Accéder au contenu principal

Chronique Confusion, de Cat Clarke

Robert Laffont collection R
432 pages
17€90

Résumé:

Le soir même où elle a décidé de se suicider, Grace fait la rencontre d’Ethan. Après une bouteille de vodka en guise de dernier repas, elle se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce blanche avec le jeune homme pour geôlier. Ce dernier lui apporte alors stylo et papier afin qu’elle couche par écrit les méandres de sa vie. À première vue, celle-ci semble tout ce qu’il y a de normal. Grace a une meilleure amie, Sal ; un petit ami, Nat. Mais comme elle l’écrit : « C’est quand je suis seule que le doute s’immisce, c’est comme ça depuis des années. Tant que je suis entourée, je peux faire semblant que tout va bien. Mais il me faut ce public pour jouer la comédie. Sinon ça ne marche pas. Seule, je ne suis pas si facile à tromper. » À mesure que les jours défilent, on comprend le désespoir qui a poussé Grace à vouloir s’ôter la vie. Sa façade enjouée de fêtarde cache bien des fêlures : elle s’entaille depuis qu’elle a 15 ans, se saoûle régulièrement, et couche avec tous les garçons qu’elle croise. Son père qui l’a abandonnée lui manque cruellement, et elle en veut à sa mère froide et distante. Tandis qu’Ethan se contente de la nourrir et de la pousser toujours plus à écrire, Grace nous confie ses rêves, alors que son séjour s’éternise. Peu à peu, ses questions trouvent des réponses, et elle sent qu’elle s’apprête à toucher du doigt le fin mot de l’histoire, de son histoire.

Un huis clos troublant et hors du temps qui fait perdre tous les repères, fascine autant qu’il provoque, jusqu’au dénouement inattendu et entêtant qui hantera longtemps une fois le livre refermé.

Mon avis:
17,5/20

     Grace, jeune adolescente a décidée de mettre fin à ses jours. Une bouteille de vodka à la main et un couteau dans la poche, elle est déterminée. Mais elle est dérangée, par ce garçon sur la balançoire, elle ne peut pas le faire s'il est là. Alors elle tente de le faire partir. Et elle se réveille le lendemain matin dans une chambre blanche, avec Ethan pour seule compagnie, des feuilles et des stylos pour coucher sa vie par écrit. Alors on la suit et on bascule avec elle. 

     Nous faisons la rencontre de Grace et d'Ethan et, dès les premières pages, le récit se gorge de beaucoup de questions, comment Grace a-t-elle atterri ici sans se souvenir de rien, qui est vraiment Ethan, que lui veut-il, etc. L'auteur titille notre curiosité dès le début de son roman et nous embarque très facilement avec ses personnages. Nous apprenons à découvrir Grace au fil des différents flash backs dans lesquelles elle nous raconte sa vie, ses souvenirs, à travers ses écrits dans cette pièce blanche. On obtient donc une alternance entre le présent, dans sa chambre/cellule blanche immaculée, et le passé, elle nous raconte sa vie avant d'avoir eu envie de mettre fin à ses jours, d'atterrir dans cette pièce, d'être enlevée par Ethan...à moins qu'elle n'est pas été enlevée, et si oui pourquoi? Alors elle fouille son passé, faute de mieux... Nous suivons donc le récit avec une certaine appréhension, en essayant de comprendre ce qu'il s'est passé, pourquoi Grace se retrouve dans cette situation etc. Mais j'ai malgré tout vite deviné le fin mot de l'histoire et j'ai vraiment trouvé dommage que le suspense n'ait pas duré plus longtemps avec moi, néanmoins, je n'ai aucun doute concernant le fait qu'il puisse très bien fonctionné sur d'autres.

     J'ai, au début, eu l'impression de suivre deux intrigues avant de comprendre qu'elles n'en formaient qu'une, qu'Ethan tente de lui faire se souvenir ou comprendre quelque chose. Le rythme du récit est très intéressant car il est en parti dû au fait que l'auteur ait fragmenté son récit en jours; cela permet de donner un rythme très soutenu et haletant dès le début du roman, un rythme qui ne s'affaiblit ni ne s'arrête au cours du roman. L'auteur nous embarque avec elle dans son récit avec une intrigue vraiment très prenante et des mots...merveilleux, magiques mais tellement douloureux. Car l'auteur possède une écriture très fluide, merveilleuse mais douloureuse, Cat Clarke trouve toujours exactement les mots justes, sans prendre de gants mais sans choquer, pour atteindre le cœur du lecteur, et elle atteint son objectif avec merveille.

     Le gros gros point fort du roman, c'est les émotions qu'il nous fait ressentir. En effet, l'auteur n'a nul besoin d'installer une action à couper le souffle pour fait vivre son roman intensément au lecteur, car, c'est un récit qui, je pense, trouvera des échos dans la vie de chaque personne, il aborde des thèmes sensibles et présents dans notre société, des thèmes bouleversants mais traités avec justesse, profondeur et émotions. C'est l'histoire, qui pourrait paraître banale, d'une adolescente que la vie n'a pas épargnée et que l'on suit lors de son récit de celle-ci, l'écoulement de ses jours, et on attend, on comprend, on a peur et on espère se tromper pour elle, tout en devinant plus ou moins ce qu'il va se passer, en lisant toujours plus vite pour avoir le fin mot de l'histoire, et alors c'est encore une avalanche d'émotions.
     Parce que l'auteur n'a pas besoin d'inventer un univers totalement différent du notre pour nous toucher, parce qu'elle utilise des situations plausibles, des faits qui sont déjà arrivés, qui arrivent et qui arriveront encore malheureusement, parce que la vie blesse et que ce roman blesse aussi, car en un instant durant la lecture de ce roman, on livre les yeux et on ne ressort pas indemne de ce roman.
Malgré le fait que certaines révélation soient très prévisibles, que j'avais compris beaucoup de choses à l'avance, cela n'a en rien gâche ma lecture et ne m'a pas empêchée de ressentir beaucoup de émotions et d'être touchée et bouleversée par ce roman.

     Les personnages sont le point central des émotions ressenties durant la lecture, et Grace en est le pilier, c'est un personnage très intrigant que j'ai adoré suivre dès les premières pages et apprendre à découvrir, ainsi que sa vie d'"avant", les événements qui ont faits d'elle ce qu'elle est, déchirée, abîmée, une adolescente bouleversante, avec ses faiblesses et tout de même un personnage fort, qui tente de camoufler ses failles par l'humour. Un personnage fort qui m'a prise aux tripes et m'a blessée, par ses pensées, ses actions, son caractère,..., tellement de points qui font d'elle un personnage à la psychologie très recherchée et humaine, un personnage profond que j'ai parfois eu l'impression de connaître.

"Je n'ai appelé personne, et personne ne m'a appelée. J'étouffais de solitude. Ma douleur était presque physique. J'avais envie de me déchirer en mille morceaux. J'aurai voulu sortir de ma peau."

Les personnages secondaires, Sal et Nat sont des personnages auxquels je ne me suis pas du tout attachée et cela ne m'a pas manquée, ils restent malgré tout intéressants et un point essentiel de l'intrigue. Ethan est un personnage très énigmatique qui se dévoile peu mais reste néanmoins attachant.

     Vient alors le moment tant attendu et tant redouté, le dénouement. Et cette fin est telle que je l'avais imaginée, intense, dure, poignante et tellement triste, je l'ai pourtant trouvée parfaite. Malgré tout ce qu'elle représente, c'est la bonne fin pour ce roman selon moi, car elle reflète exactement ce que peut être la vie pour certaines personnes, dure, impitoyable, injuste et cette fin pourrait être réelle, c'est aussi pourquoi elle est si douloureuse, tellement déchirante, tellement dure...mais tellement vraie

Les +: les ÉMOTIONS, Grâce, le message véhiculé par ce roman, l'écriture,...
Les -: certaines révélations très prévisibles.

     Un roman dont il est impossible de ressortir indemne, aux émotions tellement parfaites, magnifiques, déchirantes, rendue possibles grâce à la plume magique et tout simplement sublime de Cat Clarke. Avec un personnage central totalement foudroyant, Grace. Un roman percutant. 

J'espère ne pas avoir trop radoté et ne pas m'être trop perdue dans mes explications, mais surtout j'espère vous avoir donné envie de lire ce roman (n'oubliez pas la boîte de mouchoirs ;) ) un roman que je conseillerai à tout le monde même si vous devez verser des larmes, il est parfois bon de se rappeler à quel point la vie est précieuse.




Commentaires

  1. Je n'ai pas trop accroché à ce roman de Cat Clarke. Je préfère de loin les deux autres :-)
    Merci pour ta chronique !

    RépondreSupprimer
  2. C'est marrant comme ma chronique est presque à l'opposé de la tienne ^^ Je n'ai trouvé aucune émotion à ce livre et Grace m'a tapé sur le système... Difficile de faire plus opposé ^^
    En tout cas, malgré la grosse déception que j'ai eu avec ce livre, je te remercie pour la LC !
    A la prochaine =)

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement, je ne l'ai pas aimé.
    Par contre, Cruelle et Revanche me tentent beaucoup ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…