Accéder au contenu principal

Chronique The Generations tome 2 Alight de Scott Sigler

Lumen
568 pages
15€00

Résumé:
L'ENNEMI N'EST PAS TOUJOURS CELUI QU'ON CROIT:
ET SI LA PIRE MENACE VENAIT DE L'INTÉRIEUR?

"Si c'est la guerre qu'ils veulent, ils l'auront!
Ils auraient dû réfléchir avant de s'attaquer à nous."

Échappés de leurs cercueils, M. Savage, surnommée Em, et ses compagnons ont parcouru des kilomètres de couloirs envahis d'ossements, affronté la faim et la soif, combattu un redoutable ennemi, les Adultes, avant de pouvoir enfin sortir du piège dont ils étaient prisonniers. Mais arrivés sur Omeyocan, le monde qui leur est destiné, les jeunes survivants déchantent vite...

Pour protéger et nourrir son peuple, à présent constitué de centaines d'enfants, Em va devoir explorer une cité dévastée, perdue au coeur d'une jungle habitée par de terribles créatures et, semble-t-il; d'autres êtres humains. Mais le danger qui guette la troupe ne vient pas seulement de l'extérieur. À mesure que le passé rattrape les adolescents, des clans se forment, des luttes intestines menacent la cohésion du groupe, l'adorateur d'un dieu assoiffé de sang est même prêt à tout pour renverser la jeune Savage...

Jusqu'où Em ira-t-elle pour conserver sa place de chef? Entre la survie de tous et le pouvoir, que choisira-t-elle? Dans la suite d'Alive, Scott Sigler, véritable maître du thriller psychologique, jour une fois de plus avec nos nerfs. Et avec quel brio!

Mon avis:
(Attention! Il s'agit de mon avis sur le deuxième de la trilogie The Generations, afin d'éviter de tout risque de spoilers, je vous invite donc à lire mon avis sur le premier tome Alive.)


20/20
Coup de coeur

     Après bien des péripéties et bon nombre de sacrifices, Em et son groupe ont réussi à s'échapper du vaisseau dans lequel ils se sont réveillés, poursuivis par des êtres tout droit sortis de leurs pires cauchemars: les Adultes. Menacés, terrassés par la faim et la soif, c'est non sans pertes qu'ils s'envolent en direction de la planète qui leur est destinée depuis toujours: Omeyocan. Mais une fois à destination, il leur reste encore bien des choses à accomplir pour se sentir pleinement en sécurité. Tiraillés par des conflits internes et des bribes de leurs passés remontant à la surface, les adolescents doivent aussi affronter les actuels occupants d'Omeyocan, peu accueillants. Cette planète est-elle vraiment la plus adaptée à leurs besoins? Les souvenirs qui leurs reviennent petit à petit ne vont-ils pas menacer l'équilibre du groupe? Les adolescents sont-ils vraiment en sécurité sur Omeyocan?

     Alive, le premier tome de la trilogie The Generations, fut vraiment un magnifique coup de coeur pour moi et après la fin pleine d'action et de suspense que ce premier opus nous offrait, je n'avais qu'une envie: découvrir la suite des aventures de Em et des autres adolescents. Je vous avoue tout de suite que Scott Sigler a su réussir l'exploit d'écrire un deuxième tome de trilogie aussi bon que le premier, selon moi, et qui m'aura donc une fois de plus arraché un coup de coeur. Tout est vraiment aussi passionnant, palpitant et addictif que dans le premier tome, les personnages et l'univers s'approfondissent et il reste une part de mystères immense à découvrir: en somme, le cocktail parfait pour passer un moment de lecture plus qu'excellent. Si, comme moi, vous êtes tombés amoureux de la trilogie, de la plume et de l'imagination de l'auteur, des personnages et de l'univers dès le premier tome, je peux vous assurer que vous ne serez pas déçus par cette suite!

     Dès l'ouverture du roman, on retrouve les personnages que l'on avait découverts et que l'on avait appris à connaître lors du premier tome. Avec Alight, Scott Sigler parvient à redémarrer son récit sur les chapeaux de roues, presque immédiatement après les évènements de la fin du premier tome, sans perdre tout ce qui en fait une lecture exceptionnelle à mes yeux. La transition entre le premier et le deuxième tome se fait donc extrêmement facilement, sans heurts et avec beaucoup de logique puisque l'auteur nous fait faire un petit bon en avant dans le temps qui ne peut qu'être bénéfique. Parvenus sur Omeyocan, l'installation du nouvel univers des personnages, de tous ses secrets et ses mystères se fait à un rythme parfait, sans pour autant freiner l'action et les révélations. Si je ne m'attendais pas à atterrir directement sur Omeyocan dès la première page de ce deuxième tome, le choix est très judicieux et je dois bien avouer qu'il n'a que des bénéfices pour la suite de l'histoire. Tout se remet en place en souplesse et même si votre lecture du premier tome date un peu, vous n'aurez aucun mal à vous y retrouver, car l'auteur place quelques habiles rappels dans les premières pages de son récit.

     Ces petits rappels sont vraiment glissés avec maîtrise dans l'histoire, sans prendre le pas sur les nouveaux évènements que nous suivons. Et je peux vous dire qu'il y en a un sacré nombre, de ces nouveaux évènements, parce que Scott Sigler a véritablement une imagination débridée, qu'il met au service de sa trilogie et de son intrigue. J'adore toujours autant la façon d'écrire de l'auteur, la vivacité, la fougue et toute la crédibilité qu'il nous fait passer à travers ses mots. Sa plume est fluide, sans lourdeur mais aussi riche en détails. Il y a quelque chose de magnétique, d'addictif dans sa manière décrire, et bien sûr, la nappe de mystères qui flotte encore sur son univers n'y est pas pour rien. C'est aussi grâce à la pluridisciplinarité de son récit et des genres qu'il exploite que Scott Sigler fait de sa trilogie non seulement une excellente lecture young adult mais aussi une magnifique découverte pour les lecteurs plus âgés en quête d'action dans un univers à la frontière entre les genres de la science-fiction et du fantastique.

     C'est d'ailleurs là l'un des points que j'aime le plus dans cette histoire: son univers si particulier, totalement unique en son genre et qui ouvre énormément de possibilités en ce qui concerne les genres utilisés et donc l'ambiance, l'atmosphère que possède le récit. Dans le premier tome, nous avons découvert un univers bien particulier dont je ne vais rien dire ici, pour ne pas faire trop de spoilers, mais en tout cas, le nouvel univers que nous appréhendons dans ce deuxième tome est vraiment radicalement différent, mais l'ambiance et le contexte dans lequel les personnages évoluent sont toujours aussi tendus, et donc, par extension, toujours aussi addictifs et parfaitement prenants. J'avais déjà adoré toute cette tension, cette lourdeur dans l'atmosphère, et cette épée de Damoclès qui flottait au-dessus de la tête de nos personnages lors de ma lecture du premier tome de cette trilogie et ici, j'ai retrouvé exactement tout ce qui avait contribué à mon coup de coeur pour l'opus précédent. Trop fréquemment, les deuxièmes tomes de série sont moins bons que leur prédécesseur mais avec Alight, Scott Sigler a vraiment tout maîtrisé du début à la fin pour nous offrir un tome un nouvelle fois parfait, autant sur le fond que sur la forme. Un coup de maître!

     L'intrigue est elle aussi menée à la perfection, avec de nombreux fils conducteurs, tous plus intrigants les uns que les autres. L'auteur sait faire peser une chape de mystère, autant sur son univers que sur ses personnages et leur devenir. En effet, Omeyocan semble cacher bon nombre de secrets, que nos personnages vont devoir percer à jour s'ils espèrent pouvoir y vivre en paix. Mais cette planète a déjà accueilli des personnages étranges et continue à le faire aujourd'hui.... Em et ses compagnons peuvent-ils avoir confiance en ces étrangers? Peuvent-ils apprendre quelque chose d'eux? Ou sont-ils une plus grande menace pour leur vie que les Adultes? Le nouvel univers sur lequel nous débarquons en compagnie de Em, Bishop, O'Malley, Aramovski, Gaston, Spingate et les autres, est donc lui aussi essentiel à l'intrigue et sait nous tenir en haleine au moins aussi bien que les questionnements qui nous taraudent toujours au sujet des différents personnages, de leurs personnalités et du lien possible avec les symboles sur leurs fronts.

     En effet, les personnages, leur passé, les Adultes et surtout, tout ce qu'ils ne savent pas à propos d'eux mêmes constituent l'un des noeuds centraux de l'histoire. Si l'auteur laisse entrevoir quelques réponses vraiment alléchantes dans ce deuxième tome de la trilogie, je suis certaine que le troisième et ultime tome nous réserve encore de belles surprises et de grandes découvertes à ce niveau-là.
     Cette amnésie, qui commence plus ou moins à se dissiper, n'empêche pas les personnages d'avoir tous leur petit caractère qui nous les rend plus ou moins attachants. J'adore toujours autant Em, sa façon de jouer le rôle de leader, même si parfois elle peut être un peu sanguine, je la trouve très crédible et ses failles la rendent plus humaine à mes yeux. Concernant les deux "mâles" qui gravitent autour d'elle, je les aime autant l'un que l'autre. O'Malley est très posé, réfléchi et dévoué à Em, tout en étant parfois très vulnérable. Tandis que Bishop est une force de la nature, un guerrier, extrêmement protecteur envers Em. J'adore ces deux personnages, qui ont des particularités qui me les rendent encore plus attachants. De plus, l'évolution de chacun des personnages est très intéressante à découvrir et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventure, le plus rapidement possible.
     Au niveau des autres personnages, j'ai une certaine affinité pour Spingate et Gaston, dont la relation est tellement mignonne et touchante qu'on ne peut qu'avoir envie de les protéger à tout prix. Je déteste toujours autant Aramvoski mais je vous laisse découvrir pourquoi. Il y a aussi des petits nouveaux dans ce tome, comme Barkah et Lahfah, que j'ai beaucoup aimé apprendre à connaître même si mon avis concernant l'un d'entre eux reste mitigé.

     Une partie de l'intrigue repose d'ailleurs sur ces nouveaux personnages, qui contribuent à offrir un rythme particulièrement haletant à un récit déjà survitaminé. Scott Sigler donne vraiment un rythme dingue à son roman et qui pourrait ne pas aimer ça? Franchement, j'ai été complètement scotchée, complètement envoûtée de la première à la dernière page et, mieux que ça, j'ai été surprise de bout en bout par les révélations de l'auteur, les rebondissements et les nouveautés qui sont parsemées dans le récit. Si j'avais plus ou moins deviné certaines choses, cela n'ôte rien au plaisir que j'ai eu à la lecture et la plupart des révélations et des rebondissements furent de vraies surprises pour moi bien que l'auteur ait distillé quelques indices au court du récit. J'ai vraiment adoré ma lecture de la première à la dernière page et je suis vraiment extrêmement heureuse de ce que l'auteur a fait de ce deuxième tome, qui s'avère être aussi excellent que l'était le premier.

     De plus, les derniers chapitres sont vraiment riche en tension et en émotions. Les personnages s'affirment et se dévoilent encore plus et j'ai déjà hâte de voir ce que va devenir l'équilibre fragile qui s'instaure dans les derniers temps de l'histoire. Surtout que Scott Sigler a vraiment le chic pour clore les tomes de sa trilogie sur un cliffhanger assez important, qui termine en apothéose son récit et remet tout en question. Les dernières pages m'ont laissée sur les fesses, elles sont diaboliquement efficaces et je suis plus que pressée de pouvoir lire la suite et fin des aventures de ces merveilleux personnages dans le troisième tome de la trilogie, Alone.

Les +: Comme pour le premier tome : TOUT!
Les -: ///

     En conclusion, Alight est un deuxième tome de trilogie qui fait aussi bien que son prédécesseur et qui est donc une nouvelle fois un immense coup de coeur pour moi. À mon sens, tout est une nouvelle fois vraiment absolument parfait dans cet opus. L'univers, qui a énormément évolué depuis le début du premier tome, reste toujours autant addictif, et son atmosphère tendue et oppressante n'y est pas pour rien. De plus, l'imagination et la plume de l'auteur sont vraiment des éléments non négligeables et indéniablement positifs pour l'histoire. J'adore tout ce que Scott Sigler a su faire avec son récit, autant au niveau de l'évolution de l'univers que de celle de l'intrigue et de ses personnages, terriblement attachants. En effet, Em, Bishop et tous les autres constituent un point d'approfondissement important pour le récit et sont des personnages vraiment très complexes et humains, qui ne sauront vous laisser indifférent. Autre point: le rythme du récit, les rebondissements et les révélations sont vraiment superbes, menées d'une main de maître par l'auteur au fil des pages, pour nous amener à une fin haletante, qui ne peut que donner des sueurs froides et une folle envie de découvrir la fin de l'histoire, rapidement je l'espère.
     En somme, avec ses deux premiers tomes brillants, la trilogie The Generations a déjà su trouver sa place dans mon coeur et j'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…