Accéder au contenu principal

Chronique Joyland de Stephen King

Albin Michel
336 pages
21€90

Résumé:
Les clowns vous ont toujours fait peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage…
Mêlant suspense, terreur, nostalgie, émotion, un superbe King dans la lignée de Stand by me.

Mon avis:
15/20

     Devin Jones, aujourd'hui âge d'une soixantaine d'années, se remémore l'été de ses vingt et un ans, un été qui a marquer un tournant dans sa vie. Largué par celle qu'il pensait être la femme de sa vie, il est embauché dans un parc d'attractions, Joyland, comme saisonnier, un lieu où il va beaucoup changer et duquel il sortira grandit à jamais. 

     Avec ce roman, Stephen King ne fait pas un étalage de son excellence dans l'art de faire frissonner son lecteur, bien au contraire. C'est une histoire beaucoup plus simple qu'il nous livre ici, une histoire qui donne une bonne leçon à tous ceux qui ne jurent que par une action ultra rythmée, car ce roman c'est un bon roman, qui fonctionne très bien sans faire un étalage d'action, de rebondissements et de sueurs froides à toutes les pages. C'est simplement l'histoire de l'été des vingt et un ans de Devin Jones, l'été de la perte de son innocence, de son entrée dans le monde adulte, qui ne se fait pas sans remous, que nous narre ici Stephen King. Un roman qui fonctionne. Une histoire toute douce mais où tout n'est pas non plus tout rose....

     Dans ce roman, l'écriture de Stephen King diffère légèrement de ce que l'on a l'habitude de lire de lui, même si c'est surtout le contenu du roman qui change, on note un changement dans son écriture, preuve que Stephen King excelle autant dans les récits frissonnants que dans les récits plus lents. Car ici, la plume est lente, l'auteur prend son temps et ce n'est pas pour me déplaire. L'écriture est aussi profonde, descriptive, comme King sait si bien le faire, et surtout plus mélancolique, presque langoureuse. Un style riche et profond qui fait l'un des principaux avantages de ce roman qui aurait pu vite plonger le lecteur dans l'ennui mais qui évite habilement ce piège grâce à cette sublime écriture qui porte très bien le récit. 

     L'histoire est vraiment très simple, mais l'auteur arrive à en faire quelque chose de vraiment très addictif, et qui, au bout du compte, se lit très rapidement sans ennuyer. C'est quelque chose de difficile de capter l'attention à partir d'une histoire aussi simple mais Stephen King y arrive avec brio, j'ai été absorbée par l'histoire malgré le manque de rebondissements et voulu savoir comment allait finir ce récit qui semblait si banal, j'ai parfois eu du mal à comprendre où l'auteur voulait arriver, ce qu'il allait pouvoir tirer de ce récit, quel était son but concernant l'intrigue, mais malgré tout, le roman est ultra addictif et les pages se tournent vite. Il faut dire que l'auteur a su  installer dans son récit des éléments qui attirent et intriguent, tels que des personnages attachants, une intrigue qui, bien que tardive, est très intéressante, ou encore des sentiments à fleur de peau très bien délivrés par l'auteur.

     Devin Jones est un jeune homme de vingt et un ans lorsqu'il commence son travail de saisonnier à Joyland mais il va très vite mûrir. C'est un personnage très attachant dès les premiers pages, avec son caractère tendre et affectueux, avec son insouciance et sa gentillesse. J'ai adoré ce personnage et j'ai aimé suivre son évolution pendant le temps passé à Joyland. Un très beau personnage. L'autre personnage que j'ai énormément aimé, c'est Mike...comment dire, c'est un personnage tellement intelligent, mûr, tellement attendrissant et tellement brisé par la vie. Un personnage émouvant, tellement poignant. Les autres personnages m'ont moins touchée et m'ont aussi semblé moins approfondis, bien qu'ils possèdent tous une personnalité propre et qu'ils soient tous très intéressants: Annie qui est très émouvante ou encore Tom et Erin, très rafraîchissants.

     L'action est quasi inexistante dans ce roman, attention, je ne dis pas qu'il ne se passe rien, au contraire, on suit toutes les péripéties de Devin et j'y ai pris plaisir mais, au final, il faut attendre vraiment longtemps avant de voir une action et une intrigue se profiler à l'horizon. Intrigue qui m'a néanmoins intéressée mais qui n'est pas assez exploitée selon moi. En effet, l'auteur a surtout mis l'accent sur Devin, ses sentiments, son évolution, etc ce qui a eu pour effet de rendre ce roman léger et rafraîchissant pour moi, mais qui pourrait le rendre longuet pour vous. Une fois l'intrigue installée, le roman se lit encore plus vite, car celle-ci est très prenante. On sent que la fin est proche, la tension augmente progressivement et on retrouve la sensation d'angoisse que King arrive si bien a installée. Je me suis prise au jeu, j'ai réfléchis avec Devin, j'ai essayer de rassembler les indices que l'auteur avait subtilement cachés dans le roman et je me suis fait totalement avoir... Le dénouement m'a laissée bouche bée et la fin m'a émue.

     La fin est palpitante, la tension est à son comble et j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a traiter cette fin, on se rend compte que l'auteur a semer une quantité immense d'indices dans tout son roman et qu'il a très bien préparé ce dénouement final que je n'ai pas vu venir. Très riche en émotions ainsi qu'en rebondissements, cette fin m'a plue mais m'a néanmoins parue trop rapide.


Les +: l'écriture sublime de King, les personnages riches en émotions, les émotions ressenties, l'intrigue, l'addictivité du récit,...
Les -: peut paraître un peu lent, l'intrigue se fait attendre, une fin un peu rapide et abrupte

     Un bon roman, que j'ai beaucoup aimé pour différentes raisons, sa qualité principale vient de l'écriture de l'auteur, qui porte ce récit avec brio, je ne me suis pas ennuyée une seconde à lire la vie de Devin, qui est un personnage que j'ai beaucoup aimé et dès la mise en place de l'intrigue je n'ai fait qu'une bouchée de ce roman. Cependant, l'intrigue et l'action ne viennent qu'un peu trop tard à mon goût et la fin est un peu rapide mais riche en émotions. 
Si vous cherchez un roman de King sans horreur, avec peu de fantastique mais qui emporte presque dans un autre monde, c'est Joyland qu'il vous faut.


La chronique de ma co-lectrice de King, Nbs arrivera bientôt 




Commentaires

  1. Et moi qui ai peur des clowns ...

    RépondreSupprimer
  2. Même si il n'y a pas de clowns je le note surtout si la fin est extra ^^

    RépondreSupprimer
  3. Un très bel avis. Le livre à en effet un rythme qui ne plaira pas à tous mais j'en garde un très bon souvenir aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Ok, c'est bon vous avez gagné.... Je vais le lire, lui !!!

    RépondreSupprimer
  5. Argh l'image à la fin de ton avis m'a presque fait sursauter lol Sinon, hâte de lire ce nouveau Stephen King, même si j'appréhende un peu :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est une très jolie chronique, MelM ! Contente qu'il t'ait plu !

    RépondreSupprimer
  7. Une très jolie chronique !

    Je rejoins ton avis sur ce livre. C'était mon premier roman de Stephen King et bien qu'il soit différent de ce qu'il a l'habitude d'écrire, j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
  8. Tu en fais une super chronique!!!!bravo!!! j'ai ressenti tout ce que tu en dis....Une belle histoire...Un King different mais tout aussi bon...;)

    RépondreSupprimer
  9. En effet une chronique bien soignée!! J'ai beaucoup aimé aussi!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique A Darker Shade of Magic tome 1 de V.E.Schwab

Titan Books 400 pages 7£99 (Paperback)
Résumé :

From V.E.Schwab, the critically acclaimed author of Vicious, comes a new universe of daring adventure, thrilling power, and parallel Londons, beginning with A Darker Shade of Magic.
Kell is one of the last Travelers - magicians with a rare, coveted ability to travel between parallel universes - as such, he can choose where he lands.

There's Grey London, dirty and boring, without any magic, ruled by a mad King George. The there's Red London, where life and magic are revered, and the Maresh Dynasty presides over a flourishing empire. White London, rude by whoever has murdered their way to the throne - a place where people fight to control magic, and the magic fights back, draining the city to its very bones. And once upon a time, there was Black London... but no one speaks of that now.

Officially, Kell is the Red Traveler, personal ambassador and adopted Prince of Red London, carrying the monthly correspondences between the royals …

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…