Accéder au contenu principal

Chronique Léviatemps, tome 1 du Diptyque du temps de Maxime Chattam

Pocket
571 pages
8€40

Résumé:
Paris, 1900. L'Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au coeur de la ville, c'est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur... diabolique.
Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l'immobilisme de la police, l'écrivain Guy de Timée arpente les rues sordides, et même les égouts, dans sa traque insensée du monstre. Chaque minute compte... et tue.

Mon avis:
15/20

     A Paris, en 1900, l'Exposition Universelle attire une foule toujours plus grande de touristes curieux, fortunés et adeptes de nouvelles découvertes toujours plus épatantes les unes que les autres. Alors quand un mystérieux meurtrier décide de s'en prendre à de nombreuses courtisanes et de mettre en scènes ses crimes, la police fait tout pour masquer ce déchaînement de violence, de sang et d'horreur qui pourrait nuire grandement à l'Exposition universelle. C'est donc l'écrivain Guy de Timée, en panne d'inspiration et très affecté par cette horrible affaire, qui décide de se lancer à la poursuite de ce tueur. Aidé de ses deux acolytes, il parcourt Paris et décortique la mentalité du tueur, pour mieux le démasquer.... mais ne va-t-il pas se perdre en chemin en s'investissant trop dans cette affaire? 

     Léviatemps est un roman qui nous emporte dès les premières pages au coeur du Paris des années 1900, mettant l'accent aussi bien sur l'enquête surréaliste qui se joue entre ses pages que sur l'aspect historique, développant de nombreux aspects différents et permettant au lecteur de ne pas rester cantonné seulement dans l'intrigue des meurtres. S'il est clair que ce roman possède de nombreux atouts pour faire voyager son lecteur vers le passé et dans la psyché d'un meurtrier, il ne déroge néanmoins pas à la règle du premier tome, et possède donc aussi quelques petits points un peu plus décevants. Une bonne lecture néanmoins, que j'ai beaucoup appréciée pour de nombreuses raisons, mais qui m'a aussi laissée mitigée pour d'autres.

     Selon moi, ce roman est clairement divisé en trois parties au niveau de l'action, du rythme et de l'intrigue. La première permet à l'auteur de poser les bases de son récit et de son univers, de notre faire découvrir ses personnages et d'introduire son intrigue. Tout cela se fait assez rapidement, et c'est une partie que j'ai adoré. La découverte de l'univers que nous présente ici Maxime Chattam, ainsi que celle des personnages que nous allons accompagner dans leur recherche de la vérité, mais aussi et surtout, c'est dans ce début de roman que nous sont dévoilées les bases de l'intrigue. Une première partie très riche et intéressante qui permet au lecteur de se plonger facilement dans ce premier tome du Diptyque du Temps.

     L'écriture de Maxime Chattam contribue aussi à nous rendre accro à ce récit. La plume est fluide, vive et très prenante. L'auteur maîtrise très bien son récit, il sait rendre les scènes d'action ultra prenantes et nous plonger dans la réflexion avec les questionnements et les déductions multiples de nos trois protagonistes. Il réussit aussi avec facilité à nous transporter dans l'époque du Paris de 1900, avec ses moeurs, ses coutumes, les disparités entre les populations et bien sûr, l'Exposition universelle. La plume de l'auteur rend le roman très fluide et surtout très addictif, mais ce n'est pas le seul point positif à soulever.

     L'univers de Léviatemps est très approfondi, nous nous retrouvons plongés au coeur des années 1900, et découvrons ainsi une époque magique, pleine de nouveautés en devenir, de questionnements sur l'Homme et sur l'avenir. Une époque où les disparités entre les populations sont bien présentes telles deux univers parallèles se rencontrant avec violence à travers le tueur que Guy et ses compagnons tentent de démasquer. Les mots de l'auteur nous font réellement voyager dans cette époque et c'est un aspect du récit que j'ai adoré et autant dire que j'ai aussi beaucoup aimé l'aspect thriller/enquête qui lui aussi est très approfondi, assez complexe et sur lequel j'ai adoré me trituré les méninges.

     Les personnages ne font pas exception, ils sont eux aussi très complexes, presque humains et vraiment très intéressants. La première partie du roman permet aussi à l'auteur d'approfondir ses personnages, auxquels nous nous attachons donc avec facilité, ce qui permet de se plonger encore plus dans le récit et de les comprendre.
     Guy de Timée est un écrivain en panne d'inspiration qui a fuit sa famille et la bourgeoisie parisienne pour retrouver sa vie d'avant et donc son inspiration. C'est le personnage auquel je me suis le plus attachée, celui dont on connait le plus les pensées et le passé, celui dont on suit toutes les réflexions et les péripéties. C'est un homme courageux mais possédant aussi de nombreuses failles, très critique sur sa société, il est aussi très intelligent et n'hésite pas à risquer sa vie pour les personnes qui comptent à ses yeux.
     Faustine est une courtisane habitant la maison close dans laquelle Guy a trouvé refuge. C'est une femme très impulsive, très courageuse et qui, encore une fois, n'hésite pas à se mettre en danger pour défendre ce qu'elle pense et ceux qu'elle aime. C'est une personne entière et très agréable que j'ai beaucoup aimé découvrir.
     Martial Perotti est un jeune flic, proche de l'une des victimes, il se retrouve impliqué dans l'enquête de Guy et Faustine un peu par hasard. C'est le personnage que j'ai le moins aimé, avec lequel j'ai eu le moins d'affinités et sur lequel se sont portées beaucoup de mes interrogations.
J'ai beaucoup aimé suivre les aventures de ces trois personnages, très attachants et pour lesquels on se fait vite du souci.

     La deuxième partie du récit est consacrée à la recherche d'indices concernant la compréhension de la personnalité du tueur. C'est aussi la partie pendant laquelle on découvre le plus le Paris de 1900, les lieux, ainsi que les personnages secondaires. Malheureusement, c'est aussi durant cette partie que les longueurs s'installent, bien que certains passages soient vraiment très prenants, d'autres le sont moins et le rythme de l'action en pâtit grandement. Les interrogations et les réflexions en tous genres des personnages prennent de la place et permettent de faire avancer l'histoire mais les rebondissements sont néanmoins moins présents. Toutes les déductions de nos personnages les amènent à se rapprocher du tueur et l'action reprend un rythme rapide.

     La troisième partie possède un rythme plus effréné, l'urgence de la situation augmente à chaque page et les révélations se font plus nombreuses et passionnantes. Nos personnages se retrouvent dans une situation difficile et j'ai beaucoup aimé ces revirements de situations et toutes ces péripéties, les dernières pages défilent toutes seules et passent beaucoup trop vite. L'angoisse est présente chez les personnages et on sent avec désespoir que la fin de ce premier tome est proche. J'aurai aimé que cette troisième partie sont plus longue car elle est vraiment palpitante, mais malheureusement, la fin vient trop vite.

     La fin est riche en rebondissements et en interrogations, vraiment palpitante. J'ai beaucoup aimé connaître enfin les réponses à mes questions et le tout avec beaucoup d'action, cependant, j'ai trouvé cette fin un peu trop abrupte, trop rapide, elle aurait mérité un peu plus d'approfondissements afin d'être à l'image du récit tout entier. Cette fin, bien que palpitante, est un peu en-deça de la qualité du récit, donc je suis restée un peu mitigée par cette fin. J'en espère donc encore plus du second et dernier tome.

Les +: l'écriture de l'auteur, l'intrigue, les personnages, les première et troisième partie du récit, l'action, l'époque
Les -: une deuxième partie avec quelques longueurs, une fin trop rapide

     Léviatemps est un bon premier tome, qui m'a charmée grâce à de nombreux points positifs mais aussi laissée un peu mitigée à cause de petits points négatifs. L'écriture de l'auteur est toujours aussi agréable, son univers très développé et j'ai adoré me plonger dans le Paris de 1900 et ses moeurs. L'intrigue est ultra prenante et les personnages sont très complexes et attachants. Bref, beaucoup d'aspects très agréables, néanmoins quelques petits points noirs se glissent dans le récit, des longueurs dans la deuxième partie du récit et une fin trop abrupte. Néanmoins, une bonne lecture et un bon premier tome pour le Diptyque du temps, j'en attends donc énormément du second et ultime tome.

Commentaires

  1. Un très bon auteur !! :D Je pense que je vais d'abord lire La Conjuration primitive et sa suite; mais ce livre me tente aussi beaucoup !! :)

    RépondreSupprimer
  2. Un excellent Chattam, je ne m'en lasse pas !

    RépondreSupprimer
  3. Comme il parle de Paris 1900, je sens qu'il pourrait me plaire ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Hou Hou, une époque qui me passionne plus une belle chronique, allez hop, c'est vendu je te fais confiance. @+ Grybouille

    RépondreSupprimer
  5. C'est un excellent dyptique, je me suis trop régalée!!!!!Paris d'époque, sans compter l'imagination de cet auteur en font un super moment de lecture qui reste dans la tete!!!;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…