Accéder au contenu principal

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R
418 pages
17€90

Résumé:
À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...

Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part.
Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne.
Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...

Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.

Mon avis:
(Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)

18,5/20
Presque un coup de coeur

     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuses années, arrive à son terme. La 5ème vague est sur le point de débuter, débarrassant la Terre de toute vie humaine. Faire confiance à qui que ce soit est devenu impossible. La vie telle que nous la connaissions n'existe plus, ne reste plus que la survie, aux dépens parfois de toute trace d'humanité chez les survivants. Cassie, Zombie, Nugget et Ringer sont pourtant bien décidés à ne pas céder à la barbarie et la cruauté qui détruit peu à peu l'espèce humaine, en plus de la pression exercée par la présence, dans l'ombre, en inconnu même, de ces Autres dont le seul but est la destruction et la mort. Accompagnés d'Evan, ils comptent bien mettre tout en oeuvre pour éviter la réussite de la mise en place de la 5ème vague et pour éliminer ceux qui veulent débarrasser la Terre des Hommes. Si cette entreprise n'est pas sans risque, elle est leur seul espoir de retrouver un semblant de vie "normale". Parviendront-ils à éliminer les Autres? Réussiront-ils à sauver ce qui peut encore l'être de l'humanité? Et quel sera le prix à payer pour ça?

     Vous dire que j'attendais cet ultime tome de trilogie serait un euphémisme. Depuis ma lecture du premier tome, pour lequel j'ai eu un énorme coup de coeur et celle, presque aussi bonne, du deuxième, j'étais obnubilée par ce que Rick Yancey pourrait bien inventer, imaginer, créer pour conclure sa trilogie de La 5ème vague. C'est donc avec une légère touche d'appréhension mais surtout énormément d'envie et d'attentes que je me suis jetée à corps perdu dans ma lecture. Et j'ai littéralement dévoré ce troisième opus! Obtenir enfin les réponses à mes questions et découvrir ce qu'il allait advenir de ces personnages que j'adore, qui me font vibrer et plus globalement de l'humanité entière, face aux Autres, a vraiment provoqué un mini ras de marée dans mon esprit et j'avoue, j'ai frôlé le coup de coeur. Cette sensation qui tient vraiment à un rien, m'a échappée mais j'ai passé une lecture vraiment excellente pour bon nombre de raisons, même si je ne vous cache pas que les quelques points négatifs qu'il faut surmonter m'ont certainement coûté ce fameux coup de coeur.

     Et le premier point négatif se ressent dès l'ouverture de La Dernière étoile. Ma lecture du deuxième opus: La Mer Infinie remontant à presque 2 ans, je dois avouer que mes souvenirs des évènements qui s'y déroulent étaient vraiment flous. Si je me souvenais des principaux points, les subtilités concernant chacun des personnages et les différentes situations dans lesquels nous les avions laissés m'échappaient quelque peu. Le début de ma lecture de ce troisième tome fut donc assez difficile, et j'ai eu du mal à replacer chacun des personnages et le pourquoi du comment de certaines actions qu'ils prévoient d'entreprendre. Heureusement, cela reste très subjectif, puisque cette sensation dépend de vos souvenirs du tome précédent et est donc plus ou moins liée au temps écoulé entre la lecture des deuxième et troisième tomes. De plus, je n'ai pas particulièrement cherché à relire les deniers chapitres de La Mer Infinie et j'ai, au final, été plutôt heureuse de constater que Rick Yancey a eu le bon sens de placer, habilement, quelques petits rappels bienvenus qui m'ont permis de ne pas être perdue tout au long de ma lecture, et passés un petit moment d'égarement au début, j'ai ensuite pris énormément de plaisir à retrouver la magie de cette trilogie.

     Une magie qui passe bien évidemment par l'auteur de cette sublime trilogie. Sa plume et son imagination débridés ont donné naissance à une trilogie que j'aurais vraiment adoré du premier au dernier tome. Le premier fut un immense coup de coeur et bien que le deuxième m'ait un peu moins convaincue, j'ai vraiment retrouvé tout ce que j'avais aimé dans La 5ème vague, dans cet ultime tome. À savoir, la plume fluide, tellement naturelle et en même temps poétique de Rick Yancey, aussi habile dans la description de paysages ou de scènes d'action que dans la restitution d'émotions et le maniement d'un humour rafraîchissant dans cet univers si particulier. Et quelle imagination! Des personnages, aux scènes d'action en passant par tout cet univers si intelligemment construit, tout est parfait à mes yeux, et j'ai ressenti comme une bouffée d'oxygène, un peu paradoxale quand même, en retrouvant l'écriture de l'auteur et tout ce qu'il a su imaginer, construire, créer au fil des trois tomes de cette trilogie, qui reste pour moi l'une des meilleures du genre young adult/science-fiction.

     L'univers qu'a réussi à installer Rick Yancey dans cette trilogie est tout simplement magistral, parfait mélange de young adult et de science fiction le tout dans une atmosphère de thriller et avec une once de romance qui allège le tout de façon extrêmement agréable. J'adore cet univers et tout ce qui en découle: les Autres, leur technologie, leur plan terriblement machiavélique pour éradiquer l'espèce humaine et la tension, la pression et l'horreur qui pèse sur les épaules de nos personnages tout au long de la trilogie. Tout ceci est mené extrêmement habilement, nous faisant prendre conscience au fil de la trilogie de l'immensité de ce que les Autres ont mis en place pour parvenir à leurs fins, augmentant ainsi progressivement l'angoisse qui se dégage des pages des trois tomes. Je suis complètement accro à cet univers et à l'ambiance de la trilogie, depuis le début, et j'ai vraiment été très heureuse de les retrouver, comme au premier jour, ou plutôt comme lors de ma lecture du premier tome, avec toujours plus d'intensité et de points positifs qui font de cet ultime tome de la trilogie La 5ème vague, un page turner extrêmement efficace qui se dévore en un rien de temps.

     Après avoir replacer chaque personnage dans son contexte, je me suis replongée dans l'intrigue avec une immense facilité. Nous retrouvons donc nos personnages plusieurs semaines après la fin du deuxième tome, à seulement quatre jours de la mise en oeuvre de la 5ème vague, qui signera l'arrêt de mort de tous les survivants des 4 vagues précédentes. Cassie, Zombie, Nugget, Ringer et Evan semblent être les seuls à véritablement savoir ce qui se trame sur Terre et ce qu'il va arriver. Leur mission est donc prévisible: sauver le monde. Rien de moins, en espérant qu'il ne soit pas déjà trop tard pour l'humanité. 4 jours, c'est peu pour mettre au point un plan susceptible de fonctionner et toutes les embuches qui se dresseront sur leur chemin sont, elles, bien imprévisibles. Rick Yancey joue admirablement bien avec la tension et le compte à rebours: cela ne peut évidemment que nous rendre les personnages encore plus attachants et l'intrigue encore plus addictive. Rapidement, je n'ai plus pu lâcher cet opus, trop pressée de savoir comment et si ils allaient être en mesure de mettre un terme au projet effroyable des Autres.

     Allez, je ne suis plus à un point positif près, alors autant en profiter pour vous dire que je suis toujours autant amoureuse des personnages qui peuplent cette trilogie. Tous, sans exception, apportent leur pierre à l'édifice et ont vraiment un rôle, ils ne sont pas là pour faire joli (surtout qu'en temps de guerre, ils ne doivent pas être beaux à voir...). Rick Yancey sait comment rendre chacun de ses personnages très humains, très complexes et surtout ultra attachants. Même les "méchants" du récit ne m'ont au final pas trop déplus, leur approfondissement les rend plus crédibles et plus intéressant,s ce qui nous les rend moins antipathiques.
     J'adore Cassie, avec son humour parfaitement en accord avec le mien, qui rafraîchit vraiment l'atmosphère dans certaines situations. En même temps, elle est passionnée et aimante, quand elle a décidé quelque chose, c'est comme ça et pas autrement. Je me suis très facilement identifiée à elle et j'ai adoré la retrouver dans cet ultime tome. Et que dire d'Evan? Il est parfait, mais sans tomber dans l'excès, doux, gentil et vraiment dévoué aux autres. Ringer est encore plus torturée qu'avant après les évènements du dernier tome et elle m'a fait mal au coeur, avec sa carapace presque infranchissable qui se fissure petit à petit. Zombie est courageux et tente de sauver tout le monde, surtout Nugget, tête brûlée toujours aussi sympathique et qui apporte fraîcheur et jeunesse au récit. Vous l'aurez compris, je les aime tous et les obstacles qu'ils rencontrent dans La Dernière Étoile ne vont pas les ménager.

     En effet, l'auteur n'épargne pas nos personnages, qui vont être confrontés à la conclusion épique de cette guerre surnaturelle contre un ennemi d'une férocité redoutable. Dans la continuité du rythme des deux tomes précédents, ici, nous sommes aspirés par un tourbillon de scènes toutes plus périlleuses et haletantes les unes que les autres. J'ai franchement adoré me replonger dans cette guerre, dont la dernière carte se joue en quelques jours à peine. Cet effet "course contre la montre" est admirablement bien maîtrisé et bien mené, nous offrant des scènes d'action époustouflantes, qui m'ont rappelées pourquoi et à quel point j'adorais cette trilogie. Tout est au final très crédible, très naturel. On se doute que nos personnages vont agir ainsi mais c'est la façon dont ils vont s'y prendre pour atteindre leur objectif qui m'a vraiment scotchée. Plus je tournais les pages, moins je pouvais me décoller du récit tellement il est bien écrit et puissant en émotions, tellement la tension monte crescendo et nous fait craindre le pire pour nos personnages. Et je savais que Rick Yancey allait nous offrir un final explosif, brillant, juste parfait.

     Mais je n'attendais pas à ça. J'en suis restée bouche bée, toute retournée, presque furieuse contre l'auteur et en même temps extrêmement satisfaite de la façon dont il a posé le point final à son histoire. Les derniers chapitres se dévorent, véritables concentré d'émotions puissantes, maniées et restituées à la perfection par l'auteur. Le rythme est affolant et les pages se tournent vraiment toutes seules. On se demande bien comment toute cette histoire pourrait finir par un happy end. Et bien, c'est bien là toute la complexité de ce dénouement "feu d'artifice", il est aussi "montagnes russes" et joue à merveille avec nos émotions et celles des personnages. Plus j'y repense, plus je crois vraiment que j'ai adoré cette fin, dure, cruelle aussi mais crédible, une vraie fin. De plus, ce dénouement est vraiment très en adéquation avec tout ce que Rick Yancey a mis en place depuis le début de sa trilogie, qui se clôt de la meilleure des façons possibles selon moi, malgré ce qu'elle implique.

Les +: les personnages toujours aussi uniques en leur genre et attachant de sympathie, le rythme effréné de l'action, l'effet "course contre la montre" très positif pour l'intrigue du récit, les nombreux rebondissements et les découvertes épatantes, la plume naturelle et poétique de Rick Yancey, le dénouement type feu d'artifice d'émotions
Les -: le temps entre la lecture des deuxième et troisième tome peut vraiment casser le rythme et rendre la lecture moins fluide au début

     Après une lecture vraiment plus qu'excellente, à la limite du coup de coeur, je peux désormais assurer que la trilogie La 5ème vague fait partie des meilleures que j'ai lues dans le genre young adult. La façon avec laquelle elle mêle science-fiction, thriller, roman apocalyptique et romance sur un fond young adult est vraiment magistrale. Je ne peux que recommander de lire cette trilogie qui aura fait battre mon coeur au cours de ses trois tomes. J'ai absolument tout adoré, de la plume magnifique, poétique et en même temps très fluide et naturelle de Rick Yancey, aux personnages ultra humains, complexes et attachants, en passant par l'univers vraiment dingue dans lequel les  rebondissements et les révélations sont légions et sont tous plus épatants les uns que les autres. Ce dernier tome a pour lui une atmosphère toujours plus stressante de par la course contre la montre qui s'installe et qui malmène nos héros ainsi qu'une fin qui a vraiment été au-delà de mes espérances et qui permet de refermer cette trilogie avec satisfaction mais non sans un pincement au coeur à l'idée de laisser ces personnages derrière nous. Une trilogie dont les trois tomes sont à lire d'affilée pour encore plus de plaisir et pour éviter de s'y perdre, vu la complexité de l'univers.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique A Darker Shade of Magic tome 1 de V.E.Schwab

Titan Books 400 pages 7£99 (Paperback)
Résumé :

From V.E.Schwab, the critically acclaimed author of Vicious, comes a new universe of daring adventure, thrilling power, and parallel Londons, beginning with A Darker Shade of Magic.
Kell is one of the last Travelers - magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel universes - as such, he can choose where he lands.

There's Grey London, dirty and boring, without any magic, ruled by a mad King George. The there's Red London, where life and magic are revered, and the Maresh Dynasty presides over a flourishing empire. White London, rude by whoever has murdered their way to the throne - a place where people fight to control magic, and the magic fights back, draining the city to its very bones. And once upon a time, there was Black London... but no one speaks of that now.

Officially, Kell is the Red Traveler, personal ambassador and adopted Prince of Red London, carrying the monthly correspondences between the royals …

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…