Accéder au contenu principal

Chronique Phobos tome 1 Les Éphémères de Victor Dixen

Robert Laffont collection R
433 pages
17€90

Résumé:
SIX PRÉTENDANTES.
SIX PRÉTENDANTS.
SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER.
L'ÉTERNITÉ POUR S'AIMER.            

ILS VEULENT MARQUER L'HISTOIRE 
AVEC UN GRAND H.

Ils sont six filles et six garçons, 
dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir,
sous l'oeil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis,
l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire,
destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L'AMOUR 
AVEC UN GRAND A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues.
Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour.
Elle a signé pour un aller sans retour...

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR,
IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.

Mon avis:
17,5/20

     Léonor était une adolescente comme les autres avant de devenir l'une des six prétendantes à faire le grand saut. Elle s'embarque avec cinq autres filles et six garçons, dont un lui sera destiné, à bord d'un vaisseau qui les conduit vers leur nouvelle vie.... Un aller simple pour Mars où elle compte bien devenir quelqu'un d'autre, se construire une nouvelle vie avec celui qu'elle aimera et qui l'aimera en retour. Mais tout n'est pas aussi simple et depuis l'embarquement Léonor cache bien des secrets aux autres habitants de ce vaisseau, des secrets qu'il lui faudra dévoiler si elle veut gagner leur confiance.... et espérer avoir un avenir.
     Sur Terre, les organisateurs du programme Genesis se voient déjà empocher le jackpot avec l'émission de télé-réalité tirée de l'aventure des douze adolescents dans l'espace et leur vie sur Mars. Seulement, ils doivent faire face à une menace venue de l'extérieur pour les détruire.... à moins que ce ne soit eux qui ne cachent un secret bien trop lourd?
     Les enjeux sont bien plus complexes qu'il n'y paraissait au départ.... reste à savoir qui va s'y brûler les ailes et qui va récolter la gloire.

     Si je n'ai jamais lu de romans de Victor Dixen, j'en ai néanmoins entendu beaucoup de bien. Un auteur français et un résumé ultra alléchant, que demander de plus? J'ai donc succombé, sans beaucoup résister je l'avoue, à l'appel du tome 1 de Phobos. Et j'ai eu raison puisque j'ai passé un moment de lecture vraiment génial. Entre adolescents tourmentés, speed dating, télé réalité, et autres personnages peu recommandables, je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j'ai dévoré ce roman  mêlant young adult et thriller en un clin d'oeil. Aucun doute, pour moi, ce premier tome a tout d'un grand et évite avec brio les inconvénients de beaucoup de premiers tomes de séries. Chapeau à l'auteur, grâce auquel j'ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Léonor et tous les autres.

     L'auteur nous plonge immédiatement au cœur de l'action, au cœur de l'intrigue dès les premières pages de son récit. Il n'y a pas à dire, il sait y faire pour captiver son lectorat dès le tout début de son roman. Nous rencontrons Leonor juste avant son embarquement, avec toutes les autres, dans la navette des filles, en partance pour Mars. Ses doutes, ses questionnements, ses états d'âmes et ses rapports aux autres filles de l'expédition nous permettent de la découvrir et d'en apprendre un peu plus sur les cinq autres personnages féminins du programme. Dès les premières pages, l'auteur nous fait comprendre que quelque chose de louche se trame. J'ai été immédiatement embarquée, plongée dans le récit et l'univers mis en place par Victor Dixen qui sont tout simplement addictifs. J'ai adoré le choix de l'auteur de démarrer son récit directement dans le vif du sujet, cela permet de donner un rythme ultra dynamique et extrêmement efficace au roman dès le début et à aucun moment cela ne gêne la compréhension de l'univers et des enjeux parce que Victor Dixen a su maîtriser son récit à la perfection et nous apporter de quoi satisfaire notre curiosité par petites touches dès les premières pages. Ce premier tome se révèle être un page-turner démentiel et terriblement prenant dès les toutes premières pages.

     Et si Phobos est aussi addictif et prenant, c'est bien évidemment en grande partie grâce à la plume de son auteur. Victor Dixen sait jouer avec les mots et avec les nerfs de ses personnages comme de ses lecteurs à la perfection et n'hésite pas à semer des indices et à faire peser un voile de mystère sur de nombreuses scènes, quitte à frustrer le lecteur qui n'en sera alors que plus accro au récit. Et cela fonctionne parfaitement. J'ai été prise par cette plume joueuse, fraîche et pimpante, parfaitement adaptée à un récit young adult dès le début et j'ai dévoré ce roman sans même m'en rendre compte. Le fait que l'auteur alterne entre de nombreux points de vues est aussi un élément très positif, qui permet de rendre le tout toujours plus énigmatique et angoissant. L'auteur a su gérer chaque phase, chaque avancée dans son intrigue avec justesse. Chaque rebondissement, chaque nouveauté, chaque découverte apporte quelque chose au récit et à l'intrigue, rien n'est vain et le lecteur ne peut qu'en vouloir toujours plus. Carton plein, j'ai adhéré à la plume, à sa fraîcheur, sa spontanéité mais aussi à son côté énigmatique et joueur qui nous offre donc un mélange young adult thriller explosif.

     Le rythme du récit est immédiatement accrocheur et l'intrigue, ou plutôt les intrigues, se mettent en place très rapidement grâce aux multiples points de vues que nous offre l'auteur. En effet, au fur et à mesure de la lecture, c'est un gros sac de noeuds que nous découvrons, dans lequel s'entremêlent les fils directeurs du récit. Impossible donc de s'ennuyer pendant sa lecture, la richesse du récit nous tenant constamment en haleine. Le premier aspect marquant réside bien sûr dans l'émission de télé-réalité à laquelle les douze jeunes gens prennent part. Les speed dating, chaque jour, rythment très bien le récit et sont presque la seule constante, le seul point fixe dans la vie des prétendants. L'intrigue possède donc une grande dimension sentimentale, les "couples" se formant au fur et à mesure de l'avancée dans le récit, les interrogations concernant les indécis grandissant au fil des pages, les amitiés et les rivalités se faisant et se défaisant en fonction des choix de chacune. J'ai beaucoup aimé cette dimension de l'univers, très ancré dans le présent, connu mais réalisé avec brio pour prendre juste la place nécessaire pour accaparer le lecteur sans être lassant à la lecture.

     C'est vraiment un univers très riche et complexe que nous offre Victor Dixen avec ce premier tome de Phobos. Un univers mêlant le genre young adult à la juste dose de thriller pour nous faire frémir en découvrant le sort réserver à nos personnages. Un univers résolument moderne, avec l'utilisation de la télé-réalité, mais apportant aussi un approfondissement de l'aspect scientifique très agréable et permettant de rendre le tout encore plus crédible. Tout en étant axé vers la conquête de l'espace par l'Homme, Victor Dixen ne laisse pas de côté la Terre et ses habitants plus ou moins bien intentionnés, qui permettent, selon le rôle qu'ils jouent dans l'intrigue, d'approfondir toujours plus les différents aspects de l'univers. Les révélations et les découvertes concernant l'univers imaginé par l'auteur ne nous sont délivrées que petit à petit, ménageant un suspense vraiment très bien mené, nous faisant de plus en plus angoisser au fur et à mesure que le temps passe et que ce qui semble inévitable se rapproche sous les yeux innocents des téléspectateurs et d'autres, bien plus cruels. Le destin des douze prétendants est-il encore entre leurs mains?

     Le nombre de personnages que Victor Dixen inclut à son histoire est impressionnant. Non content de nous faire découvrir douze personnages, en partance pour Mars, il ose nous en proposer encore pas mal sur Terre. Si au début, après seulement quelques rapides présentations, il est assez difficile de s'y retrouver, l'auteur prend le temps de nous faire découvrir plus ou moins profondément chacun d'entre eux, et c'est là que les speed dating font des miracles puisqu'ils nous permettent de découvrir la personnalité et les caractéristiques de chacun des douze personnages et donc de les différencier plus facilement par la suite. De même pour les personnages restés sur Terre, les chapitres de leurs points de vues sont très enrichissants et aident indéniablement le lecteur à s'y retrouver. J'avoue avoir été un peu perdue au début mais l'auteur sait quand et comment faire les rappels nécessaires concernant les personnages pour que chacun ait une identité propre et qu'ils soient bien individualisés.
     Nous suivons principalement le point du vue de Léonor à bord de la navette qui conduit les prétendants vers Mars, ce qui a un impact considérable sur le récit. En effet, les filles étant séparées des garçons dans des compartiments différents, le point de vue de Léonor ne nous permet pas de suivre véritablement les garçons dans cette aventure. Heureusement, cela est vite corrigé par les plans des speed dating que le lecteur, omniscient, suit très régulièrement. J'ai beaucoup aimé suivre ces 6 minutes imposées par jour, entre deux personnages différents, qui permettent d'apprendre assez rapidement à les connaître. J'ai adoré Léonor, notre personnage principal, qui cache de lourds secrets. C'est un personnage fort et très attachant j'ai pris plaisir à suivre tout au long de ce premier tome. J'ai aussi beaucoup aimé Kris, loyale, compréhensive et joyeuse, ainsi que Safia, agréable et douce. Kelly m'a laissée de marbre, tandis que Liz et Fangfang ont souvent su m'exaspérer. Au niveau des garçons, j'ai adoré Marcus et Mozart, vraiment très attendrissants tous les deux; j'ai beaucoup aimé Tao et Kenji, avec leurs faiblesses tellement touchantes; Samson est agréable mais ne m'a pas marquée, tandis qu'Alexeï me laisse sur un sentiment très mitigé.
     Au niveau des personnages restés sur Terre, l'auteur nous offre de quoi nous satisfaire avec un nombre assez important. Serena McBee joue un rôle clé dans l'intrigue et m'a carrément horripilée à certains moments. Il faut dire que ce ne sont pas les traitements qu'elle réserve à sa fille Harmony qui vont me faire changer d'avis. Cette dernière jouera d'ailleurs très certainement un rôle primordial dans le prochain tome. (J'ai beaucoup aimé l'aspect Raiponce un peu paumée voire carrément flippante que l'auteur lui donne, mais je suis peut-être la seule à le voir comme ça.) Le directeur Gordon Lock et les instructeurs ne sont pas en reste puisque la plupart m'ont beaucoup énervée, j'ai hâte de voir ce qui les attend dans le prochain tome. Il y a aussi Andrew, que j'ai adoré avec son côté rebelle intelligent. Un personnage important.

     L'aspect thriller de ce premier tome est néanmoins assez présent et rythme admirablement bien le récit. L'intrigue s'étoffe au fil des pages, les questionnements sont de plus en plus nombreux, les rebondissements gagnent en intensité et le tout nous offre tension et angoisse, pour notre plus grand plaisir. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a géré son récit, nous faisant profiter d'être dans la confidence tout en nous offrant des révélations magistrales au compte-goutte, accentuant donc encore le sentiment d'oppression et d'empathie que l'on peut ressentir pour les personnages. Néanmoins, et c'est bien le seul reproche que j'aurai à faire à ce premier tome, je regrette que l'action reste relativement passive. J'en attendais un peu plus, tant vis-à-vis des douze prétendants que des personnages restant à terre. Ce petit point négatif reste assez léger puisque j'ai été complètement embarquée dans ma lecture d'un bout à l'autre et que l'effet addictif de Phobos se renforce encore à l'approche des dernières pages de ce premier tome qui défilent de plus en plus rapidement.

     Et là, préparez-vous à recevoir une immense claque! Sérieusement, c'est la fin parfaite pour ce premier tome. Étonnante, pleine de rebondissements et de chamboulements pour les personnages, riche en interrogations, carrément palpitante, tout simplement magistrale et tellement frustrante. Victor Dixen nous laisse là, sans plus d'explications, sur un cliffhanger énorme, et surtout, sans la suite entre les mains! Je ne sais pas si je suis en colère ou émerveillée par la fin que nous offre l'auteur. En tout cas, une chose est sûre, ça se bouge enfin, le prochain tome promet d'être explosif et je n'attends plus qu'une chose: pouvoir me jeter dessus et le dévorer aussi rapidement que ce premier tome.

Les +: une mise en place immédiatement addictive et donnant un très bon rythme au récit, les nombreux points de vues, une plume fraîche et extrêmement agréable, parfaitement addictive, un rythme accrocheur et très bien mené, les nombreuses intrigues mises en place, un univers très moderne et agréable, des personnages très attachants, le mélange young adult/thriller, des rebondissements, de la tension, de l'angoisse, un final magistral et terriblement frustrant
Les -: un premier tome d'introduction un peu passif

     Victor Dixen nous offre avec ce premier tome de Phobos, un parfait cocktail entre lecture young adult et thriller. Le récit s'installe très rapidement et nous plonge immédiatement dans le vif du sujet: speed dating, rebondissements, amitiés, questionnements en tout genres, impossible de s'ennuyer. Le rythme est maîtrisé à la perfection et l'auteur nous embarque dans un univers riche et complexe avec une facilité déconcertante grâce à une plume très fluide et addictive qui capture l'attention du lecteur de la première à la dernière page. L'auteur met en place une intrigue très approfondie aux nombreuses ramifications et les révélations qu'il nous fait font encore et toujours augmenter la tension et l'angoisse que l'on ressent pour les personnages à l'approche de la dernière page de ce premier tome. Dommage que j'ai ressenti comme un goût de trop peu, de passivité dans ce premier tome; heureusement, ce détail sera très certainement réglé dans le prochain tome puisque l'auteur nous offre une fin digne de ce nom, un cliffhanger magistral qui laisse bouche bée et avec une seule obsession: lire le deuxième tome au plus vite pour enfin découvrir la suite des aventures de ses personnages tellement attachants.


INFO: Le deuxième tome de Phobos paraîtra le 12 novembre 2015, toujours dans la Collection R :)

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…