pour tout tenter afin de lui faire recouvrer la mémoire. Ajoutez à cela le fait que Charley ait bien du mal à ne pas se retrouver, encore une fois, embourbée dans des enquêtes mystérieuses à souhait et, comme d'habitude, mettant sa vie en danger et vous obtenez un neuvième tome à la hauteur des précédents. Tous nos personnages ont donc fort à faire dans ce tome mais ne manquent pas de nous régaler une nouvelle fois, comme ils savent si bien le faire.

     Franchement, si comme moi, vous avez fini le huitième tome sur les fesses en hurlant pour avoir la suite, vous ne pouvez que savoir à quel point il est libérateur de pouvoir enfin lire ce neuvième tome. Pardon, dévorer cet opus serait un terme plus exact. Je vais essayer de ne pas faire une chronique trop longue pour éviter un flot de spoilers, en vous parlant plutôt de mon ressenti et de choses globales sur ce tome qui ne risquent pas de vous gâcher toute l'intrigue autour de Reyes et Charley. D'abord, je dois forcément dire que ce neuvième tome fut vraiment une excellent lecture, comme toujours avec cette série. J'ai retrouvé tout ce que j'aime avec les romans de la série Charley Davidson et je vais encore une fois m'atteler à vous donner envie de continuer de lire les romans phénoménaux de Darynda Jones. Bourré d'action, d'énigmes, de mystères mais aussi d'humour et d'amour, chaque page tournée est un vrai régal, parce que cette série n'est pas qu'une série de bit-lit parmi tant d'autres, c'est une série un peu "doudou" pour moi, dans laquelle j'ai toujours hâte de me replonger et qui sait toujours me faire sourire, me faire rigoler et me faire passer par tout un spectre d'émotion immense, duquel je ressors vidée et surtout complètement apaisée.

     Il faut dire que cela ne serait absolument pas possible sans la plume magique, envoutante de Darynda Jones, qui a su gagner une place dans mon coeur de lectrice, et pourtant, ce n'est pas forcément facile de me convaincre avec de la bit-lit mais Darynda Jones a su le faire dès la première page du premier tome et continue de le faire avec brio même après autant de tomes. Sa plume est douce, fluide et très simple et agréable à lire. Zéro prise de tête assurée pour la lecture de cette série qui pourtant n'hésite pas à mettre la barre haute au niveau de son univers et des intrigues très soignées qu'elle installe à chaque tome. En effet, avec Darynda Jones chaque détail a son importance et rien n'est laissé au hasard. Tout semble vraiment millimétré et c'est une sensation vraiment agréable de sentir que l'auteur sait où elle va dans son intrigue et son univers et qu'elle nous mène par le bout du nez avec facilité.

     Vous aurez donc compris que je suis toujours autant sous le charme de la plume de l'auteur et de tout ce qui prend vie grâce à celle-ci. Charley Davidson c'est d'abord un univers unique en son genre, avec des fantômes et des démons, certes, mais traités d'une façon bien différente de tout ce qu'on peut lire ailleurs. Et puis une Faucheuse, il faut avouer que ça, ce n'est courant. En tout cas, pas pour moi, donc j'adore d'autant plus découvrir tout ce que Darynda Jones a construit et imaginé autour de sa Faucheuse, qui nous régale toujours autant avec sa joie de vivre communicative, sa bonne humeur débordante et ses pensées, ses réflexions à hurler de rire à chaque page. Parce que Charley Davidson, c'est aussi une atmosphère sans fausse note, tantôt "monde des bisounours", toute douce et chaude, tantôt lourde, pleine de menaces et de frayeurs, le tout orchestré d'une main de maître. Alors si vous recherchez une lecture fraîche, dynamique, pleine de reliefs mais à l'univers solide, bien pensé et toujours très intrigant après neuf tomes, ne cherchez plus, vous venez de trouver votre bonheur!

     Avec un univers qui s'étoffe et s'agrandit depuis déjà huit tomes, l'auteur n'a plus vraiment besoin de passer beaucoup de temps à replacer tout ça au début de ce nouvel opus. Alors si vous avez quand même des trous de mémoire ou que votre lecture du huitième tome remonte à longtemps, pas de panique, l'auteur distille juste assez de petits rappels pour que tout remonte à la surface assez facilement et rapidement. On retrouve notre Charley presque immédiatement après les évènements de la fin du dernier tome mais l'auteur a décidé de laisser passer juste assez de temps pour nous épargner des détails qui auraient pu être inutiles vu la tournure prise par le récit. En tout cas, j'ai été très heureuse d'être surprise dès les premières pages puisque je n'avais pas du tout imaginé les choses ainsi en refermant le huitième tome. Darynda Jones est donc partie dans une direction complètement différente, pour mon plus grand plaisir, et ce, sans perdre les éléments fondamentaux de sa série, ce qui fait sa "signature", à savoir un tome découpé en plusieurs intrigues bien différentes et porté par des personnages pour lesquels on ne peut que ressentir un maximum d'empathie. 

     L'une des marques de fabrique de la série sont bien sûr les enquêtes policières auxquelles Charley est confrontée à chaque nouveau tome donc celui-ci ne déroge pas à la règle. Une malédiction qui semble peser sur les bébés d'une collègue, un cavalier sans tête, une prise d'otages, un soupirant un peu très lourd, et la vie de Charley se retrouve une nouvelle fois sens dessus-dessous. Et moi, je suis sous le charme. Comme toujours, l'auteur ne fait pas semblant côté intrigues, nous offrant une foule de péripéties et d'action à nous mettre sous la dent. Comme d'habitude, Charley se retrouve dans tout un tas de situations carrément hilarantes mais aussi franchement flippantes et c'est aussi ce qui fait le charme de cette série. De plus, j'ai vraiment adoré la façon dont Darynda Jones arrive à traiter autant de sujets sans plomber son récit, la manière dont elle arrive à associer le tout pour créer un ensemble logique et surtout, harmonieux, dans toutes ces intrigues policières. Chaque aspect du récit est dosé à la perfection et à aucun moment je ne me suis lassée.

    D'autant plus qu'avec la condition dans laquelle se retrouve notre héroïne, il serait bien difficile de se lasser puisque l'on redécouvre aussi en quelque sorte nos personnages. Si bien sûr, il y a les petits nouveaux qui participent à l'intrigue de ce tome, mais heureusement, ceux que l'on aime suivre depuis maintenant neuf tomes ne sont pas du tout laissés de côté et ont su me régaler, chacun à sa façon. Cookie est toujours aussi drôle et rafraîchissante, Bob aussi protecteur et paternel, ... Mais ce que j'ai beaucoup aimé dans ce tome, c'est surtout voir comment chaque personnage gère ce qu'il arrive à Charley, c'était vraiment intéressant. Et bien sûr, il y a toujours le couple formé par Charley et Reyes, qui redémarre un peu de zéro mais qui n'en est que plus touchant et attachant. L'amour, la tendresse et la douceur transparait de leur relation et je succombe à chaque fois, à chaque tome, à chacune de leurs interactions. Si vous n'avez toujours pas succombé aux charmes de Reyes Charley, sachez que vous ratez quelque chose, vraiment.

     Parce que Charley et Reyes ne forment pas un couple habituel, bien au contraire et c'est d'ailleurs ce sur quoi repose la série, au-delà du rôle de Faucheuse de Charley et des enquêtes qu'elle mène. L'intrigue personnelle autour de nos deux tourtereaux est extrêmement complexe, très bien pensée et bâtie de telle sorte que les découvertes que nous faisons à chaque tome nous rendent toujours plus accro et surtout toujours plus terrifié à l'idée de ce qu'il pourrait se produire dans les prochains tomes. Les découvertes et les révélations vont bon train dans ce tome et grâce au savant dosage d'enquêtes policières et d'autres énigmes plus personnelles orchestré par l'auteur, aucun temps mort n'est à déplorer et ce nouvel opus est pour moi encore une fois parfait de la première à la dernière page.

     Je vais éviter de trop vous ne dire mais les dernières pages, les derniers chapitres sont juste succulents, pleins d'action et de rebondissements, qui nous scotchent encore à notre bouquin et qui nous font déprimer de ne pas avoir tout de suite le dixième tome sous la main parce que oui, Darynda Jones a encore trouvé le moyen de me faire cogiter, de me faire angoisser mais aussi et surtout de me rendre extrêmement impatiente de la sortie du prochain opus de la série avec une révélation magistrale, qui m'a laissée bouche bée. J'ai vraiment hâte de voir ce que l'auteur réserve encore à nos personnages après ce tome de transition qui fut vraiment excellent.

Les +: des personnages toujours aussi attachants et agréables à suivre, une intrigue plus centrée autour de la condition de Charley très intéressante, des enquêtes passionnantes, beaucoup d'action, toujours énormément d'humour, une plume toujours parfaite, .....
les -: un tome de transition

     En conclusion, même après neuf tomes, Darynda Jones parvient à complexifier toujours plus son univers et ses intrigues pour nous rendre plus accro encore à sa magnifique série et pour cela, je lui tire mon chapeau. Dans Neuf tombes et des poussières, j'ai adoré redécouvrir tous les personnages ultra attachants qui ont déjà une place dans mon coeur de lectrice à travers les yeux de Charley, surtout Reyes d'ailleurs, tout en suivant un récit encore une fois extrêmement riche en intrigues, en enquêtes policières en tout genres et en énigmes personnelles toujours très bien menées. Ce tome sert vraiment de transition grâce à toutes les découvertes que l'on y fait et bien que l'on sente que certaines choses vont changer, d'autres sont bel et bien fidèles à elles-mêmes, comme la plume magnifique de l'auteur et l'atmosphère toujours aussi décontractante de la série, que je ne me lasserai jamais de retrouver je pense. Comme à chaque fois que je referme un tome de Charley Davidson je n'ai que deux choses à dire: c'était parfait, à quand la suite?

Commentaires

  1. Je n'en suis qu'au tome 2 mais je vais continuer ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je suis également que au tome 2 mais je pense reprendre bientôt ! J'adore la plume de l'auteur !

    RépondreSupprimer
  3. Il faut vraiment que je sorte le premier volume de ma Pal ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique A Darker Shade of Magic tome 1 de V.E.Schwab

Titan Books 400 pages 7£99 (Paperback)
Résumé :

From V.E.Schwab, the critically acclaimed author of Vicious, comes a new universe of daring adventure, thrilling power, and parallel Londons, beginning with A Darker Shade of Magic.
Kell is one of the last Travelers - magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel universes - as such, he can choose where he lands.

There's Grey London, dirty and boring, without any magic, ruled by a mad King George. The there's Red London, where life and magic are revered, and the Maresh Dynasty presides over a flourishing empire. White London, rude by whoever has murdered their way to the throne - a place where people fight to control magic, and the magic fights back, draining the city to its very bones. And once upon a time, there was Black London... but no one speaks of that now.

Officially, Kell is the Red Traveler, personal ambassador and adopted Prince of Red London, carrying the monthly correspondences between the royals …

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…