Accéder au contenu principal

Chronique La Passe-Miroir tome 1 Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

Gallimard
518 pages
18€00

Résumé:
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers: elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Mon avis:
16,5/20

     Le monde tel que nous le connaissons a disparu quand Dieu a décidé de le diviser en morceaux. Des Arches flottantes sur lesquelles règnent différentes lois et qui n'interagissent que très peu entre elles. Ophélie habite sur l'arche Anima, où les objets prennent vie. Ophélie possède les dons rares de pouvoir lire le passé des objets en les touchant et de traverser les miroirs. Mais elle a aussi un caractère bien trempé et a toujours refusé de se marier à ceux auxquels on l'avait promise. Malheureusement, aujourd'hui elle n'a plus le choix et son futur époux est loin de lui inspirer de bons sentiments. Surtout qu'il semble cacher énormément de secrets. Mais à quel point ceux-ci impliquent-ils Ophélie? Alors que sa vie bascule du jour au lendemain, elle va devoir apprendre à faire face à la solitude, aux secrets, ainsi qu'à la haine et devra lutter pour gagner sa place dans un monde qui lui était jusque là inconnu. Quelles aventures devra-t-elle traverser afin de percer tous les mystères de son futur époux et de son nouveau monde? Quel rôle a-t-elle réellement à jouer?

     Les Fiancés de l'Hiver est un roman de fantasy dont on entend énormément parler depuis quelques années déjà, et c'est à l'occasion de la sortie du deuxième tome que j'ai décidé de le lire, pour découvrir ce qui avait tant ébloui la plupart des lecteurs et pouvoir enfin me faire mon propre avis sur la question. Alors ce premier tome mérite-t-il selon moi toutes ces éloges? Je pense que oui. Clairement, j'ai passé un excellent moment de lecture, mais j'ai trouvé que ce premier tome de la série La Passe-Miroir était vraiment trop introductif pour être pleinement satisfaite. En même temps, c'est un mal pour un bien puisque ce premier tome pose vraiment de très bonnes bases pour la suite et qu'il n'est tout de même pas dénué d'intérêt et possède énormément de points positifs. J'ai adoré l'univers et les personnages, j'ai été complètement happée par les manigances et par l'ambiance qui règne dans ce roman, et même si j'ai trouvé l'ensemble du récit assez lent, la série semble vraiment très prometteuse.

     Christelle Dabos met en place énormément de choses ainsi qu'un nombre incalculable de questionnements dans un univers singulier porté par des personnages atypiques. Alors forcément, tout cela prend du temps à installer et à approfondir. Les premiers chapitres s'ouvrent sur l'arche Anima où l'on ne fait qu'entrapercevoir tout le potentiel de l'univers et du récit dans son ensemble. Puis nous sommes catapultés au Pôle, sur la Citacielle après un étrange voyage qui ne fait qu'augmenter le nombre de questionnements qui nous taraudent l'esprit. Et ce n'est que le début... En effet, tout au long de ce premier tome, l'auteur sème de quoi aiguiser encore plus notre soif de connaissances concernant son univers et les interrogations que soulèvent son récit. Si j'ai globalement beaucoup aimé la façon dont l'auteur met en place son univers dans ce premier tome, j'ai aussi trouvé dommage que pratiquement tout le récit ne soit presque qu'une introduction à quelque chose de plus grand qu'il me tarde énormément de découvrir. J'aurais aimé soulever encore plus le voile pesant sur les très nombreux mystères entourant le récit mais, d'un autre côté, cette lenteur ne m'a pas dérangée outre mesure et permet tout de même d'approfondir beaucoup d'aspects très prenants et très satisfaisants du récit, qui le rendent toujours plus addictif.

     L'univers imaginé par l'auteur fait partie de ces points extrêmement positifs qui rendent le récit on ne peut plus prenant et très mystérieux. Sur Anima comme au Pôle, dans les rues de la Citacielle comme chez Bérénilde, chaque nouvelle page tournée est une nouvelle plongée dans l'inconnu, qui nous fait prendre conscience de toute l'étendue, de toute la complexité de l'univers créé par Christelle Dabos. Et il y a de quoi faire tourner la tête de n'importe quel lecteur. Le récit s'articule autour de différentes parties de cet univers, que nous découvrons au fur et à mesure des aventures d'Ophélie. Dès les premières pages, l'auteur nous immerge dans son monde extrêmement complexe et profond qui s'avère de plus en plus riche au fil de l'avancée du récit. Nous découvrons les Arches et leurs différentes spécificités et nous sommes aussi confrontés aux pouvoirs de leurs habitants, tous très palpitants et intéressants, qui confèrent au récit tension et angoisse, mais aussi mystère et intérêt. J'ai véritablement adoré cet univers très riche, profond et d'une complexité qui nous réserve encore certainement bien des surprises, que j'ai hâte de découvrir. Je suis restée bouche bée devant certains aspects de l'univers imaginés par Christelle Dabos, complètement prenants et addictifs. L'univers de La Passe-Miroir est selon moi un point indubitablement positif que j'ai hâte de creuser encore plus dans les prochains tomes.

     L'intrigue de ce premier tome est découpée en trois parties distinctes, très différentes les unes des autres, qui permettent, en plus d'approfondir l'univers, d'offrir de nouvelles dimensions à l'intrigue très complexe que ce premier tome de la Passe-Miroir nous laisse entrevoir.
     La première partie, très courte, nous fait découvrir Anima ainsi que la famille d'Ophélie et ce qui a mené cette dernière à ce mariage forcé avec Thorn. J'ai beaucoup aimé cette petite partie, très colorée, pleine de vie et d'amour, qui impose directement un univers singulier très mystérieux. J'aurais aimé en découvrir encore plus, passer plus de temps sur cette Arche et connaitre un peu mieux la famille d'Ophélie.
     La deuxième partie, chez Berenilde, est elle aussi très riche en apprentissages, tant pour Ophélie que pour le lecteur. Et si la famille est un point essentiel sur Anima, au Pôle il en est autrement. Les clans sont nettement établis et les rivalités sont exacerbées par l'arrivée de la future épouse de Thorn. Autant dire que cette haine immédiate à de quoi susciter de l'intérêt. De plus, les découvertes ne s'arrêtent pas là et sont extrêmement prenantes.
     La troisième partie, chez Archibald, est plus riche en tension et en angoisse concernant l'identité d'Ophélie et le rôle qu'elle a à jouer au coeur de ces familles qui se déchirent et de ces complots en tous genres.
     J'ai beaucoup aimé les trois différentes parties qui permettent vraiment de se rendre compte de l'immensité et de la complexité de l'intrigue mise en place par Christelle Dabos. Les questionnements sont extrêmement nombreux mais peu de réponses viennent satisfaire notre curiosité, ce qui peut s'avérer frustrant mais aussi très prenant et addictif.

     De plus, l'écriture de l'auteur y est aussi pour quelque chose puisque cette dernière prend vraiment un malin plaisir à nous distiller des informations fragmentées au compte gouttes. Il n'y a pas à dire, elle maitrise son histoire, son univers et son intrigue d'une main de maitre et ne laisse rien au hasard. Elle sait très bien comment jouer avec toutes les situations dans lesquelles se retrouvent Ophélie pour nous donner envie de tourner les pages beaucoup plus vite afin d'obtenir enfin quelques réponses à nos questions. Si j'ai aimé ne pas savoir à quoi m'attendre, faire des suppositions et voir les questionnements se multiplier au fil des pages, je déplore quand même l'absence quasi totale de réponses à se mettre sous la dent, et ce, pendant la plus grande partie du récit. Malgré cela, j'ai été emportée par la plume de l'auteur, très descriptive, très riche et profonde sans pour autant être trop chargée, elle parvient à nous immerger dans son monde farfelu avec facilité et ce ne peut être qu'un point positif. De plus, j'ai vraiment été subjuguée par l'imagination de l'auteur, qui nous plonge à chaque nouvelle partie, à chaque nouvelle scène, dans un nouveau pan de son univers et de son intrigue. J'ai hâte de voir où son imagination va nous mener dans les prochains tomes.

     Les personnages ne sont pas en reste puisqu'ils sont eux aussi très hauts en couleurs et pleins de mystères. Ophélie, notre personnage principal, est timide, parfois un peu gauche mais a profondément bon coeur. Si elle ne comprend pas très bien pourquoi elle se retrouve embarquée dans cette histoire, elle ne se laisse pas abattre et sait se montrer courageuse. De plus, cette ignorance nous la rend plus attachante et il est agréable de suivre ses péripéties dans ce monde inhabituel. Si j'ai parfois eu du mal à m'identifier à elle, à comprendre ses raisonnements et son comportement parfois très passif, je me suis néanmoins attachée à son personnage au fil des pages et de l'affirmation de son caractère. Si son rôle n'est pour l'instant pas clairement défini, je pense qu'elle nous réserve bien des surprises dans les tomes suivants, qu'il me tarde de découvrir.
     Concernant les autres personnages, j'ai trouvé Thorn très intéressant, avec son passé dur et son absence quasi totale d'amour familial. Il s'avère de plus en plus protecteur envers Ophélie et, bien que son personnage soit assez peu présent, il marque les esprits. Je pense que c'est un personnage très profond et ayant un potentiel sympathie très fort. J'aurais aimé le découvrir encore plus pour avoir vraiment le temps de le connaitre et de m'attacher à son personnage atypique.
     Il y a aussi Berenilde, au caractère explosif et impulsif, parfois violente mais néanmoins très attachante. C'est un personnage qui permet à l'intrigue d'avancer et qu'il est donc intéressant de côtoyer. La tante Roseline est un personnage haut en couleur, un peu loufoque, qui amène beaucoup de fraicheur dans cet univers dur de par ses remarques souvent hilarantes. C'est un personnage que j'ai adoré du début à la fin. Il y a aussi Archibald qui, pour une raison inconnue, à tout de suite retenue mon attention. Dès sa première apparition, j'ai adoré son personnage, sa façon d'être et de jouer avec les mots. Bien qu'il faille se méfier de tout le monde dans cet univers, j'ai adoré ce personnage. Bien sûr, beaucoup d'autres personnages peuplent les pages de ce premier tome, tous particuliers et intéressants à découvrir, ayant un rôle clé ou non à jouer, ils pimentent le récit d'une manière agréable.

     L'intrigue est vraiment très prenante bien qu'elle puisse paraitre floue à cause des très nombreuses questions sans réponses que nous offrent ce tome. Quel est le rôle d'Ophélie? Pourquoi a-t-elle été choisie plutôt que quelqu'un d'autre? De plus, tout cet imbroglio semble graviter autour d'un personnage beaucoup plus important, oeuvrant dans l'ombre, qui tire subtilement les ficelles de la société. Autre point à soulever, le rythme du récit, qui souffre assez régulièrement de quelques longueurs qui peuvent freiner la lecture. Malgré cela, Christelle Dabos a vraiment su très bien gérer son intrigue et son évolution au fil des pages, puisque j'ai été complètement accaparée du début à la fin. Il faut avouer que les interrogations mises en place par l'auteur sont prenantes et intrigantes, et même si elles ne trouvent pas leurs réponses dans ce premier tome, elles posent des bases très solides pour la suite de la série. De plus, même si le rythme est parfois un peu lent, les rebondissements, les nouveautés et les découvertes sont tout de même au rendez-vous jusqu'à la fin de ce premier opus, qui met l'eau à la bouche pour les tomes suivants.

     En effet, les derniers chapitres sont vraiment très riches en rebondissements et offrent un rythme vraiment très agréable à suivre. De la tension, de l'angoisse, mais aussi un certain besoin, pour les personnages comme le lecteur, d'en savoir plus, clôturent ce premier tome. Christelle Dabos fait et défait les noeuds de son intrigue avec facilité pour nous donner toujours plus envie de découvrir la suite des aventures d'Ophélie. Une fin pleine de promesses pour le deuxième tome, qui, je l'espère, saura combler mes attentes et répondre à certaines de mes questions.

Les +: un univers plaisant à découvrir et très riche, une plume très descriptive et très fluide qui est agréable à lire, une atmosphère captivante, de nombreuses interrogations extrêmement addictives, une intrigue qui s'étoffe toujours plus au fil des pages, des personnages très humains et attachants, des rebondissements palpitants et une fin qui met l'eau à la bouche pour la suite
Les -: un rythme assez lent qui peut freiner la lecture, quelques temps morts, un tome très introductif où règnent énormément de questions sans réponses

     Les Fiancés de l'Hiver, premier tome de la série La Passe-Miroir, possède vraiment de très bons atouts pour permettre aux fans de fantasy, mais pas que, de passer un très agréable moment. Son univers atypique, parfois déroutant mais toujours haut en couleurs, nous immerge immédiatement dans un monde palpitant aux côtés de personnages profonds et complexes, qu'il n'est pas toujours facile de cerner, mais qui savent se rendre attachants. L'atmosphère qui se dégage de ce premier tome est totalement prenante, tantôt sombre et dur, tantôt douce et délicate. La plume de l'auteur est extrêmement descriptive, ce qui entraine quelques longueurs dans le récit, mais on lui pardonne aisément puisque c'est au profit de l'approfondissement de son univers, de son intrigue et de ses personnages. L'intrigue est portée par un nombre incalculable de questionnements, dont, malheureusement, très peu trouvent leurs réponses dans ce tome. Heureusement, Christelle Dabos gère d'une main de maitre les rebondissements et autres retournements de situation qui rythment le récit et offrent toujours plus de piquant à l'intrigue. En somme, ce premier tome, bien que très introductif, pose des bases très solides et très addictives à cette série, dont il me tarde de lire le deuxième tome, qui, après une telle fin, devrait apporter les arguments nécessaires pour me séduire encore plus.

Commentaires

  1. J'ai eu le coup de coeur pour cette saga !!! :D

    RépondreSupprimer
  2. Oh super ! C'est rare que je ne lis pas coup de coeur à propos de ce tome mais comme à chaque fois, je trouve tes avis très bien détaillés et bien écrit (je suis sincère). Tu sembles quand même l'avoir apprécié alors je te dis bonne continuation et peut être que tu auras le coup de coeur sur le suivant ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé le premier tome, tout comme le deuxième, tu verras, il est tout aussi bien !
    En tout cas, merci du passage sur mon blog! Je garde en tête Alive ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Il faut vraiment que je me mette à lire ce livre ! Merci pour ce joli partage :)

    RépondreSupprimer
  5. Après deux ans dans ma wish-list, ce livre est désormais dans ma PAL!! Mais quand va-t-il en sortir?! Je fais monter l'impatience en attendant le bon moment pour le sortir, pourquoi pas en été? ...

    En tout cas ton avis comme celui de tout autres bloggueur me donne très envie de le lire pour me plonger dans cet univers sans doute fascinant!

    Passe de bonnes lecture! Citadelle imaginaire! :)

    RépondreSupprimer
  6. Cette saga me tente beaucoup. J'ai très envie de m'acheter les tomes pour enchainer.

    RépondreSupprimer
  7. Ta chronique est vraiment intéressante ! J'ai adoré ce livre ! Moi aussi j'ai fais une chronique (http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/04/la-passe-miroir-t1-les-fiances-de.html)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…