Accéder au contenu principal

Chronique Les morsures de l'ombre de Karine Giebel

Pocket
320 pages
6€70

Résumé:Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.

À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.

Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...

Mon avis:
     Le commandant Benoit Lorand, se réveille enfermé dans une cave humide sans aucun souvenir lui permettant de savoir pourquoi et comment il est arrivé dans ce lieu obscur et peu engageant. Peu à peu, les souvenirs remontent à la surface. Il se souvient de cette belle rousse qu'il a raccompagnée chez elle après l'avoir rencontrée sur la route. Les souvenirs se précisent lorsqu'elle fait son entrée dans la cave. Sa mémoire lui revient alors totalement: elle s'appelle Lydia et après l'avoir raccompagnée ils ont commencé à flirter, après c'est le trou noir et le réveil dans cette cave, enfermé dans une cage avec pour seul paysage 4 murs, un soupirail et un coin salle de bain. Débute alors un combat, mental et physique entre la victime et son bourreau que tous deux sont bien décidés à gagner, l'un pour sauver sa vie, l'autre pour en venger une.

     On commence par un aspect très positif que j'apprécie grandement dans un roman: l'action. Ce livre en est bourré et il est impossible de s'ennuyer. Le lecteur est directement propulsé au cœur de l'action et n'en sort qu'à la toute dernière page. Dès le début du roman, les questions sans réponses s'enchaînent: que lui veut-elle? Qu'a-t-il fait? Qu'elle est la part de vrai dans toutes les informations données par les deux protagonistes? Nous suivons donc le supplice de Benoit et la torture que lui fait subir Lydia pour qu'il avoue le viol et le meurtre d'Aurélia mais aussi les faiblesses mentales de la tortionnaire elle-même... En parallèle, nous voyons évoluer l'enquête menée par les collègues de Benoit pour le retrouver le plus rapidement possible. L'enquête a été confiée au commandant Auguste Fabre, un spécialiste des disparitions venu tout droit de Paris et au capitaine Djamila Fashini. C'est alors que les découvertes sur le passé de Benoit commencent, car celui-ci n'est pas blanc comme neige... Cependant l'enquête piétine, les suspects se suivent et aucun ne semble convaincre les policiers qui commencent à désespérer. Nous sommes complètement happés par l'histoire et toutes les questions qui s'amoncellent sans que l'on entrevoit la solution de l'énigme. Benoit clame haut et fort son innocence à Lydia et use de tous ses atouts pour la faire flancher....

     L'écriture est parfaite pour instaurer l'ambiance recherchée. La peur et le doute s'insinuent dans l'esprit du lecteur. Benoit est-il une innocente victime d'une déséquilibrée? Qu'est-il arrivé à Lydia pour qu'elle en arrive à ce point? Le récit comporte peu de descriptions (qui auraient été inutiles) et peu de flash-backs ce qui instaure un climat très oppressant propice au doute et à l'angoisse. La psychologie des personnages est étudiée à fond et nous voyons littéralement Benoit tombé dans la peur de la mort et de la douleur. Il passe par diverses émotions afin d'essayer d'atteindre sa geôlière, et cela contribue à faire douter le lecteur de sa sincérité. De plus, certaines pensées ambigües permettent de nous faire douter longuement. Il fut très agréable de lire ce roman grâce à cette écriture maîtrisée à la perfection et cette histoire menée à la perfection du début à la fin, c'est simple: je n'ai rien vu venir et j'ai adoré être menée en bateau par l'auteur. 

     Les personnages sont vraiment très recherchés et très complexes, ils possèdent tous de multiples facettes, toutes très bien maîtrisée par l'auteur qui les rendent très humains. Malheureusement c'est aussi à cause des personnages que je n'ai pas apprécié autant que prévu ma lecture. En effet, bien que j'ai ressenti énormément d'empathie pour Benoit et Lydia -pour les souffrances physiques et mentales que le premier endure tout au long du roman, et pour les fractures profondes qui ne se refermeront jamais de la seconde- je n'ai réussi à m'identifier à aucun des personnages (ce n'est pas plus mal me direz-vous) mais quand même à part de la pitié, ils n'ont provoqué aucune émotion particulière qui m'aurait fait apprécié encore plus cette lecture par ailleurs très bonne.
Benoit est vraiment très attachant, ses faiblesses et la connaissance de son passé par l'enquête de ses collègues fait que c'est un personnages auquel nous nous attachons très rapidement et durablement. Un personnages très humain avec lequel nous souffrons et nous espérons mais un personnages qui nous fait douter aussi parfois avec une personnalité aux multiples facettes tout comme Lydia. Lydia est un personnage auquel j'ai eu peu de mal à m'attacher également bien que cela vienne plus tardivement, de part les horreurs par lesquelles elle est passée et la culpabilité qui la ronge elle est très intéressante et nous attendons avec impatience le fin mot de l'histoire...

     Cette fin d'ailleurs, parlons-en, elle est grandiose, d'une tension extrême pour les nerfs déjà à vif du lecteur qui pour autant ne perd pas espoir et le dénouement est parfait je trouve, c'est exactement la fin que je souhaitais pour ce roman. Cependant, certains rebondissements internes à l'histoire restent prévisibles grâce aux petits indices semés d'une main de maître par l'auteur qui nous lâche des informations au compte goutte afin de nous faire nous engluer encore plus dans les suppositions et les questions sans réponses. La chute finale est magnifique et sors de l'ordinaire et j'ai vraiment adoré ça. 


Les + : l'écriture de l'auteur, la psychologie des personnages, une histoire menée d'une main de maître par l'auteur qui n'hésite pas à nous mener en bateau.
Les - : des personnages malgré une psychologie très approfondie qui m'ont laissée de marbre 


     En conclusion, un bon thriller parfaitement bien maitrisé qui a répondu à toutes mes attentes grâce à une écriture très intéressante et des personnages à la psychologie très complexe et intéressante. Une enquête aux multiples ramifications qui nous entraîne dans de nombreux chemins. A déploré cependant des personnages qui n'ont pas réussi à m'atteindre au-delà de la pitié engendrée par les tortures de chacun. 
Je le recommande aux amateurs de thrillers bien ficelés et aimant l'angoisse croissante. Ames sensibles, s'abstenir.


Merci à Nbsjof pour la découverte de cette auteur que j'ai apprécié :) je lirai avec enthousiasme d'autres roman de Karine Giebel :) 

Commentaires

  1. Oh je veux trop trop trop trop trop le lire!!!!! *.*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui lis le ils est vraiment super :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci à toi pour cette superbe découverte :)

      Supprimer
  3. Je pense pas qu'il soit pour moi mais je suis contente qu'il t'ai plu :))))

    RépondreSupprimer
  4. J'adore Karine Giebel :) Très bonne chronique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon 792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight) 20€99
Résumé: Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.
Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...
Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine …

Chronique Journal d'un vampire tome 11 de L.J.Smith

Hachette Black Moon 306 pages 16€50
Résumé: (Attention le résumé contient des spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents)
Elena est sur le point de mourir. En vengeant son frère Stefan, Damon a rompu son pacte avec les Sentinelles, qui mettait la vie d'Elena en jeu. Au lieu de la condamner, les Sentinelles lui proposent une seconde chance : revenir au lycée, avant sa rencontre avec les frères Salvatore et la longue suite de mort et de destruction qu'elle a engendrée. Pour sauver sa vie, Elena doit prouver qu'ils peuvent tous trois mener leur propre existence sans provoquer, cette fois, la mort d'un seul être humain. Mais le Damon de cette époque est imprévisible, cruel et dangereux. L'unique solution qui s'offre à Elena, si elle veut épargner des vies, et la sienne en premier lieu, est de renoncer aux Salvatore. Définitivement.

Mon avis:
17/20
     Et voilà, c'est le dernier tome des aventures d'Elena, Damon, Stefan et tous les autres. La fin d…