Accéder au contenu principal

Chronique Harry Potter and The Philosopher's Stone de J.K.Rowling

Bloomsbury
332 pages
6£99 (Paperback)

Résumé:
Harry Potter has never even heard of Hogwarts when the letters start dropping on the doormat at number four, Privet Drive. Addressed in green ink on yellowish parchment with a purple seal, they are swiftly confiscated by his grisly aunt and uncle. Then, on Harry's eleventh birthday, a great beetle-eyed giant of a man called Rubeus Hagrid bursts in with some astonishing news: Harry Potter is a wizard, and he has a place at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. An incredible adventure is about to begin!

Mon avis:
19/20
Coup de coeur

     Harry Potter, jeune garçon de 11 ans a, depuis sa plus tendre enfance, été élevé par son oncle Vernon et sa tante Petunia. Élevé est peut-être un bien grand mot pour parler de la façon dont les Dursley ont toujours traité Harry. Toléré serait plus correct. Dormant dans le placard sous l'escalier et devant bien faire attention à tout ce qu'il disait ou osait demandé, il était de plus persécuté par son cousin Dudley, jusqu'au jour où tout a basculé. Le rapport de force n'est plus le même quand, après maintes manoeuvres pour empêcher Harry de lire une mystérieuse lettre, un géant vient la lui remettre en main propre, lui révélant par la même occasion sa vraie nature. Harry est un sorcier, connu qui est plus est, et les portes de l'école de Poudlard lui sont grandes ouvertes. Enfin, encore faut il trouver la voie 9 3/4 de la gare pour s'y rendre. C'est une nouvelle page qui se tourne dans la vie de Harry, qui s'apprête à devenir plus mouvementée que jamais...

     Et non, vous ne rêvez pas, d'un je vous ai fait l'affront de vous faire mon traditionnel résumé, alors que pour un tel roman, ce n'était pas forcément nécessaire, et de deux ceci n'est pas la chronique de Harry Potter and the cursed child. Trêve de plaisanteries, j'ai relu ce premier tome de LA saga de la littérature jeunesse (et adulte, il faut bien l'avouer) qu'il faut lire au moins une fois dans sa vie. Et je ne l'ai pas fait simplement une fois, non, je l'ai lu deux fois en principe: en anglais, dans la version de Bloomsbury et en français, dans la version illustrée de Gallimard. Alors, pourquoi? Pour deux raisons: premièrement, pour être certaine d'avoir tout compris de ma lecture en VO et comparer l'original et la version traduite, et deuxième, pour le plaisir de découvrir les magnifiques illustrations de Jim Kay dans leur contexte et pas seulement en feuilletant l'ouvrage. Autant vous dire tout de suite que, même vingt ans après sa première parution, en anglais, relire Harry Potter, c'est toujours aussi magique.

     J'ai adoré me replonger dans ce premier tome de saga, qui met en place tous les éléments fondamentaux de celle-ci. Ce n'est qu'en ayant déjà lu la saga dans son intégralité que l'on se rend compte que J.K.Rowling intègre, dès le premier tome, des points importants pour la suite, dans les prochains opus. C'est avec énormément de facilité que l'on retrouve, ou découvre pour la première fois, l'univers et les personnages de la saga mythique de Harry Potter. Même en redécouvrant cette lecture en version originale, en anglais, j'ai vraiment eu l'impression de me retrouver dans mon élément dans ce premier roman. On y renoue tout ce qui rend immédiatement tous les lecteurs accro au petit sorcier à lunettes: l'ambiance, l'écriture, les personnages et leur humour, parfois bien malgré eux, sont tellement appréciables, tellement rafraîchissants, qu'on ne peut qu'avoir envie de rester dans cette lecture, dans cet univers le plus longtemps possible.

     Parce que c'est bien là que se trouve l'un des principaux points positifs de cette lecture, qui en compte pourtant un bon nombre. L'univers créé par J.K.Rowling n'est qu'effleuré dans ce premier tome mais il laisse vraiment entrevoir toute la complexité qui sera par la suite exploitée dans les six autres tomes. C'est vraiment quelque chose que j'adore: la découverte, dans le premier tome, de l'étendue de l'univers imaginé par l'auteur, la magie, les personnages et tous ces petits (ou plus gros) détails qui rendent vraiment cet univers parfait pour s'évader à tout âge et pour s'émerveiller. C'est aussi pour cela que le premier opus est vraiment particulier à mes yeux, tant en livre qu'en film, parce qu'il s'attarde plus sur la magie, sur toutes les particularités de ce monde, tout ce qui le différencie du monde des Moldus, et qui le rend d'autant plus prenant. Un monde dans lequel tout est possible, tout peut exister et dans lequel notre imagination s'emballe, suivant la voie tracée par l'auteur.

     J.K.Rowling a vraiment une imagination débordante et un don pour l'écriture indubitable pour nous embarquer avec elle et nous faire vivre des aventures extraordinaires aux côtés de personnages qui le sont tout autant. Si lire et voir ce premier opus de Harry Potter en français est déjà ultra prenant, le lire dans sa langue originale, en suivant les mots que l'auteur a choisi de mettre sur les évènements qui gravitaient dans sa tête, est mille fois plus agréable. Le niveau de la lecture en VO reste d'ailleurs assez accessible, même si la richesse du vocabulaire, et notamment les très nombreux adjectifs qualificatifs utilisés, peut parfois rendre certaines descriptions un peu floues, le tout reste très compréhensible. Cependant, concernant la compréhension des termes magiques, j'avoue m'être appuyée sur la version française. Version extrêmement fidèle à l'originale, je tiens à le souligner au passage, ce qui est très appréciable. Je ne regrette donc vraiment pas d'avoir lu les deux versions en parallèle, ce qui m'a permis de me rassurer concernant ma compréhension de la version originale, au cours de laquelle j'ai pris de plus en plus confiance au fil des pages.

     Si les différentes intrigues de ce premier tome sont assez simples, elles sont néanmoins très prenantes et assurent une lecture agréable ponctuée de scènes vraiment palpitantes, sans oublier de jouer avec nos certitudes concernant les personnages que nous côtoyons. Quand on sait que J.K.Rowling a par la suite écrit des romans policiers sous le pseudo de Robert Galbraith, on comprend mieux la facilité avec laquelle elle nous berne et nous joue des tours dans sa saga Harry Potter. Au début du récit, l'intrigue semble reposer essentiellement sur l'approfondissement de l'univers magique, sur la nouvelle vie de Harry, Poudlard et ses occupants, professeurs comme élèves. Ce qui est déjà extrêmement intéressant pour moi, mais ne suffit pas pour construire la légende de la saga. En effet, ce n'est pas tout: une immense menace pèse sur la vie de Harry, qui en a maintenant pleinement conscience et qui va tout faire pour tenter de repousser au maximum le retour de celui qui a déjà tenté de lui ôter la vie.

     J.K.Rowling, en plus d'avoir une plume merveilleuse et une imagination débordante, a aussi le don d'imaginer et faire prendre vie à des personnages tous plus colorés et vivants les uns que les autres extrêmement rapidement. Il faut avouer qu'avoir déjà vu un nombre incalculable de fois le premier film adapté du roman aide forcément à visualiser et s'attacher aux personnages. Même sans ça, Harry, Ron et les autres sont tellement bien dépeints qu'on ne peut pas ne pas les aimer et s'attacher à eux. Le premier pour sa soif d'apprendre tout ce qu'il est possible d'apprendre sur la magie et pour son courage qui est de plus en plus manifeste au fil des pages. Le deuxième pour sa voie de vivre, son humour et sa bonne humeur. Que dire des autres? Hermione est aussi un personnage que j'adore, que je comprend parfaitement et que j'aime même avant qu'elle fasse partie de l'emblématique trio Harry/Ron/Hermione. Hagrid a aussi un rôle important à jouer dans ce premier tome et sa jovialité et son étourderie apportent tellement au récit qu'on ne peut qu'apprécier ce géant affectueux. Il y aurait tant à dire sur tous ceux qui peuplent cet univers, ils sont tous tellement hauts en couleurs que vous ne pourrez que vous attacher à eux.

     L'intrigue de ce premier opus se complexifie petit à petit pour s'axer moins sur l'univers magique et plus sur "l'enquête" du trio, que l'on suit de ses prémices à sa conclusion. L'auteur a vraiment su amorcer en douceur et aux moments propices les premiers balbutiements de cette intrigue, sans même que l'on s'en rende compte. Et le rythme n'en est que favorisé, des nouveautés du monde magique nous nous plongeons ensuite dans des découvertes concernant ce qui est caché sous la trappe et qui cherche potentiellement à le voler ou à le protéger. Toutes les découvertes du trio n'étaient plus des secrets pour moi mais cela ne m'a pas empêchée d'apprécier toujours énormément le déroulement de l'intrigue ainsi que les très nombreuses scènes d'action qui jalonnent le récit et lui donnent toujours plus de dynamisme. J'ai donc été complètement emportée pendant ma lecture, même si je connais le premier tome par coeur, la magie fonctionne toujours et je ne m'en lasse pas.

     J'adore les petites épreuves que notre trio doit surmonter dans les derniers chapitres. Elles apportent action, tension et juste ce qu'il faut de rebondissements avant la scène finale explosive. Cette dernière scène est vraiment riche en péripéties et saura ravir tous les lecteurs, jeunes comme moins jeunes. Entre révélations chocs et questions importantes qui restent en suspend, cette fin clôt à merveille ce premier opus des aventures de Harry Potter, marqué par la fin de la première année scolaire à Poudlard de notre trio. J'aime beaucoup la façon dont J.K.Rowling ferme ce tome, sans cliffhanger, avec juste assez d'interrogations pour avoir envie de découvrir la suite, d'obtenir les réponses à nos questions et de savoir ce que l'avenir réserve à Harry, Ron et Hermione.

Les +: Tout est absolument parfait dans ce premier tome... magique!
Les -: ///

     En conclusion, ce premier tome des aventures de Harry Potter, que ce soit la première ou la millième fois qu'on le lit, qu'on ait déjà vu le(s) film(s), c'est toujours la même sensation magique, le même bonheur et le même émerveillement. À tout âge, c'est le coup de coeur assuré, pour le livre et le film, qui est d'ailleurs extrêmement fidèle au roman de J.K.Rowling, bien qu'un peu moins complet. Des premières aux dernières pages, c'est une excellente lecture, fraîche, drôle mais aussi riche et complexe. J.K.Rowling a réussi à créer un univers très profond et complet, que l'on prend déjà plaisir à découvrir dans ce premier tome mais qui s'étoffe encore largement dans les tomes suivants, ainsi que des personnages extrêmement sympathiques et colorés, que l'on ne peut qu'apprécier, desquels on se sent proche et qui portent vraiment une intrigue originale et ultra prenante jusqu'aux dernières pages. Dernières pages qui se révèlent être vraiment à la hauteur de cet excellent premier tome, tant au niveau de l'action, toujours plus grande au fil des pages, que des rebondissements et des révélations qui nous sont faits et qui clôturent à merveille cette première année scolaire à Poudlard aux côtés de Harry, Ron et Hermione tout en laissant juste assez de suspense et d'interrogations pour nous donner envie de poursuivre cette aventures avec eux.

*****
Quelques mots concernant l'édition illustrée française.

Gallimard
254 pages
39€00

     Cette nouvelle édition française du premier tome de Harry Potter, illustrée par Jim Kay, est tout simplement magnifique. Son achat représente un coût assez important pour un roman, mais cette édition vaut vraiment le détour. Avec sa couverture cartonnée et ses illustrations riches en couleurs, qui représentent vraiment à merveille l'univers magique créé par J.K.Rowling, on ne peut qu'avoir envie de l'avoir en sa possession. Que ce soit au niveau des personnages ou des animaux fantastiques que l'on croise entre les pages de cette édition illustrée, on sent que certaines choses sont inspirées des films mais cela ne m'a vraiment pas dérangée, et c'est tellement bien fait, avec tellement de détails, que l'on ne peut que les apprécier et passer de longues minutes à les admirer et à s'imprégner de l'ambiance qui s'en dégage. Fantômes et paysages, personnages et autres petits points essentiels au récit sont parsemés au travers du récit et apportent un réel plus à la lecture, la rendant encore plus magique et fantastique. En un mot, si les 39€ qu'elle coûte ne vous effraient pas, je ne peux que vous conseiller de vous la procurer et de vous extasier devant les sublimes illustrations qu'elle vous offre. En tout cas, moi, je l'adore et je ne me lasse pas de l'admirer, en attendant de me procurer l'édition illustrée du deuxième tome de Harry Potter.

INFO! L'édition illustrée française de Harry Potter et la chambre des secrets paraîtra le 03 octobre 2016, chez Gallimard, au prix de 39€90

Commentaires

  1. Je suis en train de relire les HP en VO (avec la couverture Bloomsbury), cela me rappelle tellement de souvenirs :)

    RépondreSupprimer
  2. Je relis les tomes en anglais ! J'ai le second dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…