Accéder au contenu principal

Chronique The Generations tome 1 Alive de Scott Sigler

Lumen
463 pages
15€00

Résumé:
UN DANGER MORTEL VOUS GUETTE
AU DÉTOUR DE CHAQUE COULOIR!

"J'ouvre les yeux dans le noir. Le noir total. J'entends ma propre respiration, mais rien d'autre. Je soulève la tête - elle bute sur une surface solide, qui ne bouge pas d'un pouce. Il y a un mur juste devant mon visage. Non, pas un mur... un couvercle."

Em se réveille dans les ténèbres, seule, entravée dans un espace confiné qui ressemble à un sarcophage. Elle sait que c'est le jour de son anniversaire... mais c'est tout. Elle ne se rappelle ni son nom, ni ce qu'elle a fait la veille, ni le visage de ses parents. Elle n'y comprend absolument rien. Lorsqu'elle parvient, à force de volonté, à se libérer de ce piège, elle découvre, autour d'elle, onze autres cercueils, dont certains occupants sont encore en vie. Une initiale et un nom de famille sont gravés sur chaque sarcophage. 

La jeune fille prend la tête du petit groupe d'adolescents - qui pensent tous avoir douze ans, mais qui en paraissent plutôt dix-sept - et découvre un labyrinthe de couloir poussiéreux, constellés par endroits d'ossements. Se trouvent-ils sous terre? Y a-t-il d'autres survivants? Comment trouver eau et nourriture? Et surtout: qui sont-ils, quels sont ces étranges symboles qui marquent leur front, comment se sont-ils donc retrouvés là?

Le nouveau thriller fantastique de Scott Sigler prend le lecteur à la gorge dès la première ligne: rivalités, personnalités qui s'affrontent, machination qui se joue sans qu'ils le sachent... nos jeunes amnésiques se débattent pour sortir d'un piège dont ils ignorent tout. Un auteur à la maestria reconnue, régulièrement classé dans les listes des meilleures ventes du New York Times, tisse un suspense impitoyable, à mi-chemin entre Le Labyrinthe et Sa majesté des mouches.

Mon avis:
20/20
Coup de coeur

     Imaginez que vous vous réveilliez un jour, enfermé dans une espèce de cercueil. Flippant, n'est-ce pas? C'est pourtant ce que va vivre Em. Et quand elle va enfin réussir à se libérer, ce qu'elle va découvrir va encore épaissir le mystère de sa présence ici. Une pièce remplie d'autres sarcophages comme le sien, renfermant d'autres personnes, mortes ou vivantes, sans aucun souvenir de qui elles sont et surtout pourquoi et comment elles se sont retrouvées dans cette situation. Cercles mystérieux sur leurs fronts, pièce quasiment inviolable de laquelle ils doivent sortir pour espérer trouver des réponses mais aussi premiers conflits ne tardent pas à allonger la liste des questionnements qui les tracassent. À chacune de leurs découvertes, c'est d'autant plus de questions qui s'imposent aux survivants des sarcophages. Parviendront-ils à découvrir qui ils sont et ce qu'implique leur présence dans ce lieu étrange? Qu'attend-t-on d'eux et seront-ils à même de venir à bouts de tous ces mystères? Faire les bons choix quand on a aucun souvenir de quoi que ce soit est bien compliqué... mais la découverte de la vérité est parfois pire que l'ignorance.

     Oh mon Dieu! Ce livre est tellement parfait! Tellement en accord avec ce que j'aime lire, tellement bizarre et en même temps c'est ce qui fait son charme. Franchement, en achetant ce livre, en lisant son résumé, je ne m'attendais pas à une telle claque. Je savais qu'il y avait de fortes chances pour que j'apprécie ma lecture mais en réalité elle a été bien au-delà de toutes mes espérances. J'y ai trouvé tout ce qui me fait vibrer, tout ce qui constitue un coup de coeur pour moi, sans aucune exception. Alive est vraiment un roman que je recommande chaudement à tous les fans de science-fiction et bien plus encore. C'est tellement difficile de décrire ce roman, il associe science-fiction/fantastique à un thriller légèrement survivaliste écrit de façon à plaire autant aux adeptes de young adult qu'aux lecteurs de romans adultes. Franchement, comment ne pas craquer? Quand on me connaît on sait que Alive est typiquement le genre de romans qui fonctionne à merveille sur moi, et là, j'ai tout simplement été bluffée! J'en redemande!

     Déjà dès les premières pages, la sauce prend avec une rapidité et une facilité déconcertantes. C'est quasiment magique, la façon dont l'auteur insuffle la vie à ses personnages, la façon dont il les malmène pour nous amener à les apprécier avant même que l'on apprenne à les connaître. Scott Sigler met immédiatement en place une atmosphère lourde, lugubre et angoissante qui est par la même occasion extrêmement addictive. La mise en place est donc dosée avec justesse, insufflant dès les premiers chapitres énormément de mystère à son récit. Bien sûr, j'ai adoré, j'ai été complètement subjuguée par tout ce que l'auteur construit, petit à petit, page après page, parce que l'on comprend tout de suite que tout sera exceptionnel dans cette lecture. C'est bien simple, j'ai senti que Alive serait un coup de coeur dès les toutes premières pages lues.

     Scott Sigler est vraiment un génie! Il m'a captivée avec son récit en un claquement de doigts, et je n'ai pas pu le lâcher jusqu'à la toute dernière page. Sa plume est parfaitement adapté à un roman young adult, fluide, souple et ultra mystérieuse mais aussi totalement capable de happer l'attention de n'importe quel lecteur adulte grâce à son imagination débordante qui ne nous épargne rien, des scènes d'action absolument bien décrites aux scènes plus pénibles, plus crues. Une plume, une imagination et une intrigue juste phénoménales qui forment l'ensemble parfait pour un coup de coeur. De plus, le choix de chapitres courts augmente encore l'addictivité du récit, contribuant ainsi à en faire un véritable page turner d'une efficacité redoutable. Si j'ai dévoré les 463 pages de ce premier tome en très peu de temps, c'est bel et bien que Scott Sigler a trouvé, avec ce premier tome, l'équilibre parfait entre toutes les petites choses qui constituent un roman pour faire de Alive un roman exceptionnel.

     Et l'une des choses primordiales pour construire un roman parfait est de créer un univers solide. Autant vous dire que l'univers que l'on découvre dans ce premier tome de la trilogie The Generations correspond on ne peut plus à ce critère. Mais Scott Sigler ne se contente pas d'implanter un univers original, il se permet de le faire d'une façon non conventionnelle. En effet, lorsque l'on démarre notre lecture, on est propulsé dans un univers dont on ne connaît rien... ce qui est aussi le cas des personnages! On ne peut que ressentir la malveillance qui émane des murs qui nous entourent, la méfiance que les personnages éprouvent les uns envers les autres et l'épée de Damoclès qui semble peser implicitement au-dessus de chacun d'eux. Rien que pour cette atmosphère, ce roman vaut le détour. Ça vous prend aux tripes, ça fait se hérisser vos poils, et quand un roman procure ses sensations, c'est vraiment un excellent roman. Et Scott Sigler ne s'arrête pas là puisqu'il nous livre au goutte-à-goutte des révélations concernant ce qu'est vraiment son univers. Et c'est du pur génie. Je ne vais pas en dire plus à ce sujet, tout simplement parce que ce fut tellement phénoménal de découvrir ça, que je ne peux que vous encourager à le faire par vous-même, sans spoilers, juste pour le plaisir de rester bouche bée devant ces découvertes, qui ne sont, j'en suis sûre, que les premières d'une longue série.

     Et que dire de l'intrigue qui est au coeur de tout ceci? Elle est ménagée avec beaucoup d'intelligence, elle s'étoffe énormément au fil des pages, passant d'une intrigue que l'on pourrait penser similaire à celle du Labyrinthe de James Dashner, à quelque chose de bien plus élaboré et ce n'est pas peu dire. En effet, ici, personne n'a aucune idée du pourquoi du comment de la présence des personnages en ce lieu et de ce qu'ils doivent ou ne doivent pas faire. Et j'ai adoré ça, être embarquée aux côtés des personnages dans une aventure complètement mystérieuse, dont les tenants et les aboutissants se dévoilent petit à petit dans un flot constant et ultra palpitant de rebondissements qui mettent nos nerfs et ceux des personnages à rude épreuve. À chaque angle de mur, à chaque nouvelle pièce se profilent un nombre incroyable de nouveautés et de retournements de situation. Au départ à la recherche d'une banale sortie, nos personnages vont découvrir qu'ils sont les acteurs, les pions, d'une machination bien plus grande dans laquelle ils sont leurs propres ennemis.

     Car les personnages ne sont pas en reste niveau mystère. Ils se réveillent tous en pensant que c'est aujourd'hui le jour de leur douzième anniversaire et ont tous de mystérieux symboles dans un cercle sur leurs fronts. Clairement, l'auteur ne fait pas les choses à moitié puisque même les personnages sont des énigmes pour eux-mêmes, et par extension, pour nous. Chacun a sa propre personnalité avec ses failles et ses parts d'ombres mais aussi ses qualités. Nous suivons un nombre assez important de personnages, que nous découvrons en même temps que Em, la narratrice de l'histoire. Elle semble vraiment être la clé de voûte de toute cette histoire et cela se précise d'autant plus au fil des pages. J'ai vraiment adoré son personnage qui est encore plus fascinant que les autres, qui sont pourtant tous très complexes, plus ou moins attachants mais vraiment très hétérogènes, à l'image d'êtres humains véritables. Chacun a un rôle clé à jouer à un moment donné du récit et j'ai beaucoup aimé l'importance que l'auteur a donné aux différents personnages. Aucun n'est vraiment en retrait par rapport aux autres et c'est un autre atout du roman. De plus, leur fragile cohésion semble être une part importante du récit qui, au fil des pages, tend à les diviser.

     En effet, l'auteur n'est pas tendre avec ses personnages, qui subissent au fil des pages des choses toutes plus abominables les unes que les autres. Le rythme du récit va vraiment crescendo, propulsant nos personnages dans des situations parfois très dures, que l'auteur n'hésite pas à décrire avec beaucoup de détails. Je préfère donc préciser que certaines scènes sont assez violentes. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée puisque cela accentue encore l'ambiance lourde tellement caractéristique du récit. À chaque moment, tout peut basculer et le fait d'avancer sans aucune information, ou presque, est d'autant plus palpitant. L'action est vraiment extrêmement présente et, c'est bien simple, je ne me suis ennuyée à aucun moment. J'ai littéralement dévoré ce premier tome rocambolesque, du début à la fin, comme dans une transe ou une hallucination dont on ressortirait complètement lessivé après 463 pages.

     Complètement à la hauteur du récit, les derniers chapitres sont encore une fois un concentré d'action, de rebondissements et de révélations tous plus fantastiques les uns que les autres. Dans les dernières pages, l'auteur nous subjugue encore un peu plus en nous offrant un cocktail de tout ce qu'on a aimé dans son récit et qui nous tient toujours en haleine, jusqu'aux dernières lignes. Une fin oppressante et très bien maîtrisée qui n'est pas un énorme cliffhanger mais qui est assez intrigante pour nous donner envie de nous jeter sur la suite le plus vite possible. Je ne sais pas si j'ai bien décrit tout ce que ce roman m'a fait ressentir et si je lui ai bien rendu justice mais je ne peux définitivement que vous recommander de le lire parce qu'il ne m'aura pas déçue une seule fois au cours de ses 463 pages.

Les +: Tout est vraiment parfait!
Les -: ///

     Je pense que vous l'aurez compris, avec tous les compliments que j'ai fait à son égard, Alive fut vraiment une lecture coup de coeur, que je vous recommande extrêmement chaudement. J'ai rarement lu un premier tome de trilogie aussi bien mené, aussi bien pensé, tant au niveau du fond que de la forme, qui sont tout simplement traités de façon magistrale. J'ai tout adoré, de l'écriture extrêmement fluide mais aussi poignante et forte de Scott Sigler à l'univers incroyable et imprévisible dans lequel évoluent des personnages d'une profondeur et d'une complexité quasi humaines, emportés par une intrigue phénoménale aux rebondissements palpitants. Alive est un vrai page turner qui se lit presque d'une traite, dans une sorte d'apnée causée par la fascination qu'il exerce sur son lecteur. Après un tel premier tome, on ne peut qu'espérer que la suite de la trilogie soit aussi parfaite.
     En somme, un roman qui plaira au plus grand nombre, j'en suis certaine. Voilà, je suis à court d'arguments et d'adjectifs pour décrire mon amour pour Alive donc, simplement, lisez-le!


INFO: Alight, le deuxième tome de cette fabuleuse trilogie sortira le 15 septembre, toujours chez Lumen!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…