Accéder au contenu principal

Chronique Le Monde de Narnia tome 5 L'Odyssée du Passeur d'Aurore de C.S.Lewis

Gallimard
Intégrale: 869 pages
24€90

Tome 5: L'Odyssée du Passeur d'Aurore
140 pages

Résumé:
Eustache Clarence est le garçon le plus insupportable d'Angleterre: c'est du moins l'avis de ses cousins, Edmund et Lucy. Hélas, les voilà condamnés à le supporter durant l'absence de leurs parents! Mais le jour où les trois enfants entrent dans un tableau et sont précipités dans les flots, à quelques brasses du navire de Caspian, roi de Narnia, Eustache perd sa belle assurance. Quelle part prendra-t-il à l'extraordinaire aventure qui les attend?

Mon avis:
(Ce livre est le cinquième tome d'une série. Pour éviter tout spoiler, n'hésitez pas à lire mes avis sur le tome 1, le tome 2, le tome 3 et le tome 4.)


15,5/20

     Lucy et Edmund sont contraints de passer les vacances chez leur oncle et leur tante, en compagnie de leur cousin Eustache, qui ne les porte pas dans son coeur. Si Lucy et Edmund se serrent les coudes en parlant de Narnia, la cohabitation entre les trois cousins reste des plus chaotique, jusqu'à ce moment où leurs vacances prennent un nouveau tournant des plus fantastiques. Emportés une nouvelle fois bien malgré eux dans le monde de Narnia, Lucy et Edmund sont ravis de retrouver Caspian et Ripitchip notamment, tandis qu'Eustache est plus maussade et acariâtre que jamais. À bord du Passeur d'Aurore, Caspian et son équipage sont sur les traces de sept seigneurs ayant disparus en mer après avoir été envoyés par son oncle Miraz explorer des espaces inconnus au-delà des Iles Solitaires. Si Lucy et Edmund sont plus que ravis de retrouver Narnia et leurs amis, Eustache est outré de voyager à bord d'un si petit bateau en compagnie d'une souris qui parle et qui manie l'épée comme personne. Dans leur quête, Lucy, Edmund et Eustache vont faire bien plus que vivre d'incroyables aventures, ils vont se transformer... dans tous les sens du terme.

     Je me souviens avoir essayé de lire l'intégrale des tomes du Monde de Narnia étant plus jeune, j'avais eu beaucoup de mal, et cela était sûrement dû au vocabulaire très riche de l'auteur et à la complexité de son univers. Je me souviens même avoir abandonné au cours de ce cinquième tome (peut-être que tenter de lire les sept tomes d'affilée n'était pas non plus une bonne idée). Heureusement, j'ai retenté l'aventure et j'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu. Avec l'âge, on surmonte les difficultés de langage et tout devient plus compréhensible. Le fait que j'ai beaucoup apprécié le film tiré de ce cinquième tome y est sûrement aussi pour quelque chose. Résultat, j'ai beaucoup aimé ma lecture et L'Odyssée du Passeur d'Aurore fait même partie de mes tomes préférés de cet univers. Tout en mettant en scène des personnages connus, il permet de découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux personnages et d'amener vers de nouvelles possibilités dans cet univers fantastique toujours aussi agréable à découvrir.

     Dès les toutes premières pages, on retrouve tout ce qui caractérise les romans de cette saga, et en particulier une mise en place extrêmement rapide. Très facilement, C.S.Lewis place le contexte dans lequel se trouvent Lucy et Edmund, nous découvrons Eustache et nous replongeons presque immédiatement dans le monde de Narnia à leurs côtés. Cette rapidité n'est selon moi pas du tout un point négatif puisqu'elle n'empêche pas l'auteur de mettre en lumière les aspects importants de ce début de tome sans alourdir le récit de points inutiles, elle permet aussi de passer directement à l'essentiel tout en attisant la curiosité du lecteur concernant les aventures qui attendent nos héros. Ce tome est encore une fois très court et j'adore la façon dont C.S.Lewis amène une nouvelle intrigue très rapidement. Personnellement, j'aime cette manière de faire et de nous immerger immédiatement dans le vif du sujet, puisqu'au final, la partie dans le "monde réel" du récit ne nous intéresse que peu, l'intrigue se déroulant exclusivement à Narnia. De plus, une fois les personnages propulsés à Narnia, tout va encore très vite dans la mise en place de l'intrigue de ce tome, l'auteur ne s'attarde pas sur des détails insignifiants et c'est très positif pour la lecture.

     Comme toujours avec les romans prenant place dans la série Narnia, l'univers possède une place prépondérante et est toujours extrêmement riche, complexe et approfondi. Dans L'Odyssée du Passeur d'Aurore, bien que nous passions beaucoup de temps à bord du bateau de Caspian, chaque arrêt sur une nouvelle terre est un prétexte à de grandes nouveautés. Nous découvrons avec les personnages de nouveaux lieux jusqu'alors inconnus de tous, nous rencontrons de nouvelles créatures dans des situations cocasses et nous vivons des aventures inimaginables. Ce cinquième tome est donc l'occasion d'explorer les mers au-delà des Iles Solitaires, des mers qui nous réservent beaucoup de surprises. L'auteur prend encore une fois le temps d'approfondir son univers, d'amener des nouveautés pour ne pas tomber dans des répétitions par rapport aux tomes précédents et c'est vraiment très intéressant d'en apprendre toujours plus sur Narnia, sur ses habitants et tout ce qui compose ce monde à part. J'ai beaucoup aimé m'immerger dans ces découvertes, ces nouveautés amenées par l'auteur, qui ont le mérite d'être intrigantes et assez addictives, ce qui est un point positif pour le récit.

     Si l'univers nautique est très largement exploité dans cet opus, cela engendre des points positifs comme des inconvénients. En effet, les découvertes passent par le voyage en mer mais le langage marin utilisé par C.S.Lewis a de quoi freiner les plus jeunes lecteurs, auxquels s'adressent normalement la série Narnia. C'est certainement ce qui avait pu entraver ma lecture étant plus jeune: le vocabulaire certes riche en détails et descriptions magnifiques mais parfois utilisant un vocabulaire soutenu peu compréhensible par un enfant. Néanmoins, pour un lecteur plus âgé cela reste un point positif permettant un enrichissement de l'univers, comme du récit, très appréciable. De plus, l'un des points négatifs des premiers tomes reposant sur la séparation du bien et du mal et sur une connotation religieuse trop marquées est ici très peu présente, ce qui permet d'apprécier pleinement la lecture. Personnellement, j'apprécie beaucoup l'écriture de C.S.Lewis très descriptive qui nous immerge rapidement et facilement dans son récit, bien qu'elle possède aussi quelques points négatifs, qui demandent parfois un petit temps d'adaptation.

     L'intrigue de ce cinquième tome repose donc sur la quête de nos personnages, partis en mer afin de retrouver sept seigneurs perdus. L'inconnu, la peur, l'aventure guettent alors les différents protagonistes qui plongent en terrain hostile et inexploré. Cette intrigue permet évidemment à C.S.Lewis d'approfondir, d'agrandir et de complexifier toujours plus son univers puisqu'à chaque seigneurs se rapporte une nouvelle aventure, faite de questionnements, de découvertes et semée d'embuches en tous genres. L'auteur nous emporte avec une facilité déconcertante dans cette intrigue d'abord simple qui se révèle au final posséder différentes ramifications très intéressantes et prenantes. Les nouveautés installées par l'auteur sont très efficaces et offrent un panel très intéressant de rebondissements et de retournements de situations. Néanmoins, le schéma de récit instauré par l'auteur peu assez rapidement devenir répétitif et prévisible, ce qui a aussi le défaut d'installer quelques temps morts entre les différentes phases d'action du récit.

     Au niveau des personnages, C.S.Lewis a su habilement retrouver certains protagonistes des tomes précédents tout en ajoutant des nouveautés aussi à ce niveau-ci. C'est donc avec plaisir que nous plongeons dans cette aventure aux côtés de Lucy et Edmund, deux personnages toujours aussi attachants pour leur courage et leur capacité à voir le meilleur en chacun. Ils ont beaucoup évolués depuis leur première apparition dans la saga et ont encore énormément à apprendre dans cette nouvelle quête. J'adore Lucy (seul personnage féminin de ce tome) pour sa fraicheur, sa gentillesse et sa grande ouverture d'esprit. Elle est très intelligente et le démontre à plusieurs reprises au cours de leur périple. Quant à Edmund, j'aime beaucoup la façon dont il a évolué au fil des tomes. Il a pris de l'assurance et a apprit de ses erreurs. Nous retrouvons aussi Caspian et Ripitchip, deux personnages toujours aussi attachants et agréables, qui ont chacun un rôle clé à jouer, tant dans l'évolution de l'intrigue que dans celle des personnages.
     C.S.Lewis nous fait aussi découvrir un nouveau personnage principal: Eustache. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé, auquel je me suis très vite attachée et qui se révèle être vraiment très complexe et très bien approfondi. D'abord colérique et très "enfant gâté", il apprend énormément au fil des évènements et des aventures qu'il traverse aux côtés de ses cousins. Il devient plus ouvert d'esprit, moins critique envers tout et tout le monde et il se révèle être extrêmement attachant. C'est un personnage dont j'ai aimé suivre l'évolution tout au long du récit et dont j'ai hâte de suivre les prochaines aventures.

     Le récit possède un rythme vraiment agréable malgré quelques longueurs, avec beaucoup de scènes d'action, de découvertes et de chamboulements. Chaque aventure permet aux personnages de grandir, d'évoluer, d'apprendre des choses sur eux-même et sur les autres. Cet aspect du récit est très appréciable et installé de façon subtile qui rend le tout agréable sans être trop éducatif ou moralisateur. De plus, au fil des pages, la quête de nos personnages prend subtilement une nouvelle forme, les poussant à aller au-delà de leurs limites, à faire preuve de courage et de confiance en eux. Ils veulent aller toujours plus loin et cela amène à un grand questionnement sur ce qu'ils vont trouver au bout de leur voyage, qui rend ce cinquième tome d'autant plus prenant jusqu'à la dernière page.

     Malgré tous les points positifs que j'ai pu relever dans ce tome, je dois avouer que la fin ne m'a pas totalement convaincue. C.S.Lewis nous offre dans L'Odyssée du Passeur d'Aurore un dénouement toujours plein d'aventure et en accord avec les différents fils conducteurs du récit mais que j'ai trouvé trop fataliste pour certains des personnages. Ils poursuivent leur route de façon différente, certes, mais la façon dont l'auteur l'a amené m'a un peu chagrinée. J'ai trouvée cette fin, paradoxalement, trop brutale et trop facile. La coupure est nette et cela m'a laissée sur un sentiment très mitigé. Néanmoins, c'est avec plaisir que je découvrirai les tomes suivants de la saga Narnia.

Les +: une mise en place très rapide qui ne s'encombre pas de détails inutiles, un univers toujours plus riche et approfondi qu'il est très intéressant de parcourir, une plume descriptive et poétique très agréable à suivre, une intrigue efficace et prenante, beaucoup de découvertes et de rebondissements intéressants, des personnages hauts en couleurs
Les -: un vocabulaire complexe pour les plus jeunes lecteurs, un schéma de récit un peu répétitif, quelques temps morts, une fin en demi-teinte

     Bourré d'action, d'aventures et de découvertes en tous genres, L'Odyssée du Passeur d'Aurore, cinquième tome de la saga Narnia, est l'un des tomes les plus convaincants. Agréable à lire, il nous plonge très facilement dans ce monde très imagé et très haut en couleur imaginé par C.S.Lewis. L'aventure et les rebondissements sont au rendez-vous dans ce tome qui met en place très rapidement une intrigue prenante et intéressante dans un univers toujours plus riche et complexe. Si la plume de l'auteur est toujours aussi fluide et poétique, elle peut s'avérer un peu trop complexe et élaborée pour les jeunes lecteurs. Malgré quelques temps morts dans le récit qui peut parfois paraitre un peu répétitif, le rythme instauré par l'intrigue est entrainant et prenant, enchainant découvertes, rebondissements et retournements de situations qui en font voir de toutes les couleurs aux personnages attachants que l'on suit dans ce tome. Même si la fin en demi-teinte n'a pas su me convaincre et m'a laissé un sentiment mitigé, j'ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de L'odyssée du Passeur d'Aurore et c'est avec plaisir que je lirai les tomes suivants.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique A Darker Shade of Magic tome 1 de V.E.Schwab

Titan Books 400 pages 7£99 (Paperback)
Résumé :

From V.E.Schwab, the critically acclaimed author of Vicious, comes a new universe of daring adventure, thrilling power, and parallel Londons, beginning with A Darker Shade of Magic.
Kell is one of the last Travelers - magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel universes - as such, he can choose where he lands.

There's Grey London, dirty and boring, without any magic, ruled by a mad King George. The there's Red London, where life and magic are revered, and the Maresh Dynasty presides over a flourishing empire. White London, rude by whoever has murdered their way to the throne - a place where people fight to control magic, and the magic fights back, draining the city to its very bones. And once upon a time, there was Black London... but no one speaks of that now.

Officially, Kell is the Red Traveler, personal ambassador and adopted Prince of Red London, carrying the monthly correspondences between the royals …

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…