Accéder au contenu principal

Chronique Christine de Stephen King

Le livre de poche
410 pages
6€90

Résumé:
Christine est belle, racée, séduisante.

Elle aime les sensations fortes, les virées nocturnes et le rock n'roll des années héroïques. Depuis qu'elle connaît Arnie, elle est amoureuse. Signe particulier : Christine est une Plymouth « Fury », sortie en 1958 des ateliers automobiles de Detroit.

Une seule rivale en travers de sa route : Leigh, la petite amie d'Arnie…

Ce roman légendaire de Stephen King, rythmé par la musique de Chuck Berry et de Janis Joplin, a déjà pris place parmi les classiques de l'épouvante.

Mon avis:
16,5/20

     Ce roman mythique de Stephen King est écrit du point de vue de Dennis, le meilleur ami d'Arnie, quelques années après les événements. Le récit de l'histoire débute dès la rencontre entre Arnie et Christine, c'est le "coup de foudre" pour le jeune homme qui décide de l'acquérir malgré l'interdiction de ses parents et les efforts de Dennis pour l'en dissuader.

     Tout d'abord, une chose qui me frappe dans chaque roman de cet auteur, c'est qu'ils vieillissent très bien. Celui-ci, bien que datant de 1983, a toujours un très bon impact, l'écriture n'est pas lourde ni chargée, l'auteur jongle aisément entre action et révélations, toutes deux faisaient augmenter la peur chez le lecteur. Les descriptions sont très belles, on se fond avec facilité dans l'univers et donc dans le roman. Comme d'habitude, Stephen King arrive très bien à installer un sentiment d'angoisse chez le lecteur dès le début du roman grâce à de petites phrases bien tournées et très bien placées qui mettent mal à l'aise le lecteur d'un bout à l'auteur du récit.

     Le prologue est très bien écrit et accroche directement l'attention du lecteur par rapport à l'histoire, il pose les bases du récit, intrigue et permet à l'auteur de mettre en relief les personnages forts du roman.
J'ai trouvé que ce roman se découpait en deux moitiés. La première est consacrée à la mise en place des personnages et de leur caractère ainsi que de l'unité créé par l'auteur, elle replace des événements passés troublants/effrayants ainsi que les éléments principaux de l'intrigue. Mais surtout elle permet une montée de l'angoisse au fil des pages et de l'action chez les différents protagonistes et le lecteur. La tension monte crescendo, on sent qu'il va se passer quelque chose sans savoir quand, on est en permanence sur la brèche et le fait que Christine soit malsaine est plus évident à chaque page.

     Dès les toutes premières pages, il est impossible de n'a pas comprendre que quelque chose ne va pas puisque le narrateur nous laisse entendre qu'il n'aurait pas dû agir ainsi ou que les choses auraient pu être autrement s'il avait fait telle ou telle chose autrement. Il est donc clair qu'il va se passer quelque chose. Arnie change dès sa rencontre avec Christine, son comportement et son caractère ne sont plus tels qu'ils étaient avant. Christine provoque une grande répulsion chez toutes toutes les personnes qui se retrouvent proches d'elle, sauf chez Arnie chez qui elle provoque admiration et fascination.

     Car Arnie est un personnage qui n'a pas eu la vie facile, il est décrit comme étant le souffre douleur de tout le monde et possédant un physique peu avantageux. Cependant, dès qu'il acquiert Christine, son caractère et son physique changent, il prend confiance en lui, il évolue, change mais il n'est plus le même.... Et cela menace de faire voler en éclat la belle amitié qu'il entretient avec Dennis, mais il y a beaucoup plus en jeu qu'une simple amitié, car des vies sont en danger...
 J'ai eu énormément de mal à m'attacher à lui, contrairement à Dennis auquel je me suis très vite attachée, qui m'a touchée avec sa générosité et son intelligence, de même pour Leigh. Et Christine, un personnage pesant et angoissant avec son passé noir, elle est terrifiante et démoniaque jusque dans les rêves des personnages.

      L'angoisse monte crescendo, la tension et la peur, parfois la paranoïa même, s'installe avec facilité chez les personnages et chez le lecteur. On se rend vite compte qu'une partie des personnages semble savoir des choses à propos de Christine sans pour autant le raconter, par peur, de ne pas être pris au sérieux, ou d'autre chose?

     Les différentes histoires personnelles des personnages qui croisent le chemin de Dennis et Arnie sont très bien imbriquées dans le récit et ne coupent pas l'action, elles permettent de renforcer le sentiment d'insécurité et de malaise créé par l'auteur de manière subtile et entretiennent l'intérêt du lecteur pour l'intrigue.

     C'est dans la deuxième moitié du roman que l'action au sens propre commence réellement et est très bien installée par l'auteur qui mène son récit d'une main de maître. L'horreur et la terreur s'installent et montent de façon exponentielle. Morts affreuses et violentes et scènes déroutantes et terrifiantes s'enchaînent à une vitesse folle, il devient impossible de lâcher le roman, il faut absolument connaître la connaître la conclusion de l'histoire le plus vite possible. L'auteur parvient à installer une once d'espoir que tout redevienne comme avant, pour Arnie et les autres personnages.
Les derniers chapitres mettent en place l'opération de la dernière chance, c'est devenu une question de vie ou de mort et promet une fin en apothéose....
   
         Et c'est une fin pleine d'action, de rebondissements et de retournements de situations que nous offre ici Stephen King. Comme très souvent avec cet auteur c'est une fin pleine de mort, une fin ouverte, pleine de doutes et de suspense, qui colle très bien avec le roman et est en accord avec celui-ci, j'en suis totalement satisfaite. Une fin bien travaillée et intéressante.

Les + : Dennis, l'écriture, l'intrigue, l'angoisse et la terreur qui montent crescendo, la fin, les rebondissements 
Les - : une première partie qui manque peut être un peu d'action

     Un très bon roman fantastique/horreur du maître Stephen King, maitrisé des premiers aux dernières pages, avec une très belle écriture et qui ne vous laissera pas de marbre sans pour autant vous empêcher de dormir. Encore une fois très satisfaite pour tous les points cités précédemment, je ne peut que vous le recommander, d'un nombre de pages suffisant pour développer l'intrigue et l'histoire mais sans trop en faire niveau descriptions etc, il ne noye pas le lecteur ni l'action ce qui est grandement apprécié. À lire donc.


Commentaires

  1. Je n'ai lu que Misery de cet auteur mais il m'a tellement fait flipper que je n'ais plus osé recommencer ^^

    RépondreSupprimer
  2. Un autre livre de cet auteur qui me tente ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…