Accéder au contenu principal

Chronique Le Cri de Nicolas Beuglet

XO Éditions
491 pages
19€90

Résumé:
Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt: cette affaire ne ressemble à aucune autre...
Et les énigmes se succèdent: pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule? Pourquoi le personnel de l'hôpital semble si peu à l'aise avec l'identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans?
Pour Sarah, c'est le début d'une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l'île de l'Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d'un journaliste d'investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l'une des questions qui hante chacun d'entre nous: la vie après la mort...
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question!

Mon avis:
18,5/20
Presque un coup de coeur

     Lors d'une nuit comme toutes les autres, à l'hôpital psychiatrique de Gaustad, un patient meurt dans des circonstances plus qu'énigmatiques. Après avoir appelé la police, les infirmiers et gardiens de nuit changent subitement leur version des faits... Tenteraient-ils d'éloigner la police? Dans quel but? Que cherchent-ils à cacher aux autorités, au monde même? Quand Sarah, inspectrice au passé lourd, ancien membre des forces spéciales, est confrontée à la scène de crime et aux témoignages plus que troubles, elle ne le sait pas encore mais elle vient de plonger dans la plus incroyable enquête de sa carrière, qui va la pousser à remettre en question toutes ses certitudes. En suivant la piste de cette enquête, elle pénètre dans un monde violent et emprunt de croyances, qui va la mener à des limites physiques et psychologiques extrêmes, à la poursuite de la réponse à la question d'une âme brisée... une réponse que les Hommes ne méritent peut-être pas de connaître.

     Mon Dieu! Comment vous dire? Quand j'ai acheté ce roman, sur un coup de tête parce que j'avais adoré la couverture et que dès la première phrase du résumé (que je n'ai d'ailleurs même pas lu en entier et j'ai bien fait car il en révèle beaucoup trop à mon goût), j'avais immédiatement accroché, je ne m'attendais vraiment pas du tout à ça. Je pensais juste lire un bon thriller, ce qui aurait déjà été pas mal mais en fait, Le Cri fut vraiment une bonne claque, un roman bien meilleur que ce que j'aurais pu espérer. J'ai vraiment senti, au fur et à mesure que je tournais les pages, que ce roman devenait toujours plus géniallissime, grâce à tous les atouts qu'il révèle progressivement. À la limite du coup de coeur, je suis bien heureuse d'avoir craqué pour ce roman en librairie parce que j'ai passé un moment de lecture vraiment excellent et que je ne saurai que vous conseiller de lire pour tout un tas de très bonnes raisons, surtout si vous êtes, comme moi, adepte de thriller bien mouvementés sur fond de complot scientifique.

     Dès les toutes premières pages, l'auteur nous immisce dans la tête de Sarah, dans ses pensées sombres et torturées, qui ne peut que nous faire nous sentir proches d'elle directement. Face à la nouvelle épreuve qu'elle doit surmonter, le devoir l'appelle: un patient d'un hôpital psychiatrique a été retrouvé mort et elle doit se rendre sur les lieux. Si cette enquête représente d'abord son ancre à la réalité, elle la replonge aussi dans des abîmes de son passé, et ce n'est que le début... Et quel début! On peut dire que Nicolas Beuglet n'y va pas de main morte, il installe le cadre de son récit avec brio et en très peu de temps, nous sommes aspirés, captivés par ce qui se déroule sous nos yeux. J'ai directement été percutée par ce récit: autant par l'écriture de l'auteur que par la façon qu'il a eu de mettre en place son personnage principal et l'univers dans lequel Sarah plonge brutalement. J'ai été d'autant plus abasourdie que, dès les premiers chapitres, l'auteur n'hésite pas à frapper là où ça fait mal, à brusquer les choses et à nous offrir des découvertes épatantes qui engendrent toujours plus de questionnements. Tout ça ne pouvait augurer qu'une chose: ce roman allait être de la bombe!

     Et je ne me suis pas trompée! Ce roman est d'autant plus explosif et riche en action dès les premières pages qu'il est installé dans un ensemble, dans un univers complexe et profond. Si dès le début, on ne peut que sentir que toute cette histoire cache forcément quelque chose de plus grand, on ne peut vraiment pas s'imaginer à quel point c'est vrai. Nicolas Beuglet a vraiment mis au point un plan machiavélique pour nous amener, petit à petit, à découvrir l'immensité de l'univers dans lequel évoluent ses personnages. De plus, l'ambiance instaurée depuis la première page, lourde, écrasante et vraiment extrêmement addictive ne fait que s'amplifier à chaque nouveauté, chaque rebondissement ou chaque découverte que fait Sarah, rendant le récit plus prenant à chaque fois. J'ai vraiment été complètement prise dans cet univers très complexe, très bien pensé et décrit, qui nous fait vite oublier notre quotidien pour nous propulser au coeur de cette enquête imprévisible.

     Nicolas Beuglet a vraiment une plume parfaite pour ce genre de thriller que j'apprécie au plus haut point: rapide, efficace, tout en restant fluide et maîtrisée au mot près. Je n'ai vraiment rien à redire à ce niveau (sauf peut-être concernant les petites coquilles qui traînent encore dans le récit, dommage), l'ensemble du roman est mené d'une main de maître. Par ailleurs, l'auteur a vraiment une imagination débordante qu'il a su mettre au profit d'une intrigue mêlant thriller psychologique, enquête policière et intrigue scientifique. L'écriture de cet auteur français est vraiment extrêmement prenante, très addictive et plus qu'agréable à suivre, au fil de l'évolution de la résolution de l'intrigue. J'ai adoré la plume de l'auteur, j'ai adoré me laisser emporter par tous les points positifs qui font que, plus on avance dans ce récit, plus on l'adore, plus on s'y implique et on s'y attache. La plume de Nicolas Beuglet est donc vraiment une excellente découverte.

     Une plume et une imagination que l'auteur a donc su mettre au profit d'une intrigue juste parfaite à tous points de vue selon moi. Le seul petit bémol que je pourrai émettre et qui pourrait expliquer que je sois passée à un cheveu du coup de coeur: c'est le fait que l'intrigue décolle, au final, assez lentement. Même s'il est vrai que tout va vite dès le début, entre la découverte du corps, les premiers rebondissements et les premières découvertes, on effleure seulement la surface de cette intrigue dont on ne découvre la profondeur que plus loin dans le récit. En même temps, durant ma lecture, cela ne m'a absolument pas dérangée, j'ai été ébahie par l'intrigue et la façon dont l'auteur la fait évoluer, de manière très naturelle et fluide. L'enquête de Sarah se révèle être extrêmement complexe, avec de très nombreuses ramifications et prend sa source des années auparavant. Plus j'avançais dans cette enquête, plus je restais bouchée bée devant l'ampleur de celle-ci, menée avec brio par Sarah.

     Le personnage principal que nous suivons a, en plus, vraiment su me toucher, avec son passé que l'on devine rapidement lourd et dur, et son présent si chaotique que sa santé mentale ne semble tenir que grâce à cette enquête. Cette fragilité m'a énormément touchée, de même que l'apparence froide et dure qu'elle renvoie de prime abord aux autres. Sarah n'est pas exempt de failles mais elle fait son boulot à fond et se donne complètement dans cette enquête, d'abord pour éviter de penser à sa vie privée puis pour aider Christian. Christian est aussi un personnage que j'ai adoré, sûr de lui en public mais brisé par la mort de son frère dont il a la garde du fils. Sa vie se retrouve chamboulée en grande partie à cause de Sarah et on ne peut qu'avoir envie de le prendre dans ses bras pour le rassurer. Sarah et Christian sont les piliers de ce récit et ils sont vraiment très bien approfondis, ni trop, ce qui aurait empiété que le récit, ni trop peu, ce qui aurait créé une distance entre eux et le lecteur. De plus, les multiples points de vue installés par l'auteur permettent vraiment de prendre encore plus conscience des tenants et des aboutissants de cette intrigue, de sa complexité de par les opinions et les certitudes de chaque personnage. L'aspect psychologique du récit est donc vraiment très bien exploité et offre encore plus de matière à l'enquête et à l'intrigue.

     Une intrigue qui ne se contente donc pas d'être une banale enquête policière, non, ici, nous avons affaire à une intrigue de dimension internationale et dont les enjeux scientifiques et religieux sont immenses. Quand, pour Sarah et Christian, la résolution de cette enquête tourne à la course contre la montre, le récit n'en devient que meilleur! L'action, déjà bel et bien présente dès les premiers chapitres, voit son rythme s'accroître de façon exponentielle. Les découvertes et les révélations vont bon train mais de très nombreuses questions planent toujours, comme une épée de Damocles au-dessus de la tête de nos deux protagonistes.  Franchement, à partir de ce moment-là, j'avais déjà presque complètement oublié la mort du patient 488, tellement j'étais obnubilée par l'instant présent, par ce que vivaient les personnages, et j'ai adoré ça. Cette enquête a tellement plus de répercussions et de ramifications que ce que l'on peut imaginer au départ! C'est tout simplement génial, autant du point du vue "enquête policière" que de celui de l'enquête "scientifique et religieuse" qui en découle. J'adore, c'est le genre de roman qui permet d'oublier la réalité tout en se posant mille questions, plus ou moins importantes, comment ne pas aimer ça?

     En plus de tout cela, Nicolas Beuglet nous offre un dénouement vraiment à la hauteur de la perfection de son récit. Riche en action, en rebondissements et surtout, surtout en révélations explosives! Je me suis complètement laissée embarquer là-dedans, dans ce récit complètement fou et tellement addictif jusqu'à ce final, où tout peut arriver, jusqu'à la dernière question importante, dont la réponse nous est donnée dans les dernières pages et qui nous fait encore une fois réfléchir. Nicolas Beuglet clôt à merveille ce récit: l'enquête trouve un point final extrêmement satisfaisant et on referme le roman sur un épilogue sympathique pour la vie privée des personnages. Parfait!

Les +: Tout! 
Les -: ///

     Le Cri est vraiment un excellent thriller français que je conseille fortement de lire et de déguster, surtout si vous êtes amateur de ce genre de roman mêlant thriller, enquête policière, intrigue scientifique et religion sans jamais se perdre, en restant cohérent du début à la fin. Plus qu'être seulement cohérent et intelligent, ce roman est mené d'une main de maître par son auteur, Nicolas Beuglet, dont l'imagination débordante et la plume fluide et très addictive contribuent à faire de cette histoire, un feu d'artifice d'action, de rebondissements et de révélations depuis la première jusqu'à la dernière page. Dès le début, le récit est extrêmement bien rythmé et d'une efficacité redoutable, il vous happe et ne vous relâche qu'une fois la dernière page tournée, bouche bée et époustouflé autant par le récit en lui-même: son action, son rythme, la complexité des personnages qui le peuplent, la façon dont les péripéties et les découvertes sont menées, et j'en passe, que par les multiples questionnements qu'il déclenche chez le lecteur. Oui, c'est une excellente lecture de divertissement qui remplit à merveille son rôle d'échappatoire du quotidien mais c'est aussi un roman qui appelle à la réflexion. En tout cas, moi il m'a bien fait réfléchir et c'est toujours un plus quand un roman est aussi excellent et si bien mené qu'il se paie en plus le luxe de nous faire réfléchir, de nous atteindre un peu plus. J'espère vous avoir au moins donné un tout petit peu envie de le lire, moi, j'ai adoré et je vous le recommande chaudement!

Commentaires

  1. Aaaaah j'entends beauuucoup parlé de ce livre! Il va falloir que je me le procure vite, je vais l'ajouter à ma liste du père Noël!! lol Merci de ton avis, il donne encore plus envie de lire!!! ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…