Accéder au contenu principal

Chronique Au cœur du silence de Graham Joyce

Milady
320 pages
15€20

Résumé:
Souvenez-vous du goût de la vie...


Zoe et Jake espéraient profiter en amoureux des joies des sports d'hiver, mais une avalanche les attend au détour d'une piste enneigée.
Alors qu'ils parviennent miraculeusement à s'en sortir, de retour à l'hôtel, les rescapés découvrent que la ville a été désertée.
Redoutant le pire, ils tentent de trouver refuge dans la station voisine. Peine perdue : quelque chose les pousse systématiquement à revenir sur leurs pas.
Pris au piège dans ce lieu glacial, les voilà condamnés à un huis clos qui va révéler la force de leur amour.



Mon avis:

 12,5/20

     Dix ans de mariage, des vacances au ski pour se ressourcer et se retrouver en couple, et la vie de Zoe et Jack bascule. Une avalanche les happe au matin du deuxième jour de leurs vacances. Après une lutte contre la nature pour se sortir de sous la neige, ils sont tous les deux sains et saufs. Cependant, après leur retour à la station, ils découvrent que celle-ci ainsi que tout le village ont étés évacués aux suite de cette avalanche. Mais il s'agit là de ce qu'ils pensent et cette conviction va bientôt s'étioler après des événements troublants. Vont-t-ils réussir à échapper à cet enfer blanc dans lequel n'existe aucune autre forme de vie?

     L'idée de départ est vraiment alléchante, un couple se retrouve seul au monde après avoir survécu à une avalanche et bientôt des événements énigmatiques les amène à une première révélation, qui, je dois dire, est ultra prévisible. Dans mon cas, dès le résumé lu j'avais deviné cette première révélation, et bien que l'idée soit très bonne et permette beaucoup de choses, j'ai été un peu déçue de cette révélation qui donne un sentiment de déjà-vu. Mis à part la prévisibilité de cet retournement de situation, beaucoup d'autres points sont à relever, et tous ne sont malheureusement pas positifs.

     Selon moi, ce roman est divisé en trois parties, la première durant laquelle Zoe et Jack essayent de comprendre pourquoi leur univers a été chamboulé à ce point et comment ils pourraient s'en sortir. La deuxième correspond plus à leur recherche d'une issue à cet enfer blanc, tout en étant très passive puisqu'ils restent dans la ville, tandis que la troisième est plus rythmée et plus tendue, la peur des personnages devient plus présente.
Au début du roman, les protagonistes cherchent des réponses à leurs questions. Cependant, du fait de la prévisibilité de ces réponses l'action semble lente et surtout répétitive. Heureusement, une fois la première partie du roman passée, l'intrigue et les différentes actions des personnages deviennent moins prévisibles et le récit en lui-même m'a donc semblé un peu plus attractif. Juste "un peu plus" car malgré tout les faits sont encore très lents et répétitifs, jusqu'à en devenir presque lassants. Les deux premières parties du récit ne m'ont donc pas convaincue et même déçue puisque d'autres éléments négatifs parsèment le récit.

     L'écriture de Graham Joyce m'a semblé très inégale. Les descriptions sont bien maîtrisées, belles et parfois même poétiques. Celles-ci sont donc agréables à lire mais vous vous doutez bien que ce n'est donc pas là que l'écriture de l'auteur m'a déçue. Ce sont les dialogues qui m'ont posés un problème. Ceux-ci sont peu présents mais lorsqu'ils le sont, ils deviennent vite inutiles à l'intrigue, parfois inintéressants et limite vulgaires dans la façon qu'ont les deux personnages de se parler et malheureusement lorsqu'ils sont intéressants, ils sont trop courts. Des points négatifs qui rendent la lecture parfois laborieuse. Heureusement, le roman est court et l'envie de connaître la fin se fait quand même ressentir alors ce roman se lit très vite malgré ces aspects négatifs qui m'ont gênée.

     Lors de ce type de roman en huis clos, les personnages sont le pilier du récit et doivent donc être parfaitement maîtrisés pour ne pas risquer de les rendre trop peu humains ou trop peu profonds. Ici, c'est un autre des problèmes de ce récit. On nous présente Zoe et Jack comme un couple marié et amoureux depuis dix ans, or je n'ai ressenti presque aucune tendresse entre eux dans les deux premières parties du récit et les dialogues n'arrangent rien lorsque l'on voit leur façon de se parler. Heureusement, la troisième partie relève un peu le niveau et le couple m'a semblé un peu plus vraisemblable dans leurs actions comme dans leurs paroles.
Au niveau des personnages en eux-mêmes, je les ai trouvés trop peu complexes et approfondis. Le récit se déroulant du point de vue de Zoe, j'ai été encore plus indifférente à Jack qu'à cette dernière, je ne me suis pas attachée à ce personnage et j'aurai apprécié en savoir plus sur lui. J'ai ressenti plus d'empathie pour Zoe à laquelle je me suis plus attachée lors de la troisième partie du roman, autant dire à la fin, mais au moins elle ne m'a pas été indifférente. Néanmoins, ils sont tous les deux trop superficiels et les deux flash backs ne sont pas suffisants pour les rendre plus humains ou plus réels.

     La troisième partie du roman remonte le niveau, la tension et la peur sont plus présents, l'angoisse de l'approche de la fin pour les personnages se fait ressentir et permettent de s'attacher un peu plus à eux. Les rebondissements sont plus intéressants et l'action possède enfin un rythme convenable. Bien que certaines révélations soient intéressantes, elles sont amenées avec trop de facilité et sont trop prévisibles, surtout pour des révélations finales. Néanmoins, en passant outre cela, la fin est vraiment très bien menée et très intéressante, touchante et émouvante, j'ai beaucoup aimé cette fin.


Les +: l'idée de départ, la troisième partie du roman, la fin, les descriptions très belles
Les -: les dialogues, les personnages et leur relations, le début du roman trop lent, la prévisibilité de toutes les "grandes" révélations

     Un huis clos qui aurait mérité d'être plus travaillé et j'aurai pu apprécier si tous ces points négatifs avaient étés bien traités. Car malgré une idée de départ très originale, une fin de roman très émouvante et bien menée ainsi que de très belles descriptions, trop d'aspects du roman sont négatifs et ont parfois gênés ma lecture. Des révélations beaucoup trop previsibles, un début très lent et limite soporifique, des personnages trop peu approfondis et dont la relation de m'a pas touchée et des dialogues qui ne m'ont pas du tout plu. En somme, trop de points négatifs pour faire de ce roman un roman à la hauteur de ces promesses.

Commentaires

  1. Dommage que tu n'aies pas été convaincue il avait l'air très beau ! Je te souhaite une meilleure prochaine lecture :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi eu des réserves lors de ma lecture et trouvé ça dommage. Lu en anglais je pense que les dialogues passaient mieux qu'en français ceci dit, mais ça n'empêche pas la fin prévisible ^^

    RépondreSupprimer
  3. Quel dommage, j'ai beaucoup aimé pour ma part ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…