Accéder au contenu principal

Chronique The Book of Ivy tome 1 d'Amy Engel

Lumen
342 pages
15€00

Résumé:
NÉE POUR TRAHIR ET FAITE POUR TUER...
SERA-T-ELLE À LA HAUTEUR?

Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimée la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdue. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple.

J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie: tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peut importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur? À la fois histoire d'amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Mon avis:
18/20
Presque un coup de coeur

     À Westfall, petite ville qui tente de se reconstruire et de repeupler les États-Unis après une énième guerre, une petite guerre interne creuse un fossé entre les populations aisées et ceux qui vivent du côté pauvre de la ville. D'un côté les partisans des Lattimer et de l'autre ceux des Westfall. Après une lutte acharnée pour la régence de la ville, les Lattimer ont pris le pouvoir au détriment des Westfall. Désormais, et dans le but de préserver la paix retrouvée, chaque adolescent de 16 ans doit se marier avec la personne que l'on aura choisi pour lui et appartenant au côté opposé de la ville.
     Ivy Westfall connait déjà le nom de son futur mari, puisqu'en tant que fille du fondateur elle est contrainte d'épouser le fils du président, Bishop Lattimer. Si cette place revenait normalement à sa soeur Callie, ce petit changement ne devrait pas nuire aux plans du père d'Ivy qui compte bien retrouver sa place de leader, pour le bien de tous.... Mais le bien du plus grand nombre passe parfois par le malheur de quelques êtres. Ivy est-t-elle prête à faire ce que son père attend d'elle? En a-t-elle seulement envie?

     The Book of Ivy est le premier tome d'un diptyque dystopique young adult qui fait énormément parler de lui en ce moment et cela en très bons termes. Si ce roman avait l'air d'avoir tout ce qu'il fallait pour me séduire: un univers dystopique, un personnage central fort, certainement beaucoup d'action de par le conflit entre les deux familles, a-t-il pour autant réussi son pari? Et bien oui, j'ai pris vraiment beaucoup de plaisir à découvrir l'univers qu'Amy Engel nous propose ici, j'ai été transportée par toute l'action présente du début à la fin du roman, j'ai été séduite par les deux personnages forts du récit, à savoir Ivy et Bishop. Mais c'est surtout la relation entre les deux personnages qui m'a transportée, les superbes révélations qui sont faites tout au long des pages et l'aspect manipulation qui est très bien traité. Alors oui, j'ai été conquise et surtout j'ai été surprise de découvrir et d'aimer des aspects du roman que je ne m'attendais pas forcément à voir aussi bien traités.

     Dès les premières pages, Amy Engel nous plonge dans son univers, aux côtés d'Ivy Westfall, juste avant son mariage. La mise en place se révèle être vraiment très habile et, bien qu'entrant directement dans l'action, nous découvrons très progressivement tout ce qui fait l'univers dans lequel l'auteur nous immerge par l'intermédiaire d'Ivy. Elle qui a connu l'aspect pauvre de la ville, se retrouve plongée de l'autre côté et la phase adaptation par laquelle elle passe nous permet d'en apprendre plus sur son passé, le passé de sa famille et de la ville. Bien sûr, la mise en place ne passe pas que par la découverte de l'univers mais aussi par celle des personnages. Nous découvrons la face émergée de leur personnalité, la façade qu'ils offrent aux autres et il est facile de comprendre qu'il nous reste encore énormément de choses passionnantes à dévoiler à leur sujet. Les premières pages, les premiers chapitres sont donc on ne peut plus accrocheurs et donnent extrêmement envie de découvrir tout ce qui se cache derrière les belles paroles et les différentes actions de chacun des personnages. Le pari est donc réussi puisque dès les premières pages le récit possède un potentiel addictif énorme qui nous fait tourner les pages toujours plus rapidement.

     Comme dans tout roman young adult, l'écriture de l'auteur a une place prépondérante dans le succès du récit auprès des lecteurs. Celle-ci doit être assez fluide pour rendre la lecture simple, mais doit néanmoins être assez riche, en descriptions, en intrigue, en rebondissements, pour accrocher l'intérêt du lecteur et garder son attention tout au long du récit. Dans The Book of Ivy, Amy Engel nous dévoile cette plume que l'on attendait, et même plus encore, elle enrichit tellement son univers que chaque temps mort, chaque scène un peu moins riche en action capte néanmoins notre attention. Chaque détail est pensé, si ce n'est pas l'action qui prédomine, les personnages prennent le relais et Amy Engel nous offre ici un autre aspect de sa plume, celui de pouvoir nous faire ressentir énormément d'émotions à travers Ivy. Rien n'est laissé au hasard et cela se ressent, on ne peut que passer un très bon moment de lecture avec ce roman dont les pages se tournent très rapidement.

     Le récit est extrêmement bien construit, avec deux parties très différentes marquant l'évolution d'Ivy, l'affirmation de sa personnalité et de son libre arbitre. La première moitié du récit nous permet de nous immerger toujours plus dans l'univers créé par Amy Engel et de découvrir progressivement tous les enjeux, toutes les responsabilités qui pèsent sur les épaules d'Ivy. L'intrigue de départ concernant le plan du père d'Ivy s'étoffe au fil des pages et nous prenons conscience qu'une énorme part de mystères, de secrets se cache derrière ce plan bien ficelé. Si cette première partie sert à poser les bases de l'intrigue, elle n'est pas dépourvue d'intérêt, bien au contraire, nous explorons toujours plus la personnalité d'Ivy et de Bishop, nous nous plongeons avec elle dans la part active qu'elle prend au plan de son père et nous assistons, impuissants, à la manipulation dont elle est la victime. De nombreuses interrogations viennent renforcer notre addiction au récit, nous faisant tourner les pages encore et encore, à qui Ivy peut-elle faire confiance? Qui la manipule tel un vulgaire pion? Doit-elle et peut-elle s'ouvrir à Bishop, ce mari dont elle ne sait rien, et qui, pourtant, semble être la personne la plus franche de son entourage? Ou bien est-il seulement un maître dans l'art de duper les gens?

     Dans The Book of Ivy, nous découvrons donc le talent de l'auteur pour approfondir ses personnages, leur donner une substance, une profondeur, les rendre complexes et pour nous donner envie de tourner les pages du roman pour en découvrir toujours plus, dépasser la surface visible pour mettre les personnages à nu et découvrir le fond de leur être. Et on peut dire qu'avec l'intrigue mise en place par Amy Engel, nous sommes servis niveau profondeur des personnages; comme Ivy, nous sommes perdus face à eux, nous essayons de démêler le vrai du faux, faire la différence entre l'honnêteté et la manipulation, même si cela nous amène à découvrir que l'âme humaine n'est pas aussi pure qu'elle le prétend.

     Au niveau des personnages principaux, nous avons donc Ivy et Bishop. Tous deux très différents et pourtant contraints de se marier, ils vont devoir apprendre à connaitre l'autre et donner le change en société même si leurs rapports sont parfois chaotiques.
     Ivy est le personnage que nous suivons, dont nous connaissons les pensées les plus intimes et donc dont nous sommes le plus rapidement attachés. Si au début du roman elle est en colère, après ce mariage forcé, après son nouveau mari, son père, elle nous révèle rapidement sa fragilité due au fait qu'elle n'ait jamais eu le droit d'exprimer son opinion. On ne peut qu'avoir envie de la prendre sous notre aile, de la protéger, de lui dire de suivre son coeur, et nous suivons son évolution avec énormément d'intérêt. Elle mûrit, elle s'affirme, elle expose ses avis et cela grâce à Bishop.
     Si Bishop est vraiment un personnage mystérieux, il n'en reste pas moins extrêmement attachant. Sa gentillesse, sa capacité à écouter les autres, sa façon d'être avec Ivy, tout cela en fait un personnage très fort, pour lequel on ne peut que ressentir de l'empathie. Comme pour Ivy, nous suivons son évolution et nous découvrons son énorme coeur, sa capacité au pardon, à l'amour. Bref, c'est un personnage vraiment captivant et merveilleux qui complète à merveille la personnalité d'Ivy.
     J'ai adoré ces deux personnages, leur évolution, leur relation timide mais passionnée, interdite mais impossible à oublier. Ils se rapprochent doucement, plus amis qu'amants, dans une relation pure, et pourtant tellement pleine de non-dits de la part d'Ivy. J'ai adoré suivre leur évolution et chaque page apporte vraiment quelque chose à leur relation, même si l'aboutissement du plan du père d'Ivy pèse, comme une épée de Damoclès, au-dessus de leurs têtes.

     Si les personnages secondaires sont moins approfondis, ils sont néanmoins très importants au récit, à l'intrigue et possède tous leur part de secrets, de mystères et une personnalité différente à découvrir.
     Du côté de la famille d'Ivy, il y a sa soeur, Callie, et son père. Tous les deux sont rongés par la haine et le besoin de reprendre le pouvoir, à tel point qu'ils ne font même plus la différence entre ce qui est bien et mal, qu'ils ne voient même pas que ce qu'ils font n'apporte que de nouvelles souffrances, ils n'agissent que dans leur intérêt en camouflant cela derrière l'envie d'agir pour le bien commun. Ils sont égoïstes et ne permettent pas à Ivy de grandir sereinement, de mûrir, de s'exprimer et pour cela ce sont de personnages méprisables mais vraiment très intéressants pour l'intrigue et l'avancée du récit.
     Du côté de la famille de Bishop, il y a sa mère, Erin et son père. Eux sont envahis par la peine, la souffrance et la douleur. Lui, garde de lourds secrets qu'il ne peut exprimer, et elle, tente de faire de son mieux pour correspondre aux attentes de la société dans laquelle elle évolue, elle tente de faire oublier à son mari son passé douloureux et cela lui pèse.
     Même s'ils sont un peu moins exploités, les personnages secondaires sont eux aussi très complexes et permettent au récit, à l'intrigue d'évoluer et j'ai beaucoup aimé les découvrir, découvrir comment ce qu'ils sont a pu avoir un effet sur ce que leurs enfants sont devenus.

     La deuxième partie du récit nous réserve de belles révélations qui accompagnent la prise de conscience d'Ivy qu'elle doit prendre ses propres choix en son âme et conscience et ne pas céder à la manipulation de ses proches. L'intrigue s'intensifie au fil des pages et donc de l'avancée du plan du père d'Ivy. L'action se fait toujours plus présente, la tension monte chez la jeune femme comme chez le lecteur, et de nombreuses interrogations se bousculent, les pages se tournent donc avec avidité pour savoir comment Ivy va se sortir de cette situation, quel choix elle va faire. Jusqu'à la dernière page tout peut encore basculer et l'auteur ne va pas s'en priver....

     Et quel final! Riche en rebondissements et en action, l'auteur bouscule ses personnages et son univers sans oublier de mettre aussi l'accent sur les sentiments. Amy Engel nous livre ici une fin épatante, terriblement palpitante mais surtout un énorme cliffhanger, qui promet un second et ultime tome riche en découvertes et en nouveautés. J'ai beaucoup aimé cette fin pour le moins intrigante et extrêmement frustrante qui donne très envie de se jeter sur le second tome dès sa sortie.

Les +: TOUT
Les -: Aucun, à part le fait de devoir attendre la sortie du prochain tome

     En définitive, The Book of Ivy mérite les avis élogieux! Avec une plume fluide et addictive, Amy Engel nous entraine dans un univers dystopique très intrigant et très bien construit porté par une intrigue qui pourrait paraitre banale mais qui se complexifie au fil des pages. Propulsé aux côtés de personnages hauts en couleurs et très attachants, le lecteur ne peut qu'être envouté par le récit et The Book of Ivy se révèle être un page turner très efficace grâce auquel on passe un excellent moment de lecture. La fin est parfaite, à la hauteur de tout le récit mais terriblement frustrante, elle promet un très bon second tome sur lequel il va falloir se jeter dès sa sortie.

Commentaires

  1. Quel enthousiasme ! Bon courage pour l'attente de la suite alors ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé également :) Mais la suite est dans trop longtemps haha ;)

    RépondreSupprimer
  3. La fin est juste énorme ^^ J'ai vraiment hâte de lire la suite :)

    RépondreSupprimer
  4. Hou Hou, Quelle chronique, le p'tit duc en est tout retourné... Je vais de ce pas le piquer à Léa et hop c'est fait... Merci pour ton enthousiasme, @bientôt, Grybouille.

    RépondreSupprimer
  5. Un roman qui devrait me plaire, j'étais très tentée mais tous les avis m'ont convaincu.

    RépondreSupprimer
  6. je suis assez mitigée sur ce roman. Il se lit très facilement, mais beaucoup de points m'ont dérangée malgré tout :/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…