Accéder au contenu principal

Chronique Les vivants, tome 1 de Matt De La Peña

Robert Laffont collection R
382 pages
16€90


Résumé:
Vous regretterez d'avoir survécu...

Shy a choisi ce job d'été pour mettre des sous de côté. Quelques mois à bord d'un luxueux navire de croisière vont lui permettre d'engranger les pourboires. Que demander de mieux ? Des bikinis à ne plus savoir ou regarder, des buffets à volonté, et peut-être même une fille ou deux… Mais lorsque le tremblement de terre le plus destructeur jamais enregistré dévaste la Californie, le destin de Shy bascule. Et ce séisme n'est que le premier d'une longue série de désastres. Bientôt, ceux qui sont encore en vie devront se battre pour le rester...

« Tout bonnement inclassable. Une fantastique histoire bourrée de rebondissements qui ne vous laissera pas souffler. J'ai adoré ce livre ! »
James DASHNER, auteur de la trilogie best-seller Le Labyrinthe

« Des montagnes russes tant au niveau de l'action que des émotions ! »
Simone ELKELES, auteur de la trilogie best-seller Irrésistible Alchimie

Mon avis:
18/20

     Avant toute chose un petit mot sur la couverture: elle est tellement plus belle en vrai! Superbe avec le titre en relief et tellement réaliste que j'ai passé beaucoup de temps à l'admirer. Et je dois vous avouer tout de suite que le contenu est tout aussi saisissant que le contenant....

     Shy est employé par la Compagnie Paradis pour un job d'été tranquille et sans problèmes. Il pensait avoir décroché un job de rêve ayant en plus le mérite d'être bien payé, mais un "accident" inattendu ainsi qu'une conversation énigmatique vont n'être que le début du basculement de la vie de Shy dans le chaos.... Le résumé est très alléchant et la lecture des premières pages l'ait encore plus, en effet, on découvre dès le prologue une intriguant beaucoup plus profonde que ce que laisse supposer ce simple résumé, il se trame clairement quelque chose de très important... Alors ce que l'on découvre nous laisse bouche bée, je vous promets! Impossible de s'ennuyer ne serait-ce qu'une minute, et pour cause...

     James DASHNER et Simone ELKELES ont totalement raison dans leur avis concernant ce livre, il est magnifique et en même temps tellement terrible, on passe d'un extrême à l'autre en un clin d'œil et avec une facilité déconcertante et je vous laisse deviner la cause de cela... L'écriture de l'auteur bien sûr, elle nous emporte avec une rapidité et une facilité étonnante dans son récit. L'écriture est fluide et suave, comme si l'auteur nous murmurait à l'oreille, et cela produit un effet immédiat: j'ai tout de suite eu l'impression de me trouver à bord de ce somptueux paquebot et de sentir moi aussi le paquebot tanguer sous mes pieds grâce à des décors magnifiquement bien décrits, de plus, làutejr laisse avec de nouveaux rebondissements et de nouvelles interrogations à la fin de chaque chapitre, de quoi nous faire saliver. Seule ombre au tableau, la rédaction à la troisième personne du singulier qui m'a donnée une légère impression de distance avec les personnages qui s'est heureusement atténuée au fil de ma lecture. Néanmoins, le découpage en chapitres courts et en jours permettent une lecture très structurée et rapide, ainsi qu'une histoire totalement HA-LLU-CI-NANTE!

     Un récit follement addictif qui a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur et à cause de laquelle je me suis triturée l'esprit pour découvrir ce qu'elle cachait, tellement intrigante et déroutante, elle ne ressemble à rien que j'ai pu lire jusqu'à maintenant et toute cette nouveauté et le mystère qui plane m'ont littéralement empêcher de refermer le livre plus de deux minutes à tel point que je l'ai lu en une journée tellement j'ai été happée par ce roman dans sa totalité. Vous êtes prévenus votre esprit sera kidnappé par ce roman si complexe qu'il occupera toutes vos pensées.
L'intrigue démarre sur les chapeaux de roues dès le prologue et un sentiment d'insécurité gagné immédiatement le lecteur, on comprend qu'il se trame quelque chose concernant l'homme à la calvitie et son étrange discussion avec Shy. Tout dans ce roman est propice à l'angoisse: l'homme à la calvitie, l'homme au costume noir, la maladie de Romero, l'atmosphère devient très vite lourde, angoissante et pesante à tel point qu'on ne sait absolument pas à quoi s'attendre... Et ce n'est que le commencement car la suite est pire, bien pire... Cependant, il va falloir attendre, car durant le premier quart du roman l'auteur installe l'histoire, les personnages et l'intrigue etc et pose les bases d'une intrigue maîtrisée d'une main de maître aux multiples facettes et j'ai passé toute cette partie à me poser énormément de questions à propos de la tournure que l'histoire allait prendre.

    Et j'ai été servie... Nous affrontons avec nos personnages une catastrophe inimaginable où chacun est contraint de lutter pour sa survie, les émotions nous assaillent et les descriptions de la catastrophe sont saisissantes, nous plongeons avec les personnages au cœur de l'angoisse et de la terreur. Vont-ils s'en sortir? À quel prix? C'est un paysage d'apocalypse et de fin du monde qui s'offre à nous et il est vraiment impossible de lâcher le roman et on sent le nœud formé par la peur nous coincé la gorge tandis que les mots coulent sur le papier et que l'angoisse nous gagne toujours plus. Je vous préviens: ce livre c'est un méga concentré d'émotions! Toutes différentes mais toutes percutantes et qui prennent vraiment aux tripes. De plus, les rebondissements sont parfaits, étonnants et intrigants, ils m'ont laissée bouche bée plus d'une fois et parfois même totalement retournée. Tout semble lié à l'accident du prologue et à de mystérieuses îles cachées...

     Les personnages sont eux aussi hauts en couleurs. Tout d'abord, il y a Shy, notre personnage principal celui que nous suivons tout à long du récit, un jeune Hipano-Américain d'origine Mexicaine auquel je me suis attachée au fil du roman. Il est sensible et intelligent et m'a parfois fait réfléchir avec des réflexions profondes très intéressantes sur la vie, il est vraiment très attendrissant et m'a donné très envie de le prendre dans mes bras et de le réconforter. Il y a aussi Addison (Addie) très froide et hautaine au premier abord, elle se révèle par la suite douce et gentille. Carmen prend aussi une place importante dans le récit et m'a convaincue directement par sa chaleur et sa gentillesse naturelles. Rodney, Kevin, Marcus, Cireur et les autres personnages secondaires sont néanmoins très intéressants aussi avec une personnalité qui leur est propre et un rôle bien défini, certains sont vraiment très intrigants et on ne sait parfois pas trop à qui on peut réellement se fier.

     J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour les personnages face aux événements qu'ils doivent affronter, surtout aussi jeunes, ils se battent contre une nature déchaînée et une mort certaine jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'espoir, et alors ils renoncent et j'ai eu envie de leur crier d'y croire encore, de se battre, que rien n'est jamais perdu! J'ai eu peur pour eux, j'ai vibrer avec eux et j'ai adoré tout ce que ce roman m'a fait vivre, et pourquoi? Parce que ce roman, c'est un roman dont l'intrigue se construit sans intervention de fantastique, une intrigue et une action qui paraissent totalement réels, qui pourraient être réels! Ça angoisse, ça fait trembler de peur mais surtout ça fascine.

     Les révélations sont parfaitement horribles et m'ont laissé abasourdie devant une telle cruauté humaine et un tel égoïsme, les découvertes et rebondissements sont totalement déconcertants et le suspense intenable au fil de l'avancée dans le roman. Arrive alors la fin... Une fin aux révélations totalement inattendues et en accord avec le reste dur roman: apocalyptique mais pleine d'espoir. Cette fin c'est de la torture car il va falloir attendre pour avoir la suite et que je la veux le plus vite possible parce que l'auteur a une telle imagination que le dénouement de ce dyptique ne peut qu'être magistral.

Les + : l'action, les rebondissements et révélations, les émotions, l'écriture 
Les -: une légère distance avec les personnages de part une écriture à la troisième personne du singulier

     En conclusion, un excellent livre qui prend aux tripes de bout en bout, au cours duquel il est impossible de reprendre une respirations normale plus de deux pages de suite en raison d'une action au rythme effréné et de rebondissements et révélations qui vous laisserons bouche bée. Vos émotions seront mises à rudes épreuves et vous n'en sortirez pas indemne. Un pari réussi pour un auteur à suivre de près. 


Commentaires

  1. Je l'ai lu il y a quelques jours et comme toi, j'ai beaucoup aimé. Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ta chronique qui me donne de + en + envie de lire ce livre :) ll est dans ma PAL

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé aussi ^_^
    Je me demande comment la suite sera.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…