Accéder au contenu principal

Chronique L'encre et le sang de Franck Thilliez et Laurent Scalese

Pocket
119 pages
2€90

Résumé:
Au fond d'un vieux garage hongkongais, elle est là. Elle l'attend.
La machine.
Il suffit de taper. Et tout s'écrira, dans la réalité.
Très vite, l'écrivain William Sagnier comprend qu'il tient là l'instrument de sa vengeance. La femme qui l'a trompé. L'homme qui lui a volé son livre. Tous ceux qui l'ont humilié, utilisé, détruit, seront punis à leur tour.
La vie, la mort, la toute-puissance au bout des doigts, là où se mélangent l'encre et le sang...

Mon avis:
17/20

     William Sagnier aurait pu être un écrivain reconnu si seulement il n'était pas tombé amoureux de la mauvaise personne. Si son roman n'avait pas été volé impunément. Il aurait pu habité une belle et grande maison avec la femme qui lui a donné le courage de finir ce roman. Il aurait pu, si la vie n'avait pas été si injuste avec lui. Il n'aurait pas dû céder à l'appel de la vengeance, ni à celui de cette machine à écrire. Mais il a cédé. Il pourrait désormais réaliser tous ses souhaits mais il devra répondre de ses actes... car rien n'est jamais sans conséquences, comme une pièce possède toujours deux faces. C'est ce que va découvrir cet homme à la vie dévastée.

     C'est un petit roman que nous offrent ici deux écrivains français de thriller. Petit mais très bon et intense, il possède, en condensé, ce que tout lecteur de thriller apprécie: un rythme qui s'accélère au fil des pages jusqu'à devenir effréné, des personnages aux caractères bien définis et hauts en couleurs, et surtout une intrigue efficace qui parvient à tenir le lecteur en haleine de la première à la dernière page. 119 pages qui se lisent d'une traite et qui plongent le lecteur dans une atmosphère toujours plus pesante et prenante, 119 pages qui offrent un très bon moment de lecture qui devrait en combler plus d'un. Personnellement, je suis une inconditionnelle de Franck Thilliez mais je ne connaissais pas Laurent Scalese, c'est donc l'occasion de retrouver Thilliez dans un format de roman plus court et de découvrir Scalese. Résultat, je ne suis pas déçue du tout bien au contraire, L'encre et le sang a comblé toutes mes attentes et j'ai énormément apprécié ma lecteur pour différentes raisons.

     Tout d'abord, l'histoire est mise en place ultra rapidement, chose inévitable avec aussi peu de pages me direz-vous, mais tout est très bien maîtrisé. Les deux auteurs nous plongent instantanément dans leur histoire, dans l'histoire de William Sagnier, un homme qui a tout perdu, sa vie n'a plus aucune saveur et son avenir ne tient plus qu'à un fil. Progressivement, des bribes du passé de William nous est dévoilé, sous la forme de phrases très bien choisies et permettant en parallèle de ne pas casser l'intrigue qui se met en place dès les premières pages. Une mise en place ultra rapide qui nous permet de faire connaissance avec les personnages principaux de ce roman, les relations entre eux et ce qu'elles impliquent. Nous sommes directement aspirés dans l'histoire de William, dans ce moment de sa vie particulièrement douloureux et les auteurs parviennent à installer une forme très addictive à leur récit en très peu de pages, ce qui est un point vraiment positif pour un récit possédant ce nombre de pages.

     Cette envie de connaître la suite de l'histoire, cette addictivité est bien sûr due au rythme très rapide et maîtrisé de l'action mais principalement grâce à l'écriture des deux auteurs. L'écriture est fluide et très prenante dès les premières pages, très descriptive afin de donner toujours plus de réalisme aux différentes scènes d'action. Il est impossible de rester de marbre face à cette écriture très dynamique et palpitante qui donne le rythme parfait à ce court récit. Je me suis plongée avec facilité dans l'histoire et j'ai adoré la façon dont elle nous est narrée. J'ai beaucoup aimé retrouver le style de Franck Thilliez, accompagné ici de Laurent Scalese (dont je ne connaissais pas l'écriture), et c'est toujours un plaisir d'être manipulé par un récit de thriller aussi bien mené, que du bonheur.

     L'intrigue de départ repose sur cette fameuse machine à écrire, simple objet qui pourrait permettre à la vie de William de basculer dans différentes directions bien opposées. Néanmoins, au fil de l'avancée du récit, de nouveaux fils conducteurs apparaissent et il est très intéressant de découvrir petit à petit comment les deux auteurs sont parvenus à lier ces éléments entre eux. De plus, j'ai adoré découvrir l'aspect "fantastique" du récit amené avec finesse, il est très intrigant et permet d'installer de nouvelles interrogations, de nouveaux mystères concernant la machine à écrire, son impact sur ses utilisateurs et donc sur William. L'intrigue et tous ses noeuds sont extrêmement bien installés, bien menés, ils évoluent énormément au fil des pages et entraînent le lecteur dans un tourbillon d'interrogations et de mystère dans lequel le surnaturel a de plus en plus sa place, pour notre plus grand plaisir.

     Dans ce récit, peu de personnages mais tous ont un rôle à jouer dans l'intrigue, tous ont une personnalité bien marquée et on réussit assez rapidement à s'attacher à eux, ou du moins, à les comprendre.
     Tout d'abord, il y a William Sagnier, homme dévasté par la perte de la femme qu'il aimait et de son roman. William est un personnage auquel on s'attache facilement et rapidement dès le début du récit, il est aisé de comprendre sa détresse et le besoin de reconnaissance et de vengeance qui en découle. Néanmoins, au fil des pages, je me suis sentie de moins en moins proche de ce personnage. Il se cache derrière la puissance que lui confère la machine à écrire et devient de moins en moins sympathique.
     En contrepartie, on obtient l'effet inverse avec les personnages de Jack Malcombe et Cassandra Brandström, tous les deux antipathiques au début du roman, ils deviennent plus attachants par la suite, victimes d'évènements que l'on ne souhaite à personne. Ils deviennent plus humble, plus humains, tandis que William perd ses facettes de sa personnalité selon moi.
     Enfin, quel thriller digne de ce nom ne possède pas de personnage plus noir, plus sombre et énigmatique? Ici, nous sommes servis grâce à deux personnages qui jouent un rôle très important dans l'élaboration de l'intrigue: la momie et la machine à écrire elle-même. La première est celle qui tient le rôle le plus grand, la plus énigmatique et sur laquelle on se pose le plus de questions, c'est donc avec plaisir que l'on découvre ce personnage en essayant de rassembler les éléments donnés par les auteurs pour la démasquer. Néanmoins, c'est aussi avec brio que les deux auteurs parviennent à donner vie à la machine à écrire de William, qui prend une place toujours plus importante au fil des pages et de l'addiction grandissante qu'elle exerce sur William. Un élément très bien amené et très intéressant.

     Grâce à ses nombreuses intrigues se chevauchant, L'encre et le sang nous livre énormément d'action mais aussi de rebondissements inattendus. Chaque page est très bien exploitée pour surprendre le lecteur, l'entrainer dans un univers toujours plus riche et complexe où tout est possible. De nombreux rebondissements ponctuent donc le récit, lui conférant plus d'action, épaississant son mystères. Les révélations sont toujours plus grandioses car pour la plupart imprévisibles et cela permet à la tension du récit, au rythme de l'action, d'augmenter de page en page à l'approche de la fin tant redoutée qui promet une explosion de découvertes.

     Le dénouement de cette histoire pleine d'action et de rebondissements est totalement à la hauteur, il a même dépassé mes espérances et j'ai encore une fois été scotchée de voir que Franck Thilliez et Laurent Scalese parviennent encore, à quelques pages de la fin de leur récit, à créer un gigantesque retournement de situation tout à fait magistral. Malgré les petits indices semés au fil des pages, je ne m'attendais pas du tout à cela et j'ai donc été totalement comblée par cette fin, à la fois pleine de révélations et d'action mais aussi assez ouverte pour permettre au lecteur de se projeter dans ce qu'il pourrait se passer après cet "épisode" dans la vie de cette machine à écrire. Un dénouement en apothéose, en total adéquation avec l'esprit du roman, un gros point fort pour ce récit court mais intense et très appréciable.

Les +: le nombre de pages juste parfait, l'écriture des deux auteurs, le réseau d'intrigues qui se rejoignent à la perfection, l'action, les rebondissements, les personnages riches et complexes et donc très intéressants, la fin
Les -: j'aurais aimé m'attacher plus aux personnages

     L'encre et le sang est un court roman né de l'association de deux auteurs français qui condensent leurs talents d'écriture dans un récit intense et maîtrisé de bout en bout. Sans jamais perdre leur lecteur, ils mettent en place un univers combinant thriller et fantastique pour faire de ce petit récit une lecture unique en son genre et qui se dévore d'une seule traite. L'univers est très bien exploité malgré le court nombre de pages, il en est de même pour l'intrigue, qui s'épaissit au fil des pages et est vraiment passionnante. Nous sommes embarqués dans un récit riche en action et en rebondissements par deux auteurs à la plume fluide et merveilleusement efficace, qui nous entraînent avec des personnages très complexes et approfondis vers un dénouement magistral et parfaitement imprévisible.

Commentaires

  1. Deux très grands noms du genre :) !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais lu de romans de ces auteurs, mais je suis curieuse de découvrir Thilliez.

    RépondreSupprimer
  3. j'aimerais beaucoup découvrir ce livre !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique A Darker Shade of Magic tome 1 de V.E.Schwab

Titan Books 400 pages 7£99 (Paperback)
Résumé :

From V.E.Schwab, the critically acclaimed author of Vicious, comes a new universe of daring adventure, thrilling power, and parallel Londons, beginning with A Darker Shade of Magic.
Kell is one of the last Travelers - magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel universes - as such, he can choose where he lands.

There's Grey London, dirty and boring, without any magic, ruled by a mad King George. The there's Red London, where life and magic are revered, and the Maresh Dynasty presides over a flourishing empire. White London, rude by whoever has murdered their way to the throne - a place where people fight to control magic, and the magic fights back, draining the city to its very bones. And once upon a time, there was Black London... but no one speaks of that now.

Officially, Kell is the Red Traveler, personal ambassador and adopted Prince of Red London, carrying the monthly correspondences between the royals …

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…