Accéder au contenu principal

Chronique L'épreuve tome 1 Le Labyrinthe de James Dashner

PKJ
408 pages
18€50

Résumé:
SE SOUVENIR, SURVIVRE, S'ENFUIR...

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire...

Mon avis:
18/20

     Thomas a tout oublié de sa vie d'avant quand il se réveille, amnésique, au fond de ce que ses nouveaux compagnons appellent la Boîte. Auprès d'eux, qui n'ont aussi que leurs noms pour seul rappel de leur passé, il apprendra tout ce qu'il doit savoir concernant sa nouvelle vie: le lieu dans lequel ils se trouvent et les lois qui le régissent. Mais personne n'est capable de répondre aux questions les plus importantes: pourquoi? comment? et qui? Ce que Thomas a bien du mal à accepter. Depuis son réveil au Bloc, au centre d'un gigantesque Labyrinthe, il n'a qu'une idée en tête: en sortir! Et il mettra tout en oeuvre pour y parvenir, malgré les tensions que ses idées engendrent au sein des Blocards et les diverses épreuves qui se dressent sur son chemin.

     Tout le monde, ou presque, connait la trilogie best-seller de James Dashner, pour l'avoir lue, vue ou en avoir tout simplement entendu parler. L'épreuve, dont le premier tome Le Labyrinthe a déjà été adapté en film, rencontre un franc succès dans les deux formats. Après avoir vu et adoré le film, il était grand temps que je me lance dans la lecture de ce premier tome. Ma lecture a-t-elle été à la hauteur de mes espérances après le visionnage du film? C'est incontestablement un grand oui! Et ce, grâce à un très grand nombre de points positifs, qui ont fait la renommée de la trilogie de James Dashner. Outre le suspense véritablement palpitant que l'auteur installe, l'univers sombre à souhait, le rythme presque insoutenable et la richesse des personnages sont autant de raisons pour lesquels on ne peut que développer une addiction au récit de ce premier tome, et plus généralement, à la trilogie complète.

     Si il y a bien une chose que l'on ne peut pas reprocher à ce premier tome de trilogie, c'est son rythme. "Lent" est bien l'adjectif le moins approprié pour le décrire. En effet, dès la première page, il est impossible de s'ennuyer, tout va très vite, les découvertes des personnages et de tout ce qui caractérise leur vie sont amenées très rapidement, pour notre plus grand plaisir. Le récit démarre extrêmement rapidement, apportant à chaque nouveauté un nombre toujours plus grand d'interrogations. Et quand un roman nous livre d'aussi prenantes premières pages, c'est quitte ou double par la suite, on assiste soit à l'explosion d'un véritable feu d'artifice soit à la retombée du soufflé. Heureusement pour nous, et comme vous pouvez très certainement vous en douter, quand James Dashner met autant de choses fascinantes en place, c'est pour nous en mettre plein les yeux ensuite.

     Et cela commence avec l'univers qu'il a imaginé et qui vaut vraiment le détour. Franchement, j'ai été bluffée par tout ce que j'ai pu découvrir entre les pages du premier tome de L'épreuve. L'univers est véritablement passionnant: les Blocards, les Coureurs, les Griffeurs et la Transformation sont autant d'éléments qui nous sont délivrés et expliqués au compte-gouttes, nous permettant de découvrir un univers riche et complexe. Tout cela est parfaitement passionnant et contribue vraiment à rendre le récit toujours plus addictif. De plus, l'auteur a su installer une atmosphère tantôt légère et bon enfant, tantôt pesante et sombre, qui ne laisse aucune place au doute: tout peut basculer à n'importe quel instant. Autre point positif: tout ce que l'on découvre dans ce premier tome semble, au fur et à mesure de l'avancée du récit, n'être qu'une goutte d'eau dans l'océan immense de l'imagination de James Dashner.

     L'auteur a vraiment une imagination débordante, il met en place dès ce premier tome le corps d'un récit, d'une intrigue, qui s'annonce déjà extrêmement solide pour la suite, pour les deux prochains tomes de cette trilogie. La plume de James Dashner est très fluide, très vive et correspond parfaitement à ce que l'on aime dans une lecture young adult. Aucun temps mort n'est à déplorer et on peut dire que la rapidité avec laquelle s'enchainent les chapitres, très courts, contribue à rendre le récit toujours plus fluide et addictif.  L'auteur a vraiment su rendre son récit plus palpitant à chaque nouvelle page, donnant toujours plus envie aux lecteurs de tourner rapidement les pages, afin d'en apprendre plus, d'obtenir les réponses aux multiples questions que l'auteur installe avec brio et qui nous tiennent en haleine tout au long du récit. Je pense vraiment que l'écriture de l'auteur et ce qu'il fait de son récit, de son intrigue, sont parfaitement bien menés et étudiés, pour susciter l'intérêt du plus grand nombre de lecteurs.

     James Dashner mène son intrigue d'une main de maître de la première à la dernière page et même plus puisque l'intrigue qu'il installe ne s'articule pas seulement autour du Labyrinthe mais cache très certainement encore de nombreux secrets. L'intrigue est donc découpée en deux grands axes qui s'emboîtent. Si la majeure partie de l'intrigue concerne la façon de sortir du Labyrinthe, l'auteur n'en oublie pas pour autant de faire peser dans la balance la question des réels objectifs de la personne qui les enfermés ici.
     J'ai beaucoup aimé l'aspect "évasion" de l'intrigue et le fait que j'ai déjà vu le film ne m'a aucunement gâché le plaisir de ma lecture puisque tout n'est pas identique. Le rythme est véritablement bien mené, faisant monter la pression crescendo sans laisser le temps aux personnages ou au lecteur de reprendre son souffle, ce qui entraîne inévitablement une certaine tension dans cet univers parfois suffocant. N'importe qui, n'importe quoi peut à tout moment devenir hostile et l'urgence de la situation est extrêmement bien retranscrite, à travers de courts chapitres que l'on dévore.

     Les personnages, qu'ils soient agressifs ou plus énigmatiques, amis ou ennemis, contribuent grandement à entretenir la tension environnante. Il y a ceux que l'on aurait envie de massacrer et ceux que l'on souhaite protéger à tous prix.
     Tout d'abord, il y a Thomas, personnage un peu trop sûr de lui à mon goût, mais c'est cette volonté de se montrer utile et de résoudre les mystères du Labyrinthe qui permettent à l'histoire d'avancer. Il prend des initiatives, se montre extrêmement courageux et, malgré une petite particularité qui est presque en trop et qui n'a pour l'instant pas grand chose à faire dans le récit, c'est un personnage auquel j'ai rapidement su m'attacher et m'identifier. Comme lui, nous partons de zéro, nous découvrons tout cet univers fascinant en sa compagnie, ce qui facilite grandement notre attachement pour ce personnage. De plus, Thomas est plein de mystères qu'il nous tarde de découvrir.
     Ensuite, il y a tous les autres personnages qui gravitent autour de lui. Tout comme dans le film, j'ai adoré Minho, pour sa loyauté et son grand coeur, Chuck, pour sa fraicheur et sa gentillesse, et Newt, pour sa patience et son courage. Ce sont des personnages très humains, auxquels il est très facile de s'attacher et que l'on ne peut qu'avoir très peur de perdre à tout instant.
     À côté de ça, il y a ceux qui m'ont déçue ou ceux desquels je savais à quoi m'attendre. J'ai eu beaucoup de mal avec le personnage d'Alby, trop hostile et défaitiste dans le récit, que j'avais pourtant apprécié en visualisant le film. Et il y a Gally, qui n'apprécie pas du tout que Thomas vienne mettre son grain de sel et défier son autorité. Instable et irritable, c'est le personnage énervant du récit, et il remplit son rôle à merveille.

     Parmi tous ces personnages, il y a celui qui n'en est pas vraiment un et qui pourtant régit tout ce petit monde à la baguette, celui que l'on criant, celui que l'on ne comprend pas; omniscient, violent, imprévisible: le Labyrinthe est partout, les Créateurs sont partout. C'est l'un des aspects que j'ai le plus apprécié: l'énigme. Le mystère qui plane au-dessus de la résolution de l'énigme du Labyrinthe, la chasse au trésor mortelle, le casse-tête si ingénieux imaginé par James Dashner, que l'on ne peut qu'avoir envie de tourner les pages pour découvrir ce que cache vraiment le Labyrinthe et s'il possède vraiment une sortie. Cet aspect "énigme" est beaucoup mieux exploité selon moi dans le livre que dans le film. En effet, ici, la réponse nécessite beaucoup plus de recherches de la part de nos personnages et même si elle paraît évidente, elle arrive beaucoup moins facilement aux personnages que dans le film, dans lequel ils ne recherchent pas assez la réponse à mon goût. Dans le récit, ainsi que dans le film, la tension monte assez vite et l'action est toujours plus prenante et entraînante au fur et à mesure que les protagonistes touchent au but. Les découvertes, les révélations et les rebondissements s'enchainent vraiment à un rythme effréné jusqu'à la toute dernière page du roman.

     La fin de ce premier tome de la trilogie est extrêmement bien maitrisée, nous laissant bouche bée et meurtris, un peu plus à chaque page. L'auteur ne nous épargne rien, il malmène ses personnages et nous pousse, avec beaucoup d'ingéniosité, à nous triturer les méninges pour tenter de découvrir des réponses que nous n'obtiendront certainement que dans les prochains tomes. Une chose est certaine, c'est que cette fin extrêmement palpitante rend le lecteur toujours plus accro au récit et à l'intrigue mis en place par l'auteur et qu'il n'a donc plus qu'une seule envie en refermant ce premier tome: se précipiter sur la suite de cette trilogie.

Les +: une mise en place rapide et prenante, un univers fascinant et très riche, une atmosphère pesante et sombre, beaucoup d'action et de rebondissements imprévisibles, des personnages extrêmement attachants, une intrigue profonde d'une grande qualité, une plume très fluide et une imagination débordante, une fin juste "wahou"
Les -: il ne m'a manqué que la petite étincelle, indescriptible, qui aurait fait de ce roman un coup de coeur

     En résumé, j'ai vraiment passé un très bon moment, autant à la lecture de ce premier tome que lorsque j'ai visionné son adaptation. Le rythme est excellent et on ne s'ennuie à aucun moment, en partie grâce aux chapitres très courts que nous offre James Dashner. L'univers et l'intrigue autour desquels l'auteur a construit sa trilogie sont tout simplement hallucinants et addictifs, on ne peut pas lâcher le roman avant d'en avoir tourné la dernière page, et à ce moment là, c'est pire, puisqu'il nous faut absolument la suite de la trilogie, pour enfin avoir les réponses à nos questions. Niveau personnages, l'auteur gère encore une fois son sujet d'une main de maître, ils sont tous très différents et suscitent beaucoup d'émotions, en partie à cause du contexte dans lequel on les rencontre. De plus, l'écriture est vraiment très fluide, très réfléchie aussi tout en restant très souple et parfaitement adapté au style young adult. Ce premier tome de L'Épreuve est vraiment tout en relief, en émotions, en sensations et surtout en questionnements! Des questions et des énigmes qui sont un énorme point fort pour faire de ce roman un page turner diablement efficace.

Commentaires

  1. Je dois absolument lire cette trilogie :)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas lu le dernier tome, car je me suis fais malheureusement spoilé, mais c'est une trilogie que j'aime beaucoup, le premier reste le meilleur à mon goût!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique The Mortal Instruments - Les Origines tome 3 La Princesse Mécanique

PKJ 604 pages 18€15
Résumé:
Tessa devrait être heureuse. N'est-elle pas sur le point de se marier? Pourtant, alors qu'elle se prépare pour la cérémonie, l'étau se resserre autour des Chasseurs d'Ombres. Un nouveau démon est apparu, intimement lié au Magistère, l'homme qui a prévu de détruire les Chasseurs. Il ne lui manque plus qu'un seul élément pour parfaire son armée d'automates sans pitié: Tessa. Mais, avant de mettre la main sur elle, il devra affronter Will et Jem, prêts à tout pour protéger l'élue de leur coeur...

Mon avis:
(Attention: La Princesse Mécanique est le troisième tome de la trilogie préquel, Les Origines, de The Mortal Instruments. Pour éviter tout spoiler, je vous conseille de lire mes chroniques des tomes précédents: L'Ange Mécanique et Le Prince Mécanique.)


20/20 Coup de coeur

     Depuis son arrivée à Londres, Tessa a mûrit, elle a grandit, elle a apprit énormément de choses à son sujet ainsi que concernant la réalité du monde q…