Accéder au contenu principal

Chronique Welcome to Harmony de Juan De Dios Garduño

Panini Books collection Eclipse
304 pages
14€00

Résumé:
La Troisième Guerre Mondiale a eu lieu...
L'humanité a presque disparu, décimée par des armes
biologiques, et les rares survivants sont traqués
par des morts-vivants conçus pour tuer.

Dans la banlieue de Bangor, une simple rue sépare
les trois derniers habitants de la ville. D'un côté, 
Jack et sa fille Lu. De l'autre, Patrick. Deux maisons
retranchées derrière des défenses improvisées,
deux maisons sous la neige, dans l'hiver sans fin
du Maine... Loin de s'entraider, les voisins
se vouent une haine farouche alors même
que le monde semble toucher à sa fin.

Mais alors que les morts-vivants sont de retour, 
poussant les familles dans leurs derniers 
retranchements, la survie de tous dépendra 
de leur capacité à surmonter leur passé...

Mon avis:
17,5/20

     Il y a quelques années, la Troisième Guerre Mondiale a divisé la planète, créant un conflit à la violence, la barbarie, la cruauté jusqu'alors inégalées. Dans ce conflit, plus aucune règle ne compte, le but n'est pas de tuer l'adversaire; le faire souffrir, le torturer semble désormais bien plus profitable. Les bombes biologiques ont pris le pas sur les bombes atomiques et les conséquences en sont encore plus désastreuses. Si tout semble désormais s'être apaiser, ce n'est pas grâce à un accord entre les pays en conflit, mais plutôt à cause de l'éradication presque totale du genre humain.... au profit d'un autre.
     À Bangor, dans un décor de fin du monde, vivent encore de très rares habitants: Patrick Sthendall et son chien, Doggy, ainsi que Jack Staublosky et sa fille Lu. Même s'ils sont les seuls survivants d'une guerre sans merci, Patrick et Jack se portent néanmoins une grande animosité depuis des années et tentent de survivre chacun de leur côté en tentant d'ignorer la présence de l'autre. Mais quand la cause de leurs plus grandes terreurs et de l'anéantissement des Hommes se rappelle à leur bon souvenir de façon inattendue, sauront-ils mettre leur inimitié de côté pour tenter de rester en vie?

     Avouez qu'un tel résumé ne peut que faire saliver les fans de post-apocalyptique et de zombies. Alors je n'ai pas résisté bien longtemps et je me suis plongée avec énormément d'attentes dans ce roman. Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps: j'ai vraiment adoré cette lecture qui a vraiment répondu à toutes mes attentes et m'a ravie du début à la fin. La construction du récit est vraiment très bonne, les personnages sont attachants, l'intrigue est vraiment très prenante et on tourne les pages avec rapidité: le combo gagnant pour passer un très bon moment de lecture. J'y ai vu quelques similitudes avec le film World War Z, les livres In the after, ou encore Enclave, mais surtout avec le film Je suis une légende. À conseiller donc aux fans de ces films et romans.

     Dès les premiers chapitres, les premières pages, nous sommes plongés dans un univers ombre, froid, sans vie et très hostile aux côtés des trois voisins qui, malgré les épreuves traversées, maintiennent leur guerre personnelle. La mise en place de l'univers imaginé par l'auteur se fait tout en douceur, par l'intermédiaire de flash-backs, grâce auquel nous découvrons comment le monde a sombré dans le chaos, comment il en est parvenu à un tel état, une telle extrémité. Ces passages sont très intéressants, très enrichissants et permettent à l'univers de prendre toujours plus en profondeur. En parallèle, nous suivons la vie présente de Jack et Patrick dans ce nouveau monde et ce que cela implique, mais c'est aussi les causes de l'animosité entre les deux voisins que nous découvrons. Face à la situation actuelle, pourquoi ne s'entraident-ils pas? Arriveront-ils à mettre de côté leurs différents pour espérer survivre à la menace qui se rapproche chaque jour un peu plus? J'ai énormément apprécié l'univers que nous présente ici Juan De Dios Garduño, froid et silencieux mais tellement lourd et hostile. À chaque instant, tout peut basculer, et cette tension qui augmente toujours plus au fil des pages m'a vraiment beaucoup plue et confère à l'univers une dimension toujours plus pesante, vraiment très plaisante dans ce type de romans.

     Après quelques chapitres nécessaires à la disposition de l'univers assez dense que nous livre l'auteur, le récit démarre sur les chapeaux de roues, nous découvrons le conflit qui divise Jack et Patrick et l'intrigue concernant la menace qui plane sur les personnages prend de plus en plus de place; il devient dès lors impossible de lâcher le roman. L'intrigue est vraiment extrêmement bien menée, elle s'épaissit au fil des pages et devient de plus en plus addictive. La peur grandit tandis que l'action s'accélère toujours plus apportant son lot de scènes d'action ou de terreur pure pour nos personnages, de scènes de tristesse ou d'amour, créant un équilibre parfait pour donner au lecteur l'envie de tourner les pages toujours plus frénétiquement. Énormément de questions ponctuent notre avancée dans le récit telles que: Jack et Patrick sauront-ils résoudre leurs différents? Qui sont les êtres qui semblent les suivre?.... J'ai adoré découvrir ce début de roman qui pose de très bonnes bases pour la suite du récit.

     L'écriture de Juan De Dios Garduño est vraiment parfaitement calibrée pour ce type de romans où l'appréhension doit être constante. Tout en étant extrêmement fluide et facile à lire, la plume de l'auteur est aussi vive, très addictive et totalement maîtrisée. Chaque flash-back, chaque rebondissement, chaque action est pensé, réfléchi, et apporte quelque chose à l'histoire qu'il nous narre. Ce fut vraiment un régal de se plonger dans cet univers, d'être entrainée par cette plume et de tourner les pages toujours plus rapidement pour découvrir ce que Juan De Dios Garduño a imaginé pour la suite de l'histoire. Une vraie réussite donc qui vous ravira autant lors des scènes d'action ou de terreur que dans les moments de découvertes ou de tendresse entre les personnages.

     En tant que roman post-appocalyptique, la population à laquelle nous pouvons avoir à faire est très limitée, mais cela permet de développer d'autant plus chaque personnage en profondeur. Juan De Dios Garduño y réussit très bien et parvient à nous faire passer par tout un tas d'émotions grâce à ses quelques personnages que j'ai beaucoup aimé suivre au fil des pages.
     Tout d'abord, il y a Patrick et son chien, Doggy. Perdu, sans attache autre que son chien et sa canette de bière, Patrick a tout du reclu, de l'ermite, mais possède néanmoins une personnalité très attachante qui m'a énormément touchée. Plus les chapitres le concernant passent, plus le lecteur peut comprendre ce personnage au caractère si atypique. Je pense que l'auteur réussit ici un petit miracle en redent ce personnage, presque repoussant au début, terriblement attachant par la suite. J'ai aimé son amour pour son chien, sa détermination à vivre, son sentiment de culpabilité vis-à-vis de Jack. En bref, Jack est vraiment un personnage qui réserve son lot de bonnes surprises et qui, quoi qu'il en soit, ne vous laissera pas indifférent.
     Ensuite, il y a Jack et sa fille Lu. Jack est aussi très attachant, et la vie ne lui a pas fait que des cadeaux mais malgré sa haine farouche à l'égard de Patrick, il a un très bon fond, gentil, attentionné, il ferait tout pour sa fille. Même s'il m'a un peu moins émue que Patrick, c'est un personnage très intéressant à découvrir mais à l'aura masquée par celle de sa fille, tellement plus chaleureuse. Lu, bien que participant un peu moins au récit que les deux adultes, est vraiment un personnage qui apporte de la chaleur et de l'amour, de la gaieté et de l'innocence à ce roman de terreur. Un très beau personnage, qui permet au lecteur de relâcher un peu la tension mais sa vision des choses est aussi très terrifiante, ce qui nous ramène à la dur réalité de ce roman.

     La seconde moitié du récit est un peu moins riche en découvertes mais nous réserve son lot d'action effrénée, de rebondissements et on retient toujours plus notre souffle en tournant les pages. Le rythme est vraiment parfait, en perpétuelle accélération, nous avons ainsi que les personnages à peine le temps de reprendre notre souffle qu'une nouvelle action nous entraîne plus profondément dans cet univers de terreur qui s'installe parfaitement. J'ai beaucoup aimé les différents rebondissements que l'auteur intègre à son récit, toujours plus intéressants et apportant une nouveauté qui entretient l'addictivité que ressentait déjà le lecteur. Néanmoins, même si j'ai adoré toutes les actions, les différentes scènes du récit, les très nombreuses similitudes avec le film Je suis une légende pourraient gêner certains lecteurs. Bien sûr, il reste une part de mystère car les différences existent et comme j'aime énormément ce film, retrouver un peu de cet univers ne m'a pas dérangée et m'a au contraire ravie. Les dernières pages approchent et l'issue de ce combat est toujours indéterminé, le suspense est à son comble, mais la fin sera-t-elle à la hauteur?

     J'ai beaucoup aimé cette fin, le fait que l'auteur prenne encore le risque de mettre en place de nouveaux rebondissements, les retournements de situations sont divins et l'auteur nous offre ici une fin vraiment en accord avec tout son récit, très rythmée, extrêmement prenante, riche en émotions et vraiment très agréable. Seul petit bémol selon moi, cette fin reste trop ouverte pour que je l'apprécies pleinement, pour un roman one-shot (si je ne me trompe pas) j'aurais aimé une fin plus fermée, qui nous apporterait davantage de réponses que de questions. Une fin agréable donc mais trop ouverte, laissant présager un second tome qui n'existe pas (mais sait-on jamais).

Les +: l'idée de départ, l'intrigue, l'action, l'écriture de l'auteur, les personnages et leurs relations, le récit
Les -: peut-être trop de similitudes avec le film Je suis une légende, une fin trop ouverte

     En conclusion, Welcome to Harmony fut vraiment une très bonne lecture pour moi. Ce récit possède tout ce que l'on peut apprécier dans un roman d'horreur post-apocalyptique: une très bonne idée de départ qui permet donc un récit à l'univers très riche, de très bonnes intrigues qui rendent le lecteur accro en moins de temps qu'il ne faut pour le dire et des personnages vraiment très bien travaillés, de plus en plus attachants, on ne peut que ressentir beaucoup d'empathie pour eux. Mais ce rend ce roman aussi addictif, c'est son action au rythme effréné qui s'accélère toujours plus au fil des pages. Juan De Dios Garduño nous livre donc un page turner très réussi qui m'a comblée malgré deux petits bémols: une fin trop ouverte à mon goût et peut-être trop de similitudes avec le film Je suis une légende, ce qui pourrait déranger certains lecteurs. Personnellement, j'ai passé un moment de lecture extrêmement agréable et je ne peux que recommander aux fans du genre de le lire.

Commentaires

  1. j'avais adoré ce roman. A l'inverse de je suis une légende, ils sont trois et un chien et j'ai aimé la dimension humaine où les ennemis d'hier deviennent des alliés de demain dans le seul but de protéger une petite fille ^^
    très belle chronique !

    RépondreSupprimer
  2. C'est amusant parce que je l'ai repéré en librairie et il me tente énormément :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne te remercie pas ... j'ai très (trop) envie de le lire et je viens de l'ajouter à ma wish! Merci pour cette chronique :)

    RépondreSupprimer
  4. Le résumé avait l'air tentant mais dès qu'il est question de mort-vivant...Je passe mon tour !

    RépondreSupprimer
  5. Ton avis me met l'eau à la bouche !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique A Darker Shade of Magic tome 1 de V.E.Schwab

Titan Books 400 pages 7£99 (Paperback)
Résumé :

From V.E.Schwab, the critically acclaimed author of Vicious, comes a new universe of daring adventure, thrilling power, and parallel Londons, beginning with A Darker Shade of Magic.
Kell is one of the last Travelers - magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel universes - as such, he can choose where he lands.

There's Grey London, dirty and boring, without any magic, ruled by a mad King George. The there's Red London, where life and magic are revered, and the Maresh Dynasty presides over a flourishing empire. White London, rude by whoever has murdered their way to the throne - a place where people fight to control magic, and the magic fights back, draining the city to its very bones. And once upon a time, there was Black London... but no one speaks of that now.

Officially, Kell is the Red Traveler, personal ambassador and adopted Prince of Red London, carrying the monthly correspondences between the royals …

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…